« Une grande prestation pour offrir à nos tifosi et à la société la qualification en huitièmes« . Voilà l’objectif de Massimiliano Allegri pour la réception de Lyon demain, au Juventus Stadium. « Se qualifier est notre premier objectif de la saison : nous devons l’accomplir et nous pourrons ensuite passer à notre second objectif qui est de finir en tête du groupe. Et enfin, le troisième objectif d’un point de vue chronologique sera la Supercoppa à Doha ».

Max Allegri s’attend à un match « difficile, comme toujours en Europe. Samedi, Lyon a obtenu une belle victoire en déplacement, en jouant bien et avec une bonne défense. Il faut respecter cet adversaire qui, au match aller, a apporté le danger : nous avons l’avantage de la victoire à l’extérieur et nous devrons être assez bons pour ne pas gâcher ce que nous avons obtenu à l’aller ».

La Juventus a beau être en tête du groupe et du championnat, tout le monde n’est pas satisfait. La Juve peut et doit faire mieux : « C’est normal qu’il faille s’améliorer. Nous sommes au début de la saison : notre objectif est d’arriver au mois de mars en étant compétitifs et de répondre présents pour le sprint final en championnat et en Ligue des Champions. Mais avant tout cela, il faut déjà se qualifier, pensons une chose à la fois ».

Chiellini sera de retour après la trêve internationale. Pas de problème pour Allegri qui dispose de nombreuses ressources en défense : « Avoir des joueurs polyvalents comme Dani Alves et Evra, qui peuvent aussi bien jouer à trois qu’à quatre me permet de varier la ligne défensive en fonction de l’alignement de l’adversaire. A part Giorgio, j’ai tous les défenseurs à disposition, Evra et Benatia vont bien et demain je ferai mes choix ».

Au milieu de terrain, Allegri peut compter sur Khedira, « il jouera demain« , et surtout le retour de Marchisio : « Claudio va bien. Samedi, contre le Napoli, je l’ai mis au repos et il n’a joué qu’une vingtaine de minutes parce que c’était logique de le préserver après le match de mercredi. Claudio nous apporte de l’expérience, c’est un joueur particulier dans le rôle de regista, il a beaucoup progressé durant ces deux dernières années et il peut encore progresser ».

Si la priorité est la première place du groupe, rien ne garantit un tirage au sort facile pour la Juventus : « Il faut voir comment seront les classements à la fin. Pour le moment, si les choses ne changent pas, on risque de tomber contre des équipes comme le Real, le PSG, City ou le Bayern. Vue la composition des groupes, on a de très fortes chances de tomber contre une de ces équipes. Pensons à demain, ensuite on verra comment évoluent les poules. Une fois qu’on aura passé le tour, la Dea Bendata (déesse romaine de la chance ndlr) nous donnera le nom de notre adversaire ».

LAISSER UN COMMENTAIRE