La Juve disputait ce midi son dernier match de l’année 2015 contre Carpi. Une année qui se termine sur une note positive puisque les bianconeri ont enchainé un septième succès consécutif, 3-2. Face à l’un des petits Poucets de la Serie A, la Vieille Dame s’est cependant faite quelques frayeurs. D’abord quand Borriello a ouvert le score au quart d’heure de jeu. Puis, alors qu’un doublé de Mandzukic et un but de Pogba avaient remis la Juventus sur le droit chemin, les Turinois se sont faits peur en toute fin de match avec un but contre son camp de Bonucci et une égalisation frôlée du Carpi. Au final, les bianconeri s’en sortent donc in extremis et reviennent de Modène avec 3 points fondamentaux pour le reste de la saison.

C’est un Carpi très bien organisé et regroupé en défense qui a débuté le match face à une Juventus calme mais assez présomptueuse. Après un premier avertissement sans conséquence de Di Gaudio, la Vieille Dame se fait surprendre en contre par l’ex de ce match : Marco Borriello. L’ancien joueur de la Juve élimine Bonucci avant de conclure d’une frappe à ras de terre au premier poteau. Surprise générale au Stadio Alberto Braglia de Modène : le petit Carpi mène au score devant la Juventus (15′). Et pour la énième fois cette saison, la Juventus concède l’ouverture du score sur la première vraie occasion de l’adversaire. Mais comme souvent, l’avantage est de courte durée : Cuadrado centre pour Khedira qui bute sur le gardien. Dybala essaie de reprendre sans succès et le ballon finit dans les pieds de Mandzukic qui enchaîne un sombrero puis une volée parfaitement exécutée (18′). Le Croate inscrit ainsi l’un des plus beaux buts de sa saison et se montre une nouvelle fois décisif.

La Vieille Dame ne s’arrête pas en aussi bon chemin. Les bianconeri maintiennent un rythme plus élevé qu’en début de rencontre et poussent pour prendre l’avantage. Si Belec repousse une frappe lointaine de Khedira, il ne peut rien faire pour éviter le doublé de Mandzukic juste avant la mi-temps. Reprenant d’un puissant coup de tête un centre d’Evra, Mario donne l’avantage à la Juventus et confirme sa grande forme du moment (41″). On notera d’ailleurs qu’il s’agit de son premier doublé sous le maillot noir et blanc. L’arbitre renvoie donc les joueurs au vestiaire sur ce score de 2 buts à 1 et un scénario devenu classique pour la Juventus qui concède l’ouverture du score mais parvient à prendre l’avantage.

En seconde période, la Juventus revient sur le terrain bien décidée à tuer le match. Et il ne lui faut que cinq minutes pour y parvenir. Marchisio lance Pogba d’un passe ‘pirlesque‘ et le français devance la sortie de Belec pour inscrire son quatrième but cette saison (50’). Les bianconeri font le break et s’assurent une fin de match sereine, c’est du moins ce qu’on pensait. Quelques minutes après ce but, Barzagli, pénalisé par des crampes au mollet, cède sa place à Rugani. Le jeune espoir juventino croit même s’offrir son premier but avec la Juve en reprenant un centre de Cuadrado mais se voit justement signalé en position de hors-jeu. Au cours de la rencontre, Morata et Lichtsteiner remplacement respectivement Dybala et Cuadrado.

Mais les bianconeri vont très mal finir la rencontre. Tout se passe dans le temps additionnel. Bonucci redonne espoir aux joueurs de Carpi en tentant d’éloigner un centre anodin. Le défenseur central reprend mal le ballon et marque contre son camp (92′). Les champions en titre sont nerveux, les promus tentent d’en profiter et ont même la balle de match. Seul devant Buffon après un centre venu de la droite, Lollo ne parvient pas à tirer correctement et le gardien bianconero s’empare du ballon. Sur le banc, un Allegri déjà nerveux pendant tout le match explose de colère.

 


Plus de peur que de mal pour la Juventus qui n’est pas passée loin de revivre le scénario du match contre le Frosinone, quand les bianconeri avaient concédé l’égalisation au promu dans le temps additionnel. Mais cette fois, la Juventus s’est imposée et détient cette saison le record de points obtenus après avoir été menée au score : 13 (4 victoires, 1 nul). Une septième victoire consécutive essentielle puisqu’elle permet aux juventini de dépasser provisoirement le Napoli et la Fiorentina et de revenir à 3 points de l’Inter. Mais toutes ces équipes doivent encore jouer aujourd’hui. La Juventus suivra donc avec attention leurs résultats avant de profiter de vacances bien méritées. Prochain match après le trêve, le mercredi 6 janvier à 15h comme le veut la tradition en Italie. La Juve recevra l’Hellas Verona, qui lutte lui aussi pour le maintien.

LAISSER UN COMMENTAIRE