Allegri l’avait dit, le match de Florence serait difficile. Et si, à plusieurs reprises, la Juve n’était pas loin de voir filer la victoire, elle a su faire ressortir l’orgueil d’un quadruple champion pour faire un nouveau pas décisif sans la conquête du cinquième Scudetto consécutif. Un exploit, pour Allegri, « contre une excellente Fiorentina qui, si elle avait égalisé, n’aurait rien volé. Nous avons bien joué en première période, poursuit-il, en ne risquant pas grand-chose à part en contre-attaque avec le but annulé à la Fiorentina. On s’est bien défendu à la reprise, en s’exposant un peu plus au danger. On a été un peu confus et si on donne à une équipe aussi technique la possibilité de relancer le match, on prend forcément des risques ».

Aujourd’hui, la Juve pourra s’installer confortablement devant sa télévision, avec l’espoir d’être sacré championne (en cas de faux-pas du Napoli) et n’aurait alors plus qu’à se concentrer sur la finale de Coppa : « Demain (lundi ndlr), nous nous entraînerons comme convenu. Puis, après le repos de mardi, nous préparerons le match contre Carpi, parce qu’au-delà du championnat, il faut maintenir la concentration pour la Coppa Italia, qui devient le second objectif de la saison ».

La Champions était aussi un objectif important, l’élimination est encore difficile à digérer : « Bien sûr, nous sommes déçus pour la Champions mais quand ça se joue en aller-retour, il suffit d’un instant pour tout faire basculer. A Munich, nous avons joué un grand match et ça a été un grand pas en avant. L’an prochain, l’équipe sera certainement renforcée de manière exceptionnelle par la société et pourra faire mieux en Europe. Pour jouer à certains niveaux, sur la scène internationale, au-delà des systèmes de jeu, il faut progresser dans la gestion du ballon quand tu es sous pression et il ne faut pas risquer de perdre des balles banales ».

Le Capitaine de la Juve, Gigi Buffon, a encore une fois été décisif : « Buffon est notre joueur le plus représentatif. Sa parole a un poids différent par rapport à celle des autres. Mais cette équipe a beaucoup de joueurs importants. Nous étions un groupe, puis nous sommes devenus une équipe ».

LAISSER UN COMMENTAIRE