A la veille du quart de finale de Ligue des Champions tant attendu contre le FC Barcelone, Leonardo Bonucci a abordé le match qui aura lieu demain au Stadium, dans une interview à La Stampa.

Il est tout d’abord revenu sur la finale perdue de 2015 contre ce même Barça : « Je n’ai jamais revu cette finale, tout comme le quart de finale de l’Euro. Maintenant il peut y avoir une finale différente parce que nous avons une meilleure défense et peut être que le Barça, qui est une très grande équipe, est un peu moins fort que celui de 2015. Par rapport à 2015 nous avons perdu peu d’impact physique et de course au milieu de terrain avec Pogba et Vidal, mais nous avons plus de qualité. Nous avons mûri dans la gestion du ballon et des matchs. Au Barça, Neymar a fait un grand saut de qualité, Mascherano a deux ans d’expérience de plus et Rakitic a progressé. »

Il a ensuite abordé le mode de jeu du Barça : « Leur mode jeu m’a toujours plu même s’il est parfois un peu trop horizontal. Je préfère le jeu plus vertical ou entre les lignes. La possession du ballon te permet de défendre plus haut. »

Il a enchaîné sur son rôle : « On m’a toujours définit comme un milieu de terrain prêté à la défense. Il faut un mix parfait pour gagner. En Europe on se retrouve parfois contre des équipes fantastiques avec beaucoup de champions mais qui en phase défensive ne sont pas aussi préparés que les équipes italiennes. J’ai vu beaucoup de leurs matchs je sais comment ils jouent. Plus tard j’aimerai être entraîneur et regarder le plus de matchs possible permet d’apprendre à lire les situations. »

Le défenseur s’est ensuite penché sur le trio d’attaquants Messi-Suarez-Neymar : « Ils sont parmi les 10 premiers du monde. Nous aurons besoin de nous entraider et d’avoir un esprit de sacrifice. Les chiffres parlent pour eux. Cependant, parmi ces 10 premiers, il y a aussi Dybala et Higuain. »

Sur Dybala : « Il a le talent d’un artiste qui augmenter en conscience de ce qu’il est capable de faire. Quand il le fait, il le fait à 100%. Il suffit de voir avec quel froid et calme il a tiré son penalty au Milan à la 97ème. Si tu n’es pas Dybala, Messi ou un joueur comme cela, ce genre de choses ne te réussissent pas. »

Enfin, il a conclu sur la défaite précédente du PSG contre le Barça : « Aucune équipe italienne n’aurait perdu 6-1. Je suis convaincu que si le PSG rejouait ce match 100 fois ils ne perdraient pas comme cela. Cela me déplait car c’est une équipe avec de grands joueurs mais ils ont joué en se disant que le 4-0 de l’aller suffirait. A l’inverse, dans ces situations, tu dois aller là bas et faire ton match. Lorsque j’ai vu le tirage j’ai dit immédiatement : ‘‘ Aller venez on va s’entraîner, on a tiré le Barça’’. Le Bayern aurait été un tirage plus difficile… »

LAISSER UN COMMENTAIRE