Grinta, détermination et l’envie de toujours gagner. Pour comprendre comment s’est rapprochée la Juve de la tête du classement, dans une phase décisive de la saison avant le début de la seconde partie du championnat et à l’horizon du huitième de finale contre le Bayern, il suffit d’écouter Leonardo Bonucci, intervenu aux micros de la Sky et de Mediaset.

L’objectif est simple pour lui : « Ecrire l’histoire de cette glorieuse société avec le cinquième scudetto consécutif ». Et Léonardo le sait, ça ne sera pas facile mais la Juve a retrouvé ce qui faisait sa force « Ces derniers trois mois nous avons retrouvé une grande faim, qui a uni cette Juventus à celle des années précédentes ». Le moment de la révolte, selon lui, comme pour beaucoup d’autres, a été le match contre Sassuolo « Ce match perdu, ça a été l’étincelle, nous avons tous compris que nous devrions donner quelque chose en plus, nous les anciens qui avons le devoir de faire comprendre aux nouveaux ce que signifie jouer en Italie et porter le maillot de la Juventus. Nous savons que la remontée était possible, parce que le niveau des nouvelles recrues est élevé ; nous avons compris qu’il fallait retrousser ses manches, retrouver une meilleure envie de se sacrifier et courir. Probablement, cette période a été très utile pour forger le groupe et poursuivre notre remontée au sommet. Maintenant, nous ne voulons plus nous arrêter ».

A propos de la course au championnat, Léonardo sait que le championnat sera ouvert jusqu’à la fin « Ce championnat sera ouvert jusqu’à la fin. En octobre, il y en avait qui disait que la Juve était déjà hors course pour le scudetto et aujourd’hui ce n’est plus le cas. La victoire finale, les cinq premières équipes actuelles peuvent y aspirer. Si je devais donner une équipe aujourd’hui pour ce qu’ils ont fait en phase aller, leur façon de jouer je dirais le Napoli de Sarri qui a une arme en plus, elle s’appelle Higuain. » L’entraineur Napolitain lui continue d’affirmer que le favori se nomme Juventus : « C’est normal qu’il dise ça, il cherche à se décharger de la pression sur les adversaires. »

Une des clés pour cette grande remontée et pour le reste de la saison est aussi la solidité défensive. Léonardo aura un mot sur son compagnon d’équipe, Rugani « Daniele est un grand joueur, sa meilleure qualité est la phase défensive en un contre un. Il est aussi très intelligent dans la lecture tactique dans diverses situations : avec Sarri, il a été habitué à jouer d’une manière, maintenant il a beaucoup évolué avec la nôtre. C’est sûr, une saison comme celle-ci, avec trois titulaires de la Juve et de la Nazionale c’est une valeur ajoutée ».

Pour la Champions League, il s’attend à un grand huitième de finale contre le Bayern « Un adversaire très fort, mais je suis convaincu que quand ils ont lu notre nom au tirage, ils n’ont pas souri. L’année passée nous avons amené la Juventus au sommet européen, cette année nous avons le devoir de la maintenir en haut. Ca ne sera pas facile vu l’adversaire, mais nous voulons le faire. Beaucoup de respect, mais aucune peur ».

LAISSER UN COMMENTAIRE