Massimiliano Allegri

L’entraîneur bianconero, Max Allegri, a participé hier à la traditionnelle conférence d’avant-match. Pour lui, le match de demain est déjà décisif : « Nous devrons être plus forts à domicile qu’au retour en Allemagne. Le match de demain est fondamental parce que c’est le plus compliqué, mais il faut le jouer en étant conscient que tout se joue sur 180 minutes ».

Le mister sait comment affronter les Bavarois : « Nous devrons être assez bons pour leur ôter le ballon et le garder le plus possible. Nous devrons être parfaits sur le plan défensif, en se sortant de leur pression. L’idéal serait de ne pas encaisser de buts et c’est pour ça que je pense que le 0-0 aussi serait un bon résultat parce qu’il nous permettrait de jouer la qualification à Munich avec deux résultats possibles. Mais je suis convaincu que demain, nous verrons beaucoup de buts et autant de spectacle ».

Allegri a forcément un plan pour demain soir : « Il n’y a pas grand-chose à inventer : il faut juste jouer un grand match, ce sera un événement visionné dans le monde entier et pour nous un test fondamental. Nous sommes une équipe jeune, qui grâce aux joueurs les plus expérimentés, a grandi de la meilleure des manières : nous sommes à la hauteur pour ce rendez-vous ».

L’entraîneur peut se réjouir de retrouver Mandzukic et Khedira : « Ils vont bien, ils seront du match ».

Gianluigi Buffon

Le Capitaine de la Juventus, Gigi Buffon, accompagnait hier Allegri en conférence de presse. Il sait ce qu’il attend ce soir, au Juventus Stadium : « C’est une équipe très forte, sans points faibles. Mais nous sommes en progression et cette succession de victoires depuis quatre-cinq ans s’est aussi confirmée en Europe. Par rapport à il y a 3 ans, nous sommes plus conscients de notre force et de celle du Bayern. Quand nous les avions affrontés à l’époque, nous pensions qu’ils étaient forts mais nous n’imaginions pas que les rencontres seraient aussi difficiles : en réalité, c’était une équipe imbattable ».

Buffon est conscient des difficultés qui attendent la Juventus : « Le Bayern, au cours des cinq-six dernières années domine lui aussi sur le plan national mais contrairement à nous, l’équipe a toujours été convaincante en Europe et candidate à la victoire. Même quand son parcours se termine mal, elle atteint au moins les demi-finales. Cela veut dire qu’elle est au moins sur le podium des équipes les plus fortes d’Europe. Nous en sommes conscients et ce serait déjà une belle satisfaction de se présenter au match retour en gardant nos possibilités de qualification intactes. Ce match est officiellement un huitième de finale mais ça ressemble surtout à une demi-finale parce que la difficulté sera de ce niveau ».

Mais si les bavarois sont si forts, comment les battre ? « Il faut tous les ingrédients. Le calme en est un mais pour dépasser cet obstacle, il faut aussi de la générosité et une certaine forme de folie qui te permette d’oser. Et une équipe comme la Juve, à domicile, même si elle joue de manière équilibrée, doit chercher à laisser son empreinte sur la rencontre. Sommes-nous plus forts que l’année dernière ? Nous avons peut-être moins d’expérience mais plus d’énergies et le mister nous a transmis ces certitudes dont nous avions besoin après un début de saison compliqué. Cette équipe a les bases pour construire un futur important ».

LAISSER UN COMMENTAIRE