« A la Juve, il n’est pas permis d’échouer deux matchs de suite.» C’est ainsi que Leonardo Bonucci, interrogé aux micros de Sky et Mediaset, a définit la situation actuelle de la Juventus après la défaite à Florence et avant la réception de la Lazio.

Retour sur le match contre la Fiorentina : « Nous en avons beaucoup parlé. C’est arrivé et il fallait faire comprendre qu’il n’y a plus de temps à perdre, et que, simplement, nous ne pouvons plus faire d’erreurs. Nous devons tirer une leçon de la défaite, comme toujours, comme nous l’avons déjà fait, pour repartir mieux qu’avant, d’un point de vue mental et en démontrant pour l’énième fois que la Juventus est la plus forte en Italie et qu’elle a sa chance à prendre en Europe. »

Une mentalité de vainqueur pour faire ressortir la vraie Juve : « Il y a des points positifs sur lesquels nous pouvons être satisfaits mais je le répète, il n’est pas permis de s’arrêter à cela : on entre sur le terrain pour gagner. Nous avons fait beaucoup d’erreurs : à Florence, mais aussi après le 2ème but contre l’Atalanta et à Doha, notamment d’un point de vue de la mentalité et de l’envie d’être encore plus une équipe. Il n’y a qu’en améliorant ces points que nous pourrons prendre le meilleur sur nos objectifs : en sortant les armes. Je suis convaincu que maintenant nous allons voir la vraie Juventus. »

Le problème n’est pas forcément une question de module pour le défenseur : « Nous avons la chance d’avoir des joueurs qui s’adaptent à différents systèmes de jeu, mais ce qui compte le plus c’est l’approche. A Florence, nous aurions pu être 7 en défense, nous aurions quand même pris les buts de la même manière. Nous devons avoir l’envie d’affronter l’adversaire, de se sacrifier, surmonter les erreurs et écouter les coéquipiers. Jouer à 11 sur les deux phases : offensives et défensives. Nous avons analysé tout cela et cette analyse doit être notre coup de pouce décisif. »

La Lazio dimanche : « La Lazio a de grandes qualités et a beaucoup grandi avec Inzaghi. Il a d’excellents éléments qui proposent un bon jeu. Ils sont aussi à craindre dans les relances, ils peuvent nous mettre en difficulté. »

En conclusion, l’équipe doit aller de l’avant, tout comme le fait la Société : « La Société a un projet important qui rappelle de nombreuses années victorieuses. Nous devons continuer cela sur le terrain. C’est une belle chose d’être un point de référence pour les jeunes. »

LAISSER UN COMMENTAIRE