A la veille de la finale tant attendue de la Coupe d’Italie entre le Milan AC et la Juventus, Massimiliano Allegri et Giorgio Chiellini se sont prêtés à l’exercice traditionnel de la conférence de presse d’avant match au Stadio Olimpico de Rome.

Chiellini

Le joueur est tout d’abord revenu sur l’importance qu’avait cette coupe : « Cela fait quelques années que nous la jouons. De ma part, il y a toujours une grande satisfaction d’évoluer à ce niveau. C’est une grande responsabilité aussi en dehors du terrain, pour essayer d’arriver au bout de chaque compétition où nous sommes engagés. Nous essayons de gagner le plus de titres possible, que ce soit moi ou mes coéquipiers. »

Sur le match de demain contre Milan : « Ce sera sûrement un match difficile mais aussi équilibré, selon moi. Nous nous sommes bien préparés, nous avons travaillé avec beaucoup d’intensité et de concentration durant ces deux semaines, et nous espérons le démontrer sur le terrain demain. Nous tenons vraiment beaucoup à gagner cette coupe car ce serait pour nous un résultat historique, remporter deux années de suite ce trophée. Ce que je veux, tout comme l’équipe c’est atteindre c’est objectif historique, gagner cette coupe parce que nous sentons que nous le méritons et qu’il a fallu gagner quasiment tous les autres matchs pour en arriver là. Nous sommes conscients de la difficulté que représente ce match et malgré les discussions qui disent que nous sommes favoris, nous savons bien que ce n’est pas le cas. Le Milan est une bonne équipe, ils ont de bons joueurs et malgré leurs résultats durant la saison, ce sera un match équilibré et difficile pour nous. »

Le défenseur  a ensuite abordé sa saison difficile, marquée par plusieurs blessures : « Avec mon retour et mon but de samedi, j’ai clos ces derniers mois malchanceux. Je vais bien et j’ai très envi de jouer cette finale demain. J’ai sauté les trois derniers mois, et donc des matchs importants. Je suis resté avec l’équipe mais de l’extérieur, dans les moments de difficulté comme de joie, j’étais avec eux. Demain c’est toute la Juventus qui veut la victoire, pas seulement nous, joueurs, mais aussi le reste de la société. La motivation ne manquera pas pour aucune des deux équipes. Ceux qui pensent que nous sommes rassasiés de victoire se trompent et nous voulons le montrer demain. »

Il a aussi eu un regard sur la forme de la Juventus de cette saison : « Les parallèles avec l’histoire se font difficilement selon moi. A l’époque il y avait déjà des grands joueurs et des grands adversaires. Nous écrivons l’histoire jour après jour et cela ne m’intéresse pas de comparer cette équipe de 2016 avec celle de 2006. Nous devons penser au présent et au futur. J’ai la chance de jouer pour une société qui fait cela très bien. »

Chiellini a conclu en parlant de Rugani qui a beaucoup évolué au sein de la défense bianconera durant la saison : « J’avais parlé de Daniele quand tout le monde disait qu’il devait soit jouer soit partir. J’ai toujours dit qu’il fallait rester calme car la première saison dans un grand club à son âge est toujours difficile. Nous voyons au quotidien ses progrès tant au niveau technique que de sa personnalité. Il s’intègre chaque jour un peu plus et est prêt pour jouer une finale de Coupe tout comme il l’est pour jouer l’Euro si le sélectionneur l’appelle. »

 

Allegri

Le mister a tout d’abord abordé la finale de demain : « Nous sommes conscients que c’est une finale. Un seul match, donc tout peut arriver. De plus nous affronterons un Milan qui jouera sa dernière chance pour accéder à l’Europa League l’année prochaine et surtout une équipe qui a terminé le championnat sur un mauvais match contre la Roma. Indépendamment de comment ils joueront, ce sera un match équilibré. Nous devrons montrer de l’agressivité, être organisés, car Milan a un effectif de qualité : Bacca a beaucoup marqué en championnat et est toujours dangereux. Bonaventura est devenu un joueur important, Honda  a été critique mais a toujours donné sa contribution à l’équipe. Il y a aussi Montolivo, Kucka,… c’est une équipe qui, quand elle est organisée et à l’agressivité nécessaire, peut faire de bons matchs. Nos deux matchs contre eux de la saison étaient très équilibrés, je ne vois donc pas pourquoi le match de demain devrait être facile. C’est une finale, et il n’y a pas de finales faciles. Nous devrons surtout bien jouer techniquement, c’est fondamental. »

Il est ensuite revenu sur ses certitudes quant à la composition de l’équipe pour cette finale : « Il est probable que Mandzukic et Dybala partent titulaires. Mon choix est fait pour le gardien et j’en suis très content. Cela faisait quelques temps que Neto ne jouait plus et depuis Vérone, il a beaucoup progressé que ce soit pendant les matchs ou à l’entraînement. C’est toujours difficile pour un gardien de jouer seulement quelques fois dans la saison. Pour les autres il n’y a rien à inventer. Il y a 3 défenseurs, ils joueront. Morata et Zaza sont deux joueurs qui en cours de match peuvent être déterminants, comme ils l’ont été en championnat. Ensuite je devrais décider qui faire jouer avec Pogba au milieu de terrain. »

Allegri s’est aussi prononcé sur l’équilibre qui caractérise la Juve : « Il n’y a pas de secret, il faut maintenir l’équilibre. Les garçons ont été bons à cela surtout quand les choses n’allaient pas bien. Demain se joue le dernier match de la saison, nous devrons donc essayer de gagner car ce serait quelque chose d’extraordinaire : aucune autre équipe n’a réussi à remporter deux fois de suite et le championnat et la Coupe d’Italie. C’est une stimulation en plus que nous devons avoir pour jouer un grand match. Ensuite, nous espérons que le résultat soit de notre côté. Nous devons être prêts et à la hauteur. »

Il a enfin conclu sur ce que représentaient ces 5 ans passés, qui ne sont en rien la fin d’une ère : « Ce n’est absolument pas la fin d’un cycle, à la rigueur, on peut dire que cette fin de cycle a eu lieu l’année dernière. Cette année 10 joueurs ont changé dans l’effectif, dont beaucoup de jeunes joueurs. Nous avons eu un début désastreux avec les 10 premiers matchs puis les garçons ont fait quelque chose d’extraordinaire. Demain ce n’est pas la fin de quoique ce soit, à part de la saison. Nous reprendrons le 6 juillet, nous nous préparerons de nouveau, pour de nouveaux défis, contre nous et contre les autres. Cette finale ne doit pas être un tremplin, c’est normal de jouer une finale et d’essayer de la gagner. Demain soir, quand nous verrons si nous avons gagné ou perdu, cela ne changera rien à la stratégie et aux objectifs de l’année prochaine. »

LAISSER UN COMMENTAIRE