La Juventus ne s’arrête plus. Une semaine après avoir affronté Porto et trois jours seulement après le match contre Empoli, la voilà déjà de retour sur le terrain du Juventus Stadium pour affronter un adversaire de premier rang : le Napoli. « Nous trouverons une équipe en colère après la défaite de samedi soir contre l’Atalanta, a explique Massimilano Allegri en conférence de presse. Et ce sera un match difficile, comme l’est toujours une demi-finale de Coppa. Compte tenu du fait que nous jouons le match aller à domicile, le plus important sera de ne pas encaisser de buts. Nous voulons créer les bases pour atteindre la finale, qui serait la troisième consécutive, et puis chercher à gagner ».

Le groupe semble avoir trouvé sa forme optimale au meilleur moment de la saison : « L’équipe a changé, à la fois au niveau individuel et collectif ainsi que dans l’enthousiasme. Nous sommes conscients de nos moyens mais avec la bonne dose d’insouciance et cela est fondamentale. Il faut travailler sans ne jamais perdre l’équilibre et avancer un pas à la fois. Maintenant, il y a le Napoli. Ensuite, nous penserons à l’Udinese. Nous avons sept points d’avance en championnat et nous suivons plutôt bien notre route. En Ligue des Champions, nous avons gagné 2-0 à Porto, au match aller, et nous sommes en demi-finale de Coppa Italia. Ce sont des résultats importants et c’est normal que l’objectif prioritaire de la Juve soit d’arriver en mars en étant en course dans toutes ces compétitions. Maintenant nous y sommes et il faut se préparer au rush finale. Pour le moment, il y a encore douze matchs de championnat, deux de Coppa et un de Ligue des Champions. Nous essaierons de rajouter quelques matchs à ceux-ci pour ‘remplir le calendrier’ parce que passer des semaines entières sans jouer serait ennuyeux… (rires ndlr) ».

Contre Porto puis face à Empoli, la Juve a su faire preuve de patience : « Il est impossible de débloquer toutes les rencontres dès les premières minutes : il ne faut jamais perdre patience. La conscience de notre force amène une gestion mentale importante. A Crotone, nous avons marqué en seconde période, tout comme contre Empoli. C’est clair qu’on espère tous marquer dès le début du match mais il y a 95 minutes à disposition pour gagner et notre force doit être de maintenir l’équilibre sur le terrain, sans s’énerver ».

L’autre force de la Juve, en ce moment, est incontestablement ce nouveau module, le 4-2-3-1, qui a fait ses preuves. Mais Allegri préfère garder l’embarras du choix : « Le fait qu’il fonctionne bien en ce moment ne signifie pas nécessairement que nous ne pourrons jamais changer, parce que les saisons sont faites de moments plus ou moins positifs ».

Avec autant de matchs en si peu de temps, il est important d’avoir un large réservoir de joueurs : « Avoir un tel effectif, avec des garçons tous en bonne condition physique, m’aide beaucoup et et m’offre la possibilité de faire des changements, de les laisser récupérer et de les mettre au repos quand c’est nécessaire. Nous avons déjà joué environ 35 matchs, tous avec une grande intensité, et je n’aurais pas pu faire jouer toujours les mêmes. Je peux vous assurer que la meilleure formation sera demain sur le terrain pour battre le Napoli ».

Allegri a d’ores et déjà révélé certains des choix qu’il fera demain : « Demain, j’évaluerai toute l’équipe. Ceux qui n’ont pas joué samedi ont fait un bon entraînement hier et sont tous en forme. Neto jouera dans les buts : jusque là, il a fait de très bons matchs et c’est un grand gardien qui est le numéro deux à la Juventus seulement parce qu’il a Buffon devant lui. Ensuite, j’ai cinq défenseurs centraux à disposition. Rugani sera sûrement mis au repos et après l’entraînement, je devrai choisir entre Bonucci, Chiellini, Barzagli et Benatia. Sur les côtés, Asamoah et Lichtsteiner seront titulaires. Au milieu de terrain, nous verrons la forme de chacun et surtout Pjanic et Khedira. Marchisio est très bien géré en ce moment, Rincon et Lemina aussi vont bien et je déciderai aujourd’hui qui jouera ».

En attaque, Allegri est un peu plus limité en termes de choix. Mais il a des options de grande qualité : « Quand il est entré samedi soir, Paulo Dybala a très bien fait. C’est un joueur qui crée des liens entre les deux milieux de terrain et les attaquants. Avec lui, on a plus de profondeur et de qualités techniques. Mais c’est normal que je ne le fasse pas tout le temps jouer. Sturaro a des caractéristiques différentes de Mandzukic quand il joue en ailier mais c’est un élément important : le plus important est de ne pas perdre la solidité. Higuain a besoin de jouer, plus il joue et plus il est en forme. C’est un joueur important et il fait de bonnes choses, nous sommes très contents. Pour ce qui est de Pjaca, je verrai aujourd’hui si je l’aligne titulaire. Mais les changements seront fondamentaux parce que nous avons joué il y a des jours et avoir des forces fraîches sur le banc est très important ».

LAISSER UN COMMENTAIRE