Avant de s’envoler pour de vacances bien méritées, Max Allegri continue de répondre aux sollicitations de la presse. Il était ce matin l’invité de l’émission UnoMattina sur Rai 1. Et il a évidemment évoqué le problème que rencontre la Vieille Dame avec Alvaro Morata. Le buteur de la finale de Coppa Italia risque de partir. Allegri ne pense cependant pas encore à un départ. Plus qu’un adieu, ce but est avant tout « un signe de continuité. C’est un jeune garçon, il a besoin de la Juve pour progresser. Mais, de manière générale, j’ai un groupe d’attaquants très forts ».

Samedi, en coupe, le coaching d’Allegri a été gagnant : faire entrer Morata était le bon choix : « C’est un changement chanceux. Nous étions dans un moment creux de la rencontre : soit on allait aux tirs aux buts, soit on prenait quelques risques en mettant un joueur qui pouvait changer le match. Nous avons affronté un très bon Milan, qui a fait un excellent match et il faut féliciter les garçons qui, malgré un mois de fête pour le Scudetto, sont bien entrés dans le match et sont parvenus à le gagner ».

Marotta et Paratici vont maintenant devoir travailler dur pour créer un groupe capable de s’attaquer à la Ligue des Champions : « Cette équipe est difficile à améliorer mais il faudra essayer de le faire en faisant progresser chaque joueur. Le faire en prenant des éléments venant de l’extérieur est difficile. En Europe, il n’y a pas beaucoup de joueurs qui peuvent jouer dans cette Juve ».

Si le mister risque de perdre Cuadrado et Morata, il espère tout de même maintenir la majeure partie de son groupe pour ne plus connaitre le même début de saison : « Un cycle de 4 ans s’est achevé et de nombreux joueurs d’expérience sont partis : pas seulement Pirlo, Tevez et Vidal mais aussi Storari, Pepe, Ogbonna et Llorente qui faisaient eux aussi partie d’une équipe gagnante. Dix joueurs nouveaux sont arrivés et ce n’était pas simple. Nous avons traversé une période de difficultés mais la société, puis les joueurs et moi nous sommes remis en question. Nous étions 14ème au classement après dix journées. Les garçons ont fait quelque chose d’extraordinaire avec la société, qui est au cœur de tout cela. Gagner 25 matchs sur 26 n’est pas simple, les statistiques sont extraordinaires. La saison a été mémorable et elle s’est terminée avec une belle victoire en Coppa Italia ».

Il est revenu sur la dernière édition de la Ligue des Champions « Nous avons été meilleurs en phase de groupe que la saison précédente. C’est vrai que nous avions ensuite joué la finale de la Ligue des Champions mais c’est difficile de l’atteindre tous les ans. La chose la plus belle, ça a été la progression rapide du groupe et sa capacité à jouer d’égal à égal face aux grands d’Europe. Ça doit être l’objectif de la Juve. Après, il y a trop de choses qui conditionnent la compétition : un fait de jeu favorable, la condition physique… J’espère que l’année prochaine, nous serons plus forts et un peu plus chanceux ».

Enfin, il a conclu cet entretien en évoquant son avenir : « Mon futur est à la Juve, je suis très bien ici. Avec la société, nous sommes d’accord sur tout. Nous avons débuté un nouveau cycle avec dix joueurs qui sont nés dans les années 90 et pour rester compétitif face aux grands d’Europe, vues les différences économiques, il faut une société aussi bien organisée que la Juve, avec des personnes très compétentes. J’espère pouvoir rester longtemps, aussi parce qu’on vit bien en Italie ».

LAISSER UN COMMENTAIRE