Chiellini, Bonucci, Barzagli, Benatia, Rugani… Allegri a du beau monde dans son effectif défensif pour former un mur infranchissable. Favorisant les défenses à quatre, Allegri ne laisse donc que deux places à des défenseurs centraux, accompagnés la plupart du temps par Alex Sandro et Joao Cancelo sur les côtés. Chiellini et Bonucci sont-ils vraiment des titulaires indiscutables ? Les autres n’ont-ils pas leur place ? Dans cet article, nous analyserons dans un premier temps les différentes cartes dont dispose le Mister, et la manière dont il pourrait les jouer.

LES JOUEURS

Chiellini et Bonucci, les valeurs sûres

On peut l’affirmer dès maintenant. Sauf blessure ou problème quelconque, les défenseurs les plus titularisés cette saison seront Giorgio Chiellini et Leonardo Bonucci. Pourquoi ? Parce qu’aujourd’hui, malgré la saison peu glorieuse de Bonucci à Milan, les deux sont des références à leur poste et font partie des meilleurs. Malheureusement, le troisième membre de la BBC ne sera pas autant titularisé. En effet, l’âge d’Andrea Barzagli agit sur sa condition physique, et il est probablement le défenseur le moins « fiable » parmi les cinq. Si Benatia a remplacé l’année dernière Bonucci, il est clair qu’il n’en avait pas le niveau, et que malgré son apport à l’équipe, Bonucci est probablement meilleur. Il a d’ailleurs montré lors des deux premières journées de Serie A qu’il était là pour donner le meilleur de lui-même, ce qui le rend excellent. Plus besoin de présenter Chiellini, notre capitaine, référence et top mondial à son poste, qui se prépare à nous ressortir une saison absolument monstrueuse, comme chaque année.

Benatia et Rugani, les remplaçants de luxe

Après le feuilleton de cet été, Mattia Caldara ne figurera pas parmi les défenseurs de la Juve, remplacé par Bonucci. Annoncé par beaucoup de médias à Chelsea, Rugani va finalement rester et retenter sa chance au sein de la Juventus, après des saisons tout à fait correctes mais sans jamais s’imposer comme l’héritier de Chiellini. Cette saison sera-t-elle (enfin) celle de la consécration pour le jeune italien ? On le lui souhaite tous, et espérons également qu’il ne sera pas dans l’ombre de ses mentors. Quant à Benatia, il remplacera Bonucci cette saison et jouera probablement les matchs les moins durs. Avec Chiellini l’année dernière, il a très bien fait son travail et a permis aux gardiens d’avoir un peu de répit.

Barzagli, le vétéran

Défenseur le plus sous-coté du XXIème siècle, Barzagli a déjà inscrit son nom dans la légende bianconera. L’un des seuls à avoir remporté les sept Scudetti de suite, il est également l’un des trois membres de la mythique BBC. Aujourd’hui cependant, difficile de compter sur lui de manière régulière. Son contrat expire d’ailleurs dans un an et il est peu probable de le voir continuer son aventure juventina la saison prochaine, son niveau ayant grandement baissé. S’il n’est pas notre défenseur le plus efficace, c’est toutefois un excellent joueur qui pourra largement faire l’affaire pendant les matchs les plus faciles de la saison.

LES POSSIBILITES DE FORMATIONS

La défense à quatre, la sécurité

Pas de secret, la défense à 4 est récemment bien plus utilisé à la Juve. Cancelo et Sandro sont deux joueurs cruciaux de l’effectif, apportant un énorme soutien offensif. La charnière centrale, elle, est souvent constituée de Chiellini et Bonucci ; meilleurs de l’effectif à ce poste. L’avantage de la défense à 4 est qu’elle permet de varier les plaisirs, entre attaque et défense. Au-delà de l’aspect technique, elle permet également d’éviter d’avoir trop de défenseurs fatigués ou blessés en même temps. La Juventus reste maîtresse dans ce domaine, ne l’oublions pas. Comme à son habitude, Allegri fera probablement une défense à 4 toute l’année, comme il aime le faire. Cependant, il a une autre disposition en main, même s’il est peu probable de la voir à l’oeuvre.

La défense à trois, un coup de maître à tenter ?

Oui, Alex Sandro et Cancelo sont des latéraux absolument géniaux. Non, il ne faut pas les écarter des terrains. Offensifs et présentant, notamment pour le portugais, des lacunes défensives, ne serait-il pas plus judicieux de les intégrer dans un milieu de terrain à quatre, et de dégager la défense ? Analyse.

Allegri est un homme de défense à quatre, ce n’est plus un secret. 4-3-3, 4-4-2, 4-2-3-1… il est très rare de voir Allegri jouer en 3-4-3 ou en 3-5-2, deux systèmes de jeu qui pourrait cependant fonctionner chez la Vieille Dame. En effet, quel attaquant aimerait se confronter à une défense composée de Chiellini, Bonucci et Benatia/Rugani/Barzagli ? Absolument aucun, puisque cela donnerait lieu à l’une des toutes meilleures défenses européennes à l’heure actuelle. De plus, utiliser les latéraux pour agresser l’adversaire d’apporter un soutien offensif paraît être une bonne idée, quand on connaît la réputation de la Juventus, très défensive. Parfois trop.

Allegri dispose cette saison de nombreux défenseurs de grande qualité. Ligue des Champions, Serie A, Coppa Italia… le Mister pourra changer de système défensif à de nombreuses reprises, et varier les plaisirs. Défense à 3, défense à 4, Chiellini, Bonucci, Rugani… Max a le choix, et, comme à son habitude, il ne décevra probablement pas, malgré les critiques que nous lui enverrons sous le coup de l’énervement. En bref, la défense de la Juventus cette année est semblable à celle d’il y a deux ans, et peut emmener l’équipe très, très loin.

Auteur d'avant-matchs et de pleins d'autres trucs sympas.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here