Allegri a pris la parole aujourd’hui en conférence de presse en vue du match de demain soir contre le Chievo. Si le match n’est pas moins important que les autres dans la course au Scudetto, il a cependant été relativement sous-estimé par les journaliste qui ont préféré évoquer les récentes déclarations de Buffon à propos de sa retraite ou encore le «cas» Higuain qui, attention, ne marque pas depuis six matchs.

Buffon: se focaliser sur son retour plutôt que sur ses récentes déclarations

«Moi, quand j’ai arrêté le foot, j’avais pris ma décision assez à l’avance. Mais je n’avais pas le niveau de Buffon, ou des joueurs que j’avais à Milan ou à la Juve. Ça fait partie de la vie, il faut l’accepter lorsque le moment arrive. On a encore quarante ans devant nous pour faire de grandes choses dans la vie. Ce n’est pas facile, surtout pour les grands champions mais c’est la vie, on ne peut pas retourner en arrière. On ne peut qu’aller de l’avant. Pour le moment, Gigi doit penser à revenir de sa blessure. Ça lui a fait du bien, il a pu digérer le coup dur qu’a reçu l’équipe nationale».

«Pour moi, il n’a aucun problème de gestion: s’il n’a pas joué, c’est simplement parce qu’il était blessé. Il décidera de son futur à la fin de la saison. Mais ce n’est pas le moment d’y penser, il est encore joueur, et sera disponible mardi à Bergame».

Le match de demain: se méfier du Chievo

« Le Chievo n’a pas de bons résultats mais fait de bons matchs. Elle a fait deux matchs nuls contre la Roma et le Napoli juste après avoir largement perdu. Notre but, c’est de gagner afin de distancer les équipes qui sont derrière nous et de suivre le Napoli. Il faudra faire un bon match au niveau mental parce que nous aurons en face une équipe physique, qui sait exploiter les ballons».

Le point sur les blessés

«Marchisio ne sera pas disponible parce qu’il a besoin de travailler encore un peu. Il le sera mardi. Dybala récupère bien, la semaine prochain il devra faire des examens pour voir si sa cicatrice s’est refermée. En ce qui concerne Cuadrado, il fera lui un examen en Allemagne où on lui dira s’il doit être opéré. Höwedes continue son chemin, tandis que Matuidi va bien. Il sera disponible demain».

«Alex Sandro n’a pris qu’un coup, il ne ressent presque plus rien. De toute façon, il y a toujours Asamoah qui est un joueur très fiable et qui a réalisé une très bonne première partie de saison».

Le championnat et ses forces en puissance

«Tout ce que je dis, c’est que ce qui compte, c’est le résultat. Mais bien sûr que pour les avoir, il faut commencer par faire de bonnes prestations. Notre équipe a des caractéristiques différentes de celles de la Roma, du Napoli, de l’Inter, du Real ou de Tottenham. Le Napoli cette année ne produit pas que du beau jeu; il ramène aussi des résultats à la maison. Il a changé depuis quelques années, et j’espère qu’ils n’est pas en train d’apprendre trop vite».

La forme du moment: une défense retrouvée, mais des points à améliorer

«Si la Juve n’encaisse plus autant de but qu’en début de saison, c’est parce que tout le monde défend. En ce moment, l’équipe est solide. Mais ce qu’il faut, c’est aussi savoir exploiter les ballons disponibles devant parce que dans un match, il y a toujours un moment où on peut prendre un but, sur contre-attaque par exemple. Pas en terme de nombres, parce que la Juve a marqué jusqu’ici 50 buts, ce qui est plus que l’an dernier. Mais il faut mieux faire tourner la balle et mieux gérer le match».

Cas par cas: la période soit disant vide de Higuain et la montée en puissance de Bernardeschi

«Le fait que Higuain ne marque pas depuis quelques matchs ne m’inquiète absolument pas. Lui aussi a fait de bonnes prestations, et quand on joue à trois devant, il est celui qui se sacrifie afin de faire jouer l’équipe».

«Il a fallu sonner l’alarme en début de saison, lorsqu’il devait encore retrouver sa condition physique. Maintenant, il se sacrifie, il travaille, joue pour l’équipe».

«Je suis content de Bernardeschi, il fait de belles choses. Je ne sais pas s’il jouera demain, c’est possible que je fasse jouer les quatre attaquants que j’ai à disposition. En ce qui concerne son poste, disons que lorsque l’on joue à deux et qu’il se trouve entre le milieu et l’attaque, il se trouve dans le rôle qui lui convient le mieux».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here