Deuxième partie de la longue interview d’Allegri à Sky. Cette fois, il est question d’éléments clés de l’équipe et d’avenir.

Lire la première partie : Allegri refait la saison (1/2)

La défense de la Juve

« La Juventus a les meilleurs défenseurs du monde. Après, on croit que je veux leur faire plus d’éloges qu’ils en ont déjà reçu mais n’oublions pas que la Juve a perdu Caceres, qui est au même niveau des trois titulaires. Caceres est un défenseur classique, qui adore jouer en un contre un ».

Mandzukic

« Mandzukic a une force, a un moteur qui est différent. Et puis il connait le football. Il n’est pas esthétiquement beau à voir jouer mais il se démarque de manière exceptionnelle, combine facilement, a du rythme… Hier, il fait quelque chose de génial, le ballon lui arrive, il fait une feinte et Chiellini se retrouve devant le but. Après, il y a aussi Lichtsteiner, Evra… Evra est un joueur extraordinaire, il ne rate pas un match. Tu gagnes si tu as ces joueurs-là, si tu ne les as pas, tu ne gagnes pas. Mandzukic est très sérieux et très responsable. Il s’est senti coupable de l’élimination de la Juve en Champions. Il est resté pendant 20 jours dans le vestiaire comme si il était puni, tout seul. Puis il a repris doucement. Avant le match, il a eu mal à la cuisse pendant deux jours, je lui ai dit que je ne l’aurais pas fait joué parce que le rythme était élevé. Le garçon ne sentait pas ce match, je l’ai amené sur le banc. Il s’est senti coupable pour le match mais aussi pour les jours précédents, quand il n’était pas au mieux ».

Alex Sandro

« Il est destiné à devenir un des meilleurs. Il a fait des matchs vraiment importants mais lui aussi était habitué à Porto. Au début, il a eu du mal, il n’était pas capable d’enchaîner plusieurs matchs de suite. Mais c’est un joueur qui peut mettre le ballon où il veut, avec les deux pieds. Les joueurs que j’ai à disposition m’enthousiasment et pour moi, ce sont les meilleurs ».

Morata

« Espérons qu’il reste. Morata est un des rares joueurs qui peut jouer avec tous les autres attaquants car il joue aussi bien en pointe qu’en soutien. Je me rappelle quand il est arrivé du Real, il tirait de n’importe quel endroit du terrain. Je l’ai repris mais il y avait Tevez qui le regardait de travers. L’Argentin lui a dit d’être plus altruiste et à partir de là, Morata, même quand il était devant le but, essayait toujours de lui donner le ballon et ne tirait plus. Je suis intervenu une nouvelle fois pour lui faire comprendre que tirer tout le temps est un défaut mais ne jamais le faire n’est pas le rôle d’un attaquant ».

Le mercato

« Indépendamment des joueurs qui arriveront -et qui devront avoir de grandes qualités morales- je crois beaucoup en la progression de ceux qui sont déjà ici. J’entends beaucoup parler de systèmes de jeu mais avant tout, je dois voir les joueurs que j’ai à disposition. Le mercato n’est plus comme avant, maintenant il faut regarder la qualité qu’on a et l’exploiter sur le terrain. Pjanic ? C’est un des meilleurs joueurs d’Europe. On dit que je l’ai appelé, mais je ne me serais jamais permis d’un joueur qui a un contrat avec une autre équipe. Je ne l’ai jamais fait et je ne le ferai jamais, je suis déçu qu’on ait écrit cela.

Marotta, avec son expérience, amène de l’équilibre, Fabio Paratici est très bon. Moi, si on me ramène de bons joueurs, ça me suffit. Marchisio sera absent un moment, je suis aussi déçu qu’on ait perdu Caceres, qui est très bon. Mais Rugani a beaucoup progressé au niveau défensif, surtout dans la vitesse des passes ».

La saison prochaine

« Il faudra avoir une gestion différente, surtout avec les joueurs qui reviendront de l’Euro. Il y en a plusieurs qui peuvent aller au bout et gagner. Nous voulons essayer de gagner le sixième Scudetto consécutif, ce qui serait exceptionnel. Mais ce ne sera pas facile car nous sommes poursuivis par le Napoli, qui a inscrit énormément de points, une Roma qui peut encore progresser et beaucoup d’autres adversaires. L’Europe ? L’année dernière, on a atteint la finale de la Champions League, cette année dommage pour Séville, nous aurions dû y aller avec une autre attitude. Le Bayern est une équipe qui joue, nous devions accepter l’un contre un et être plus agressifs, ce qui n’a pas été le cas à l’aller ».

La finale de Coppa Italia

« Le Milan est une équipe historiquement gagnante dans les coupes et c’est le dernier match qu’ils ont pour décrocher une place en Europe. Nous devrons bien interpréter le match, nous sommes en bonne forme physique. En fin de saison, mes équipes tirent toujours le meilleur de leurs capacités, même avec Cagliari ».

LAISSER UN COMMENTAIRE