La Juventus a vécu une journée cauchemardesque à Gênes. Complètement dépassée par les attaques rossoblù, elle a très vite craqué et a encaissé 3 buts en 30 minutes. Et même une fois l’orage passé, la Vieille Dame n’aura jamais sorti la tête de l’eau malgré une équipe génoise fatiguée et clairement prenable en seconde période. Seul Miralem Pjanic a réussi à réduire le score en inscrivant un nouveau coup-franc. « Ce n’est pas une bonne journée, a admis Allegri en fin de rencontre. Nous n’avons pas d’excuses pour ce qui s’est passé dans la première demi-heure et cela a déterminé le résultat final. J’en suis le premier coupable. Ensuite, l’équipe était mieux mais à ce moment, le match était compromis« .

Cette saison, la Juventus peine à gérer un calendrier très chargé : « Nous revenons de la qualification en Ligue des Champions et cette défaite, comme les deux précédentes, intervient après un match de coupe. Il ne peut pas y avoir de relâchement, même si ça peut arriver : cette défaite nous rappelle une fois de plus que le championnat est long« .

Allegri a cherché à comprendre ce qui n’a pas marché dans les 30 premières minutes : « Les rencontres de ce genre sont physiques. Nous avons commis 8 fautes et nous en avons subi le triple. Quand c’est le cas, on perd neuf fois sur dix. Et nous n’aurions pas du commettre toutes ces maladresses qui ont conditionné le début de match« .

Le mister n’a cependant voulu désigner des coupables : « Ce sont tous des garçons responsables et après de telles gifles, c’est inutile de trop parler. Nous ne sommes pas gênés par les critiques, nous sommes juste déçus de ne pas avoir pu élargi notre avance en perdant ce match. Mais cette défaite est un bon coup derrière la tête qui nous fera du bien pour la suite de la saison« .

LAISSER UN COMMENTAIRE