Nous avons encore tous en tête son sauvetage de la pointe du pied sous le nez d’Higuain contre le Napoli et ses bonnes prestations lors de chaque match joué, qui révèlent la puissance et le très bon niveau auquel se trouve actuellement Leonardo Bonucci au sein de la défense de la Juventus. Il s’est exprimé aujourd’hui aux micros de Sky et de Mediaset. L’occasion de revenir sur le travail accompli depuis le début de la saison dans les différentes compétitions où est engagée la Juventus ainsi que sur le championnat et les matchs à venir.

Il a tout d’abord réagit aux compliments que lui a adressé Guardiola en interview après le match de Ligue des Champions contre le Bayern : « J’en suis honoré mais maintenant, l’objectif est d’aller à Munich et le battre chez lui. Je veux toujours m’améliorer, je ne m’arrêterai de le faire que quand il sera temps de raccrocher les crampons. Le meilleur Bonucci est encore à venir. Ces dernières années nous avons atteint les 8èmes, la demi-finale de l’Europa League, la finale de la Champions… On peut dire que la Juve est de retour en Europe. Le match de mardi nous a fait prendre conscience que nous pouvions faire quelque chose d’important au match retour, mais seulement si nous affrontons les allemands avec beaucoup d’humilité et de respect car ils sont difficiles à battre. C’est possible car nous avons démontré pendant la 2ème mi-temps qu’en croyant en nous, nous pouvions aller de l’avant. Il faudra montrer une Juve différente, surtout par rapport à celle que l’on a montrée en 1ère mi-temps. Ils ont un avantage sur nous car il leur suffira de ne pas encaisser de buts pour passer, mais nous croyons en nos chances car nous sommes une équipe forte. »

Il a ensuite abordé l’impressionnante remontée de l’équipe en championnat qui a notamment été possible grâce à certains de ses cadres comme Buffon, Barzagli, Chiellini et Bonucci lui-même : « J’ajouterais aussi Patrice Evra qui est un élément important pour l’équipe et le vestiaire. Durant ces premiers mois de championnat, c’est l’attitude de toute l’équipe qu’il a fallu changer. Les jeunes et les nouveaux arrivés ont compris l’importance que cela représentait de porter ce maillot et nous, plus anciens, nous avons remonté nos manches et nous leur avons fait comprendre avec humilité que la Juve ne pouvait pas être celle vue de septembre à octobre. Maintenant, l’esprit de sacrifice est présent chez tout le monde. Nous sommes un bloc uni et nous l’avons aussi démontré mardi quand les attaquants, surtout en 1ère mi-temps, sont venus nous aider à défendre. La meilleure défense se crée en partant du premier attaquant pour arriver jusqu’au gardien. A trois ou à quatre cela ne change pas grand-chose : la défense à 3 donne plus de sécurité devant les cages car elle permet de couvrir le terrain avec plus de monde mais nous avons démontré que nous pouvions aussi jouer à 4. L’important est d’avoir assimilé les concepts précis à mettre en pratique. »

Le dossier de la Ligue des Champions étant pour le moment archivé, la concentration est de nouveau mise sur le championnat car le prochain match se joue au Stadium, face à l’Inter, qui ne traverse pas le meilleur moment de sa saison : « Cela me surprend un peu car ils ont un très grand entraîneur et une très bonne équipe. Bien sûr, lorsque les résultats ne sont pas au rendez-vous, quelque chose peut se dégrader. Nous devons entrer sur le terrain en ayant conscience que nous allons affronter une grande équipe pour avoir la stimulation et cette faim de victoire qui nous caractérise depuis des années. Gagner et prendre +4 points sur le Napoli qui devra jouer contre la Fiorentina sera important, mais nous devons d’abord penser à nous-mêmes. »

Le défenseur a conclu sur les objectifs à venir : « Maintenant nous sommes devant et en gagnant tous les matchs jusqu’à la fin, nous serons champions. Nous ne devons pas abandonner, rester tournés vers l’objectif car cela pourrait être la plus belle année de l’histoire de la Juventus. Pour la Champions, comme je l’ai dit, nous y croyons, tout en ayant un respect maximum du Bayern. Il reste également la demi-finale de la Coupe d’Italie. Nous partons avantagés grâce à la victoire 3-0 du match allé, mais nous n’irons pas à San Siro pour faire une promenade. Nous essaierons de gagner et de retourner en finale, aussi parce que cela fait tellement d’années que la Juve ne gagne plus deux Coupes d’Italie de suite. »

LAISSER UN COMMENTAIRE