Alex Sandro s’est exprimé aujourd’hui aux micros de Sky Sport. Le Brésilien revient sur le début de saison de la Vieille Dame, et, en parfait accord avec le style du club, souligne son envie de s’améliorer encore et encore, réitérant par la même occasion son envie continuer à faire partie de l’équipe.

Pilier de la défense turinoise, le Brésilien commence par s’exprimer sur les possibilités de cette dernière à s’améliorer afin de devenir la meilleure d’Europe. «Nous pouvons y parvenir. Nous travaillons pour arriver au top. Nous sommes très forts en attaque, mais nous le sommes aussi en défense. Nous devons encore beaucoup travailler, mais nous avons beaucoup de qualités. Je pense que cette année, nous serons capables de faire une grande saison».

De son côté, Alex Sandro déclare qu’il «[se sent] bien, mais doit encore [s’] améliorer».

Alors que les rumeurs de départ allaient bon train au cours de la dernière période de mercato, le latéral bianconero réplique: «Je n’ai jamais pensé quitter la Juventus, mais on ne m’a pas encore proposé de renouveler mon contrat. Il me reste encore cette année et la suivante, mais je préfère pour l’instant me concentrer sur le présent. Ensuite, on verra ce qu’il se passera».

La Vieille Dame affrontera Frosinone ce dimanche; un match qui peut sembler simple sur le papier mais qui, s’il n’est pas affronté avec la mentalité qu’il faut, peut cacher de mauvaises surprises. «Tout est une question de mental», explique Alex Sandro. «Il faut qu’au moment d’entrer sur le terrain, on soit motivés à 100%. On ne pourra gagner un autre championnat que de cette manière».

L’un des derniers thèmes abordés a été l’arrivée de Cristiano Ronaldo. Une arrivée à laquelle le latéral a dû s’adapter. «Il a apporté de la qualité, j’apprends à le connaître, à comprendre ses mouvements et comment il aime recevoir le ballon et je crois que petit à petit je pourrai lui délivrer quelques passes décisives».

Selon Alex Sandro, son expulsion à Valence n’a pas altéré sa détermination: «Je l’ai vu motivé, il a hâte de se défouler sur le terrain après l’injustice de Valence», déclare le joueur.

Les Bianconeri s’étaient finalement imposés. «Ça a été une victoire collective», estime le Brésilien. «C’est notre force».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here