Dani Alves et Max Allegri se sont exprimés hier soir en conférence de presse, en vue du match retour contre Barcelone. D’un côté, un ancien joueur du Barça qui y a marqué les esprits, de l’autre, un entraîneur qui montre son efficacité depuis trois ans. Avec quel esprit affronter le match, comment aller chercher la qualification, et quel est leur ressenti avant le défi qui les attend, voici les points de vue des deux juventini.

Dani Alves

Dani Alves a tout d’abord parlé d’Higuain : « C’est un grand plaisir de jouer avec des footballeurs de niveau, même un privilège, qui marquent des buts et qui permettent à ton équipe d’avoir du jeu et la possibilité d’aspirer à de grandes choses. Ils donnent la possibilité de continuer à faire l’histoire dans le football. »

Concernant le match contre le Barça : « J’espère qu’on aura un niveau similaire au premier match et que nous pourrons combattre au niveau nécessaire pour cette soirée. Nous sommes sur un 60 -40 %. Nous savons qu’ici au Camp Nou les matchs sont longs et que c’est difficile mais je sais aussi que si nous faisons un grand match ; si nous essayons de marquer et ne nous contentons pas du résultat que nous avons, nous pouvons faire mal au Barça : ce serait un coup important. »

Sur la sensation que lui inspirait ce retour à Barcelone : « Les sensations sont merveilleuses. Je suis très heureux de pouvoir revenir ici, ce que je ressens intérieurement est très fort et cela me donne une énergie incroyable. Même si je suis toujours un supporter du Barça je suis avant tout un professionnel. Je me suis engagé avec la Juventus pour défendre ses couleurs et tant que je serai ici, cela en sera ainsi, rien ne pourra altérer cette volonté. »

Il fait désormais partie de la Juventus, un club qui, comme les précédents où il est passé, a beaucoup gagné : « Quand on voit qui la compose c’est une évidence : ce sont des personnes qui ont gagné, éprouvé des sensations uniques. Ceux qui sont là depuis longtemps on gagné 5 scudetti. J’ai pu beaucoup gagner par le passé avec d’autres coéquipiers, d’autres équipes, mais de ce que je vois, nous sommes là, tous ensemble pour unir nos forces, nos expériences, notre pouvoir de jouer et de gagner. Rejoindre ce rêve que la Juve a depuis 25 ans qui est de gagner cette compétition. Je vis ce rêve et je travaille pour le rendre réalité car en arrivant ici, ce rêve est aussi devenu le mien, c’est ce qui m’a attiré. La vie ce n’est pas ce qu’on a fait et gagné dans le passé, c’est comment on vit notre métier tous les jours. »

Dani Alves a enfin conclu par sa vision du métier de footballeur : « Je vis ce métier come je crois qu’il doit l’être. En apprenant des personnes avec qui je travaille tout comme je peux parfois leur apprendre quelque chose, bien que je ne sois personne pour enseigner, mais une manière de me comporter, de travailler, qui peuvent être un exemple pour beaucoup de personnes. Parce que je vis avec une grande intensité mon travail et cette intensité me permet d’écrire mes histoires sur la pierre, car ni un homme ni le temps ne les effacent. C’est comme cela que je vis, en essayant d’être contagieux sur les gens avec bonheur, parce que si tu fais les choses en étant heureux, tu les fais sans effort. Ce sont les sentiments qui te portent à les faire. C’est comme cela que j’approche la vie et ce métier. Cela peut plaire et parfois non mais c’est ma vie et c’est comme ça que j’ai décidé de la vivre. C’est ce qui m’a fait arriver jusqu’ici. »

 

Allegri

Lorsqu’on lui demande quel est le match parfait à effectuer demain, Allegri répond: «Le match parfait, c’est de passer le tour. Il y aura des moments durant lesquels nous devrons défendre, d’autres durant lesquels nous devrons attaquer, et puis il faut jouer dans le but de marquer

Hors de question pour l’entraîneur des bianconeri de voir ses joueurs attendre le Barça en défense: «Certes, le Barça a trois joueurs très importants devant et donc il faudra les surveiller, mais mes défenseurs et milieux seront capables de le faire. Cependant, chaque fois que nous aurons la balle, nous devrons penser à marquer. Demain il pourra y avoir plusieurs buts, donc ceci sera impératif. Il faudra être serein, ce sera fondamental. Parce que pendant les moments difficiles, comme il y en a eu et en aura, il faut être lucide et combattre. C’est ça qui nous emmènera en demi-finale.»

«Je ne crois pas que les faiblesses défensives du Barça aient changé en une semaine,», ajoute-t-il, « nous devons travailler là-dessus, sachant tout de même qu’ils ont un énorme potentiel en attaque. Mais ça, nous le savions aussi à Turin, donc il faut être confiant, mais surtout lucide afin de gérer le match.»

La formation alignée sera-t-elle une copie conforme de l’aller? «Dybala et les autres vont très bien, donc en ce qui concerne la formation, il n’y aura pas ou peu de changements, mais il faudra jouer un match différent. Peut-être qu’on changera quelque chose au niveau de la tactique».

A propos des déclarations récentes d’Enrique, Allegri réplique: «Je ne sais pas si Enrique croit à ce qu’il dit, tout ce que je sais c’est que nous respectons le Barça et que nous savons que pour nous qualifier, nous aurons besoin de faire un grand match. Et je pense que la Juve sera à la hauteur.»

A propos de l’esprit avec lequel aborder la rencontre, il déclare: «Nous savons que celui de demain sera un beau match, dans lequel il ne faut pas penser aux trois buts de l’aller, mais à un match à gagner. Nous devons jouer comme s’il était à élimination directe, où il faut absolument ramener un résultat positif. On verra ce qu’il se passera sur le terrain. Le match dure 95 minutes, il faudra bien savoir le lire. Voilà pourquoi demain la lucidité sera fondamentale.

Allegri aborde ensuite un point essentiel; ce qui fait la force de la Juve: «Sur le plan mental, nous sommes une équipe dure, constituée de joueurs importants qui ont une expérience internationale, mais qui a surtout pris beaucoup de confiance et qui a conscience de ses moyens.»

Sur les objectifs de l’équipe, Allegri déclare: « La Juve doit désormais toujours atteindre les quarts de finale et se retrouver parmi le top 8 en Europe. Après on arrive en finale, ou en demi finale, ou on sort en quarts, mais ceux-ci doivent être le minimum, parce que la Juventus est en train de grandir sur le plan technique, et acquiert aussi de la lucidité. Lorsqu’ on est forts mentalement, on est forts aussi sur le terrain.»

Sur ce que représente le match de demain, il explique: «Ce sera pour la Juve une occasion importante à saisir pour arriver en demi-finale. Et même une étape pour arriver à Cardiff. Des fois on a l’impression que les gens pensent que si on gagne le match de demain, on a gagné la Ligue des Champions, mais non. C’est pour ça qu’il faut que l’on garde notre calme et notre équilibre. Après le match de demain, on en joue un autre contre le Genoa. Il faut faire une chose à la fois, calmement.»

LAISSER UN COMMENTAIRE