Ce dimanche à 20h45 se déroulera le derby d’Italie entre la Juventus et l’Inter. Après la défaite survenue en première partie de saison à Milan, les bianconeri ont leur revanche à prendre. Massimiliano Allegri a tenu sa traditionnelle conférence d’avant match pour présenter cette rencontre importante.

Il s’est tout d’abord penché sur l’adversaire du jour, l’Inter : « Nous avons un très beau match à jouer, important, tant pour nous que pour eux, entre deux équipes qui peuvent viser la victoire du championnat. Nous sommes en tête et eux en retard, heureusement pour nous ils ont mal démarré la saison. L’Inter a beaucoup de potentiel. Indépendamment de la défaite au match aller, ce match a toujours une saveur particulière. Ce n’est pas une revanche, seulement un match normal où il y a 3 points important à prendre. Nous entrons dans une phase intense de la saison et nous devons faire en sorte d’être prêts pour atteindre nos objectifs. »

Allegri s’est ensuite concentré sur son effectif à disposition : « Marchisio est à disposition et va mieux, mais il est normal qu’il ait des contre coups, c’est quelque chose de physiologique après sa blessure et les bons mois qu’il a enchainé depuis son retour. Barzagli ne s’est pas entraîné hier, il avait encore de la fièvre il n’est donc pas sûr qu’il soit présent. Cela dépendra de l’évolution de son état. »

Sur le cas particulier de Dybala, au cœur des polémiques dans les journaux car il n’a pas serré la main d’Allegri en sortant du terrain au dernier match : « Dybala, comme tous les autres, doit comprendre que lorsque l’entraîneur décide de faire sortir un joueur, il le fait parce qu’à ce moment là il y a besoin d’un autre joueur, de fraîcheur, de forces neuves. Paulo revient d’une blessure de deux mois, il joue avec beaucoup de continuité et ses conditions s’améliorent. Pour lui, c’est la deuxième année importante car lors de la première on ne lui demandait rien, alors que celle-ci on lui en demande beaucoup, comme à tout grand footballeur. Paulo a les qualités et les capacités pour arriver à gagner le Ballon d’Or. »

L’entraîneur a enchainé sur Lichtsteiner qui fait son retour dans la liste pour la Ligue des Champions : « Il y a eu plusieurs phases de mercato dans son cas comme tout le monde le sait : Lichtsteiner reste, Lichtsteiner part, rien n’a été caché. Cependant, c’est un grand professionnel et il s’est démontré à la hauteur, ce que personne n’avait jamais mis en doute. Il a fait de bonnes choses en championnat et j’ai du faire des choix. Dans la première liste, c’est lui qui est resté dehors, et dans la seconde, c’est Hernanes que j’ai laissé en dehors. C’est un choix difficile à faire pour l’entraîneur, il y a plus de joueurs que de places disponibles. Lichtsteiner fait de bonnes choses et je suis très content car c’est un joueur important pour l’équipe avec ses qualités. Dani Alves sera aussi important pour cette phase de la saison. Il est de retour dans de bonnes conditions. Il a compris aussi ce qu’était le football italien. Il vient d’un mode de penser, d’un autre football, ce qui n’est pas simple pour lui. Il sera une valeur ajoutée pour cette fin de saison. »

Il a également fait un point sur Pjanic qui est de plus en plus dans son élément au sein de l’équipe : « Je n’ai absolument rien fait, Pjanic est un joueur qui a de très grandes qualités. Il doit encore s’améliorer dans les phases de distribution du jeu, mais c’est un joueur extraordinaire. Sa meilleure qualité est celle d’être très disponible. Il a joué mezzala, trequartista, devant la défense, maintenant il joue dans un milieu à deux, rôle qui lui plait plus car il est au cœur du jeu et a une meilleure incidence sur la gestion du match. »

Sur le nouveau module de jeu mis en place depuis quelques matchs : « Il y a encore une marge de progression, les joueurs doivent être conscients de leurs moyens. Il n’y a qu’avec de l’enthousiasme, de l’envie et en ne conservant pas trop le ballon que nous gagnerons des matchs. Nous devons encore élever notre niveau sur le plan du jeu, de l’intensité, de la rapidité et de la qualité dans les passes, en dehors des phases défensives. C’est sur cela que nous devons nous améliorer pour faire encore un saut important. »

Il a conclu sur la rencontre avec Evra qui est venu saluer ses coéquipiers dans la semaine (ses déclarations sont à retrouver ICI) : « Dans tous les cas je remercie Patrice pour ce qu’il m’a apporté, ce qu’il a apporté à la Juventus et pour l’expérience qu’il a apporté au niveau technique et tactique, mais aussi sur le plan de la personnalité. Il a été une grande aide pour faire grandir les plus jeunes dans le vestiaire, surtout ceux qui arrivaient pour la première fois dans ce championnat et dans le vestiaire de la Juventus. C’est une perte importante mais il a fait un choix, nous l’avons fait ensemble. Il a été brave et responsable, il a compris de façon honnête qu’il ne se sentait plus de jouer les matchs comme cela et il était difficile pour lui d’accepter de moins jouer. Il a pris cette décision car le moment d’aller de l’avant était arrivé. C’est un grand joueur qui a joué 15 ans titulaire à Manchester United et 2 ans titulaire à la Juventus, il est juste qu’il continue à pouvoir l’être ailleurs. »

LAISSER UN COMMENTAIRE