Massimiliano Allegri a tenu aujourd’hui à Vinovo sa traditionnelle conférence de presse en vue de la rencontre face à l’Hellas Vérone, qui se jouera dimanche à 20h45. C’est également l’avant dernier match de la saison en championnat.

Il a tout d’abord abordé les objectifs à venir maintenant que son contrat est renouvelé : « Nous devons penser à finir le championnat de la meilleure des manières et surtout préparer le match de Coupe d’Italie que nous devons essayer de gagner. Nous trouverons un Milan très motivé car ils essaieront d’arriver à l’Europa League en passant par la Coupe d’Italie. Nous ne devons donc absolument pas abaisser la tension. Il faut continuer à travailler. Nous n’avons donc pas le temps de penser au mercato. Nous y penserons quand le championnat sera terminé. »

Il est ensuite revenu sur les conditions physiques de ses joueurs : « Chiellini s’entraîne avec l’équipe depuis deux jours déjà. Il est possible qu’il vienne et soit à disposition à Vérone. Je verrais aujourd’hui. Neto jouera car il sera probablement le gardien pour la finale de la Coupe d’Italie, il doit donc rejouer. Cela donnera un tour de repos à Buffon. Khedira ne sera pas de la partie demain ni contre la Sampdoria. Les docteurs et le staff médical feront leur possible pour qu’il soit à disposition pour la finale de la Coupe. Si jamais cela n’était pas possible je dispose toujours d’Asamoah, Sturaro et Pereyra qui est de nouveau en bonne condition. Nous avons Lemina et Hernanes, nous avons donc beaucoup de joueurs qui peuvent jouer la finale. Mais bien entendu, cela me déplairait de ne pas pouvoir avoir Khedira. »

Pour le match contre l’Hellas Verone de demain, la composition est presque faite : « A part Neto, Rugani, Barzagli et Bonucci joueront, puisque Bonucci ne sera pas là pour la finale. A droite, Ce sera soit Padoin soit Cuadrado. En mezzala à droite soit Sturaro soit Pereyra. Devant la défense, Lemina jouera, Asamoah sera mezzala gauche et à gauche Alex Sandro jouera. En attaque nous aurons le duo ZazaDybala. Nous aurons sur le banc deux joueurs de la primavera : Favilli et Cassata, plus Evra. Ainsi que deux joueurs entre Cuadrado et Padoin, et Sturaro et Pereyra. »

Ce match sera également le dernier de l’ancien bianconero et champion du monde, Luca Toni, auquel l’entraîneur a dédié quelques mots : « En ce qui concerne Toni, je peux seulement lui faire mes compliments même si nous espérons qu’il ne marque pas demain car nous n’avons subi que 3 buts dans la phase retour du championnat. Toni a fait une carrière extraordinaire et il essaiera de la terminer demain de la meilleure manière qui soit, surtout en jouant chez lui. De plus, Vérone est une équipe qui, après une saison difficile, a demain l’unique occasion de rendre son année un peu moins amère. Je fais mes meilleurs compliments à Toni, comme à Di Natale qui a annoncé son départ de l’Udinese. Je félicite également Cagliari qui fait son retour en Série A, je suis très content car c’est un club auquel je suis très lié. »

L’équipe a selon Allegri de grandes marges de progression : « Cette année nous essaierons de commencer un peu plus tôt la préparation, début juillet. Ensuite nous aurons la tournée en Australie et ces matchs seront l’occasion d’évaluer les garçons de la Primavera. La base de cette équipe sont des éléments déjà confirmés comme Buffon, Chiellini, Barzagli, Evra, Lichtsteiner, Mandzukic ou encore Bonucci. Ensuite autour d’eux nous avons des jeunes de qualité, car la Juventus doit aussi avoir un futur. Les joueurs ne sont pas éternels et il faut toujours préparer une relève. Cette année il y a beaucoup de jeunes dans l’équipe comme : Dybala, Alex Sandro, Pogba, Zaza, Lemina qui a de bonnes qualités et peut beaucoup progresser, tout comme Sturaro… L’alliance entre l’expérience des plus anciens et la jeunesse permet d’obtenir les victoires que l’on a eues. Tous les joueurs s’améliorent qu’ils soient jeunes ou moins jeunes. Il y aura donc encore de grandes marges de progressions l’année prochaine autant d’un point de vue technique d’équilibre mental. »

Sur Morata, l’entraîneur souligne sa valeur mais insiste sur les progrès qui lui restent à faire : « Je ne sais pas où finira Morata, je peux seulement dire qu’il a de grandes marges de progression, mais il doit encore trouver son équilibre mental. Il est encore trop instable. Il a très bien commencé cette saison, puis il a eu une période de léthargie et ensuite est revenu au top. Maintenant, il s’est fait mal, mais nous espérons l’avoir à disposition pour la finale. C’est un joueur qui a une grande valeur, de niveau européen. »

Il a conclu sur la comparaison qui est faite entre lui et les entraîneurs qui l’ont précédé sur le banc de la Juventus, pour lui il n’y a pas de parallèle à faire puisque chaque entraîneur est unique : « Je crois que chaque entraîneur est fait à sa manière. Je ne pourrais jamais être Conte ou Spalletti comme ils ne pourront jamais être moi. Ce qui compte ce sont les résultats. Conte a fait 3 ans vraiment importants à la Juventus, surtout quand on voit qu’ils venaient de deux années difficiles. A la fin, la base c’est le club, car c’est la Juventus qui reste. Je suis là, j’espère y rester encore longtemps, mais à la fin c’est la Juventus qui demeure. La Juve a gagné avec Allegri, Conte, Lippi, Capello, Trapattoni…, mais après tout cela, ce qui compte c’est la Juventus. Quand le club est fort, il est plus facile d’avoir de bons résultats. »

LAISSER UN COMMENTAIRE