La Juventus a remporté son duel face à Cagliari 1 but à rien. Une victoire obtenue dans la douleur. En conférence Allegri est revenu sur plusieurs épisodes de la soirée et n’a pas manqué de féliciter ses joueurs ainsi que les adversaires du soir.

« Honnêtement Cagliari ne méritait pas de perdre. C’était une partie acharnée, nous savions que ce serait difficile parce que Cagliari est une équipe bien organisée qui défend bien. En deuxième période il y a eu beaucoup d’interruption parce qu’il y a eu beaucoup de duels physiques. Nous avons peiné en première période, notamment au démarrage parce que nous étions trop haut sur le côté gauche avec Sandro et Matuidi, et Cagliari avait la rapidité et la technique. C’était difficile de gagner avec plus d’un but […] Nous avons remporté une victoire importante car d’abord c’était la 11e en 12 matchs et qu’il fallait rester dans le sillage du Napoli qui réalise un début de saison extraordinaire. Gagner n’est pas facile, surtout contre Cagliari donc je dois féliciter mes garçons mes aussi les joueurs de Cagliari. »

Andrea Barzagli s’est lui aussi exprimé au micros de Sky
« C’est une victoire fondamentale pour arriver en tête à la fin. Nous avons trouvé un Cagliari transcendé, mais nous nous sommes battus et nous l’avons remporté ; nous en sommes heureux. »

Miralem Pjanic a tenu aussi a exprimer la difficulté de ce match :
« Ces 3 points ils comptent vraiment. C’était lourd sur un terrain difficile. »

Ce match fera encore parler de lui dans les prochains jours, pour des supposées fautes dont l’arbitre n’a pas souhaité consulter la vidéo (VAR). Les intervenants se sont aussi exprimé sur la question

Allegri :
« Je ne parle pas des arbitres. J’ai parlé de la VAR à Bergame et tout le monde m’a attaqué. Maintenant je les attends [..] Après le match contre le Torino on ne parle que de la VAR et ça alimente la controverse, ça me désole. La Var est un excellent outil, il s’est déjà amélioré depuis le début de saison. Mais il y a des situations subjectives qui sont toujours discutées [..] L’année prochaine les choses devront être clarifiées. »

Miralem Pjanic :
« Il y a un arbitre et la vidéo. Qu’est-ce que nous pouvons faire ? C’est arrivé pour nous et contre nous. Mais maintenant nous n’allons parler que de ça. »

Andrea Barzagli :
« De par le règlement c’est à l’arbitre d’arrêter le jeu. Ils se sont arrêtés, il a donné l’avantage. Nous sommes meilleurs et nous avons marqué. »

Maintenant un repos bien mérité pour toute l’équipe. Bravo encore.

Le pouvoir use ceux qui ne l'ont pas

LAISSER UN COMMENTAIRE