Gianluigi Buffon
La Stampa : 6,5 / La Gazzetta Dello Sport : 6 / Eurosport Italia : 6
Gigi n’aura pas pu fêter comme il se doit son énième record : celui de bianconero le plus capé en Ligue des Champions (90). Il n’aura pas non plus pu sortir ses miracles dont lui seul a le secret mais n’a rien à se reprocher sur les buts encaissés. Le portier bianconero aura su transmettre de la sérénité à sa défense jusqu’à la 90ème minute…

Stephan Lichtsteiner
La Stampa : 6 / La Gazzetta Dello Sport : 6,5 / Eurosport Italia : 6
Il est à l’origine du premier but de la Juve et ne passe pas loin d’inscrire celui du 3-3. Stephan a répondu présent dans ce grand match. Parfois en difficulté face à Ribéry, il ne lâche jamais rien.

Andrea Barzagli
La Stampa : 6 / La Gazzetta Dello Sport : 6 / Eurosport Italia : 6,5
Pendant plus d’une heure, il a régné sur la défense repoussant à plusieurs reprises les assauts de Lewandowski et Müller (rien que ça) et dialoguant avec Buffon et Bonucci. « Parfait jusqu’au temps additionnel » comme le dit Eurosport, il craque ensuite avec ses coéquipiers. Mais pour la Gazzetta, « les 4 buts encaissés ne sont pas de sa faute« , et ajoute même que « Si le Bayern avait un tel défenseur, il n’y aurait pas eu de match« .

Leonardo Bonucci
La Stampa : 6 / La Gazzetta Dello Sport : 6 / Eurosport Italia : 5,5
Eurosport regrette de ne pas avoir vu le « Bonucci habituel« . Si il a bien résisté aux attaques adverses pendant 70 minutes, il est coupable sur le but de Lewandowski et peine à s’en remettre. On l’a ensuite vu vaciller, contribuant malgré lui à la faillite défensive.

Patrice Evra
La Stampa : 5,5 / La Gazzetta Dello Sport : 5 / Eurosport Italia : 5
Patrice Evra a joué un match de haut niveau jusqu’à la 90ème, bloquant les assauts sur son côté les uns après les autres. Mais on n’attendait pas ce ballon rendu à Vidal et amenant le but du 2-2 d’un joueur ayant participé à cinq finales de Ligue des Champions. Au final, Patrice Evra donne une impression mitigée comme le souligne la Gazzetta : « Exemplaire pour la discipline tactique et la précision, il n’est pas exempt de reproches à l’aller et au retour« .

Juan Cuadrado
La Stampa : 7,5 / La Gazzetta Dello Sport : 7,5 / Eurosport Italia : 7,5
Il surprend tout le monde sur le but du 2-0 : Lahm qui s’est retrouvé par terre, Neuer qui n’a rien pu faire et surtout le public plutôt habitué à son manque de réalisme. Avec un « calme olympique » pour reprendre l’expression d’Eurosport, il a exécuté les gestes parfaits pour faire taire l’Allianz Arena. Au delà du but, il réalise « un match immense » pour la Gazzetta : il attaque, créé la supériorité et revient constamment prêter main forte à Lichtsteiner. Antonio Conte espère pouvoir compter sur lui à Chelsea, mais la Juve bataillera pour acquérir un joueur prêté, pour rappel, sans option d’achat.
Remplacé par Roberto Pereyra : La Stampa : 5 / La Gazzetta Dello Sport : 5 / Eurosport Italia : 4. Entré à un moment difficile, il apparaît nerveux, prend un jaune et perd tous les ballons qu’il touche. Un choix curieux d’Allegri, notamment parce qu’il n’avait pas les jambes pour un tel match et une entrée à oublier.

Sami Khedira
La Stampa : 6,5 / La Gazzetta Dello Sport : 6,5 / Eurosport Italia : 7
Dépassé à l’aller, Sami Khedira a cette fois sorti un match à la hauteur de son expérience. Navigant entre Vidal et Alonso, il est toujours dans le bon rythme, joue avec intelligence et donne de la solidité au milieu. La Juve a souffert après sa sortie et ce n’est pas un hasard.
Remplacé par Stefano Sturaro : La Stampa : 6 / La Gazzetta Dello Sport : 5 / Eurosport Italia : 5. Héros du match aller, « sa grinta n’aura pas suffi » cette fois comme le souligne la Stampa. Contres avortés, ballons perdus et glissades à répétition (mauvais choix de crampons ?), Stefano peut mieux faire et l’a déjà démontré en Ligue des Champions.

Hernanes
La Stampa : 6 / La Gazzetta Dello Sport : 6,5 / Eurosport Italia : 6
Très bon à l’aller, Hernanes récidive. Si il ne joue pas beaucoup de ballons, il tient sa position au milieu et fait toujours la bonne passe, aussi simples peuvent-elles parfois être. Malgré la fin malheureuse, le Brésilien peut se servir de ce match « pour faire le plein de confiance » considère la Gazzetta. Et il le faudra car Marchisio sera absent une vingtaine de jours.

Paul Pogba
La Stampa : 6,5 / La Gazzetta Dello Sport : 7 / Eurosport Italia : 7
« Quelque chose a changé. Mais quoi ? » se demande La Stampa. On attendait de Pogba qu’il prenne ses responsabilités et transcende cette Juve en l’absence de Dybala et Marchisio. Le Français a cette fois répondu présent, et pas seulement grâce à son premier but dans cette édition de la Ligue des Champions. Toujours présent au bon endroit, il enchaîne les gestes justes sans trop en faire et si la Juve recule, ce n’est sûrement pas sa faute. Pour Eurosport, « ce n’est pas un monstre, mais c’est un grand joueur« .

Alex Sandro
La Stampa : 5,5 / La Gazzetta Dello Sport : 6,5 / Eurosport Italia : 6,5
Si Eurosport et la Gazzetta ont apprécié son match plein de personnalité, la presse s’accorde à dire qu’il a trop souffert de l’entrée de Kingsley Coman. Les buts du Bayern viennent tous de son côté et c’est ce qui explique la note de La Stampa

Alvaro Morata
La Stampa : 8 / La Gazzetta Dello Sport : 7,5 / Eurosport Italia : 7,5
Avant le match, on regrettait l’absence de Mandzukic. Et pourtant, on a regretté Morata dès sa sortie. Il se voit d’abord refusé un but valable. Puis il y a cette cette action splendide sur le second but : après une course de 70 mètres dans laquelle il élimine successivement Xabi Alonso et Kimmich, il a suffisamment de lucidité pour trouver Cuadrado. Déchaîné en début de seconde période, il ne trouve cependant pas le 3ème but. Et la Gazzetta lui reproche même de s’en être « dévoré un énorme« . Mais Morata est définitivement le Monsieur Ligue des Champions de la Juve : 5 buts et 2 assists en 9 matchs à élimination directe.
Remplacé par Mario Mandzukic : La Stampa : 6 / La Gazzetta Dello Sport : 5 / Eurosport Italia : 5,5. Vidé physiquement, la sortie de Morata était difficilement évitable. Mais le Croate était trop réduit pour appliquer son pressing habituel. Généreux comme d’habitude, il a cependant souffert pour rien au sein d’une équipe épuisée et qui a reculé. Cela laisse des regrets à Eurosport : « En meilleure forme, il aurait été utile« .

Massimiliano Allegri : La Stampa : 8 / La Gazzetta Dello Sport : 7,5 / Eurosport Italia : 7
Les tops : Cuadrado, Pogba et Morata
Les flops : Evra, Sturaro, Pereyra et Mandzukic

1 commentaire

  1. tactiquement allegri a fait tt ce qu’il fallait c plutôt les entrant qui n’ont pas fait leurs boulot les changements s’imposaient moratta était cuit et avait un carton tout comme khedira et cuadrado egalement cuit aussi mais c plutot tonton pat evra qui tt gaché sur l’egalisation

LAISSER UN COMMENTAIRE