Dernier match avant les vacances pour la Juventus mais Allegri s’est montré clair : pas question de se présenter sur le terrain « avec les valises en main ». Ce soir, en Sardaigne, le Mister redoute Cagliari, « une équipe en forme, rapide, qui part bien en contre, qui est bien organisée et a obtenu une belle victoire à Bergame. A domicile, ils jouent avec une grande intensité et pour gagner, nous devrons jouer avec technique, physique et attention. Il faut un match sérieux ».

Quelques incertitudes planent encore sur la formation. « Je dois encore voir si nous jouerons avec le milieu à deux ou trois et qui sera le latéral droit. Ce sera Barzagli ou Lichtsteiner puisque De Sciglio est encore forfait. Buffon, Cuadrado et lui ne seront pas du rendez-vous et nous évaluerons aussi la condition de Sturaro, qui a reçu un gros coup au genou. Le retour de Buffon ? Il a une douleur au mollet depuis le match contre le Napoli. Il a essayé de jouer en Grèce et il a une nouvelle alerte donc nous l’avons laissé au repos. Le risquer maintenant n’aurait aucun sens. Il sera à disposition après la trêve ».

Une seule certitude pour Allegri : Paulo Dybala. Reste à voir dans quel rôle : « Il était capable de jouer attaquant de pointe à Palerme, dans une équipe qui jouait à 50 mètres du but adverse. Mais à la Juventus, la distance n’est que de 20 mètres. Paulo a joué ses meilleures prestation et marqué ses buts quand il jouait plus en retrait. Il suffit de voir son deuxième but contre Vérone, quand il part pratiquement en position de mezz’ala. Douglas Costa ? Il a joué un bon derby, il était un peu fatigué vers la fin parce qu’il avait beaucoup poussé. C’est un joueur de qualité extraordinaire, une recrue importante et il le prouve. Au cours des derniers mois, il a mieux compris le football italien ».

La semaine dernière, contre l’Hellas, la Juventus a achevé la phase aller du championnat. L’occasion d’un bilan à mi-parcours : « Nous avons encaissé 47 points et nous nous sommes qualifiés en huitièmes de finale de Ligue des Champions. Nous sommes en demi-finales de Coppa Italia. Nous avons commencé la saison pour être en course pour tous nos objectifs au mois de mars et pour le moment nous sommes dans les temps. Concernant le championnat, sur toute une phase aller, il arrive de trébucher au moins une fois sur un obstacle et cela nous est arrivé à Gênes (contre la Sampdoria ndlr). Il nous manque les deux points de Bergame et le point à domicile contre la Lazio : deux matchs au cours desquels nous avons bénéficié de deux pénalty en fin de match et s’ils avaient été transformés, le résultat aurait été différent ».

LAISSER UN COMMENTAIRE