« Les matchs ne peuvent pas être gérés, ils doivent se jouer ». Voilà la leçon qu’Allegri a voulu enseigner à ses joueurs après l’incroyable retournement de situation subi hier soir à San Siro. « Je m’attendais à un match dur. Hier en conférence, je l’avais dit. Ces matchs sont risqués et ça aurait peut-être été plus facile de partir d’un 0-0 parce que cet avantage de 3 buts nous a ôté la concentration. Sortir aurait vraiment été dommage. Le match de l’aller a été un peu la cause de celui-ci. Nous avions marqué, ils étaient à 10… Le match avait été décidé par les épisodes et celui-ci aussi : nous avons pris le premier but sur une relance qui aurait dû être mieux gérée. Mais quand on ne réussit pas à jouer, on ne peut pas donner le ballon à l’adversaire. En première période, on n’a pas enchainé deux passes de suite et notre première frappe cadrée est arrivée à la 70ème ».

Allegri a déjà vécu un scénario similaire dans sa carrière : « Après le match aller, l’attention retombe. Ca m’était déjà arrivé dans un Milan-Arsenal : 4-0 à l’aller et à la mi-temps du match retour, nous perdions 3-0. Ce sont des matchs à élimination directe. C’est ma faute, je devais mieux préparer ce match ».

Rugani a vécu une soirée difficile hier soir : « Daniele est un garçon plein de qualités qui deviendra titulaire à la Juventus. Il doit acquérir de l’expérience. Aujourd’hui, il allait mieux avec Barzagli mais avant avec Lichtsteiner et dans la défense à 4, il était en difficulté. Il doit rester serein, il a énormément progressé, notamment au niveau de la personnalité. Parfois, on se rate et on fait des mauvais matchs mais c’est comme ça qu’on grandit ».

Mais l’essentiel est là pour la Vieille Dame qui a atteint son objectif : « Je suis tout de même content d’atteindre la finale. Ce n’était pas facile vu le calendrier qui a nous a fait affronter le Toro, la Lazio et l’Inter. Et il faut tout de même félicité les garçons pour ce qu’ils ont fait. Aujourd’hui, pendant 70 minutes, nous n’avons pas joué. Après avoir encaissé le troisième but, nous avons eu des occasions pour tuer le match. Nous ne l’avons pas fait mais les garçons ont été bons en gagnant aux tirs aux buts. Disons que tout est bien qui finit bien ».

LAISSER UN COMMENTAIRE