En marge de l’événement « Undici » organisé par la Juventus à Milan samedi soir, Federico Bernardeschi, invité de la soirée, s’est exprimé aux micros des journalistes. L’occasion de faire un point sur sa situation actuelle ainsi que celle de l’équipe.

Le jeune attaquant italien est tout d’abord revenu sur le match de Ligue des Champions contre le Real Madrid : « Nous avons vécu le match de mercredi avec beaucoup de regret et de déception. Nous ne méritions pas ce résultat, mais au moins d’en découdre aux prolongations. Mes coéquipiers ont fait un très grand match et méritait beaucoup plus. Je les ai vu abattus mais aussi déterminés après le match. Déterminés à conquérir ce bout de saison qu’il reste à jouer, avec une envie folle et une force intérieure incroyable. Nous avons une grande envie de repartir de l’avant. Nous savons qu’il y a encore des matchs fondamentaux et très importants pour nous qui nous attendent : comme celui contre le Napoli. Des matchs où tout est en suspens. Nous abordons à présent le cycle final de la saison. »

Il s’est aussi attardé sur les mots de Buffon après le match : « Gigi est un très grand champion, il a été un exemple pendant des années, pour tout le monde. C’est un homme passionné et vivre ces émotions n’est pas simple, je vous assure, surtout si tu es en fin de carrière et dans un stade comme celui-là, qui t’acclame. C’est normal qu’il y ait une réaction, ce n’est pas moi qui pourrait juger un champion comme lui, pour tout ce qu’il a pu enseigner à tous autour de lui, je crois qu’il n’y a rien à dire. »

Il a ensuite fait un point sur le retour au championnat : « Il y a plus de rage que de désillusion, mais c’est une rage saine. Nous savons que nous devons être assez forts pour nous mettre en avons de manière juste, pour atteindre les objectifs qu’ils nous restent. »

Il a conclu par la récupération de sa blessure : « J’étais déçu de ne pas être là à Madrid : rester dehors c’est dur, encore plus à l’occasion de grands matchs de ce genre. Mais je fais des progrès, même si j’ai encore quelques gênes physiologiques. Il y a des délais à respecter, nous les attendons. Dans tous les cas, l’opération est à 100% évitée. Maintenant, il faut encore de la patience, du sacrifice et du travail. J’espère être de retour pour le match contre le Napoli. »

LAISSER UN COMMENTAIRE