Malgré une déception finale contre Séville, la Juventus participera bien aux huitièmes de finale de la Ligue des Champions. La Vieille Damme atteint là un objectif sportif mais aussi financier car les revenus liés à la participation à cette compétition sont encore fondamentaux pour les comptes du club.

La Juventus a d’abord obtenu 12 millions d’euros pour la participation à la phase des poules. S’ajoutent à cette somme 4,5 millions pour les 3 victoires obtenus, 1 million pour les 2 matchs nuls et 5,5 millions pour la qualification en huitièmes. La Juventus encaisse donc un total de 23 millions d’euros comme primes de résultats. Mais ce n’est pas tout car les droits TV doivent encore être attribués. Cette année, 100 millions d’euros sont à disposition des équipes de Serie A. 10% de cette somme a été reversé à la Lazio, éliminée au tour préliminaire. Ce qui laisse 90 millions à répartir entre la Juventus et la Roma selon deux critères : la moitié, autrement dit 45 millions, est attribuée selon le classement final du dernier championnat : la Juventus, championne, reçoit ainsi 55% de cette somme soit 24,8 millions ( et 20,2 pour son dauphin ). L’autre moitié sera elle attribuée en fonction du nombre de matchs joués dans cette Champions League. Pour le moment, la Juve et la Roma ont toutes les deux joué 6 matchs et joueront deux autres rencontres pour les huitièmes de finale. Provisoirement, cela représente donc 22,5 millions pour l’une et l’autre. Mais cette proportion peut évoluer en fonction du parcours des deux équipes. Si par exemple, la Juve devait atteindre la finale à Milan et la Roma sortir en huitièmes, la Vieille Dame aurait disputé 13 matchs et encaisserait donc 28 millions d’euros.

Si on refait les comptes, la Juve est déjà sûre d’encaisser 47,8 millions d’euros et a l’assurance d’obtenir au moins 17 millions pour le nombre de matchs joués. Soit un total d’au moins 64,8 millions.

LAISSER UN COMMENTAIRE