A la veille du 8ème de finale de Ligue des Champions contre le FC Porto, le capitaine de la Juventus, Gianluigi Buffon, a accompagné son entraîneur pour sa traditionnelle conférence de presse d’avant match.

Il a commencé par une analyse lucide de la situation : « Nous sommes dans un très bon moment, mais nous sommes conscients tant de l’importance du match que de la valeur de notre adversaire. Nous savons que Porto atteint ses objectifs depuis des années en Europe, joue pour arriver au bout des compétitions auxquelles il prend part. Il jouit donc de notre respect maximal. La qualification, nous devrons la conquérir. »

Il a enchaîné sur le niveau de concentration requis pour ce match : « Un niveau maximum. Nous n’avons pas besoin de nous souvenir qu’il faut rester concentré : nous avons toujours abordé chaque match et chaque étape avec le même sérieux, seule méthode que je connais pour arriver loin dans cse compétitions. Chacun, dans cette équipe, se met toujours à disposition de l’équipe pour chercher le succès. »

Il a aussi donné son point de vue sur la motivation de tous de remporter la Ligue des Champions et à quel point c’est une compétition spéciale : « Nous tous, nous vivons la veille de la Ligue des Champions d’une manière différente par rapport au championnat ou aux compétitions nationales. Cela se voit par comment nous nous entraînons, combien nous sommes disponibles et le point auquel nous tenons à nous améliorer. Je connais notre marge de progression. De mon côté, j’ai la chance de jouer dans une équipe et avec une Société qui ont de grandes ambitions, qui permettent de vivre ces veillées et jouer ces matchs. Nous étions déjà compétitifs quand nous sommes allées en finale il y a deux ans. A cette période, la Société n’a pas ralenti, ils n’ont pas lésiné sur les moyens quand il a été temps de faire des investissements importants. »

Le Capitaine a conclu sur les adversaires du jour : « André Silva est un joueur dangereux, je le connais. Il a dit que ça lui plairait de me marquer un but, ça me va, tant qu’à la fin c’est nous qui passons… Je devrais être au maximum de ma forme pour ne pas prendre de buts, avec toute l’équipe nous sommes appelés à faire une grande prestation défensive. Je suis aussi très heureux de revoir Iker Casillas : c’est un ami, un adversaire que j’ai estimé et que j’estime toujours énormément. Il a fait un choix difficile, celui de se remettre en question. Je lui et je nous souhaite deux grands matchs. »

LAISSER UN COMMENTAIRE