A l’issu du match amical face à West Ham, Paolo Dybala a accordé une interview aux micros de la Gazzetta dello Sport, l’occasion pour l’attaquant argentin de parler de sa deuxième saison à la Juve qui approche à grands pas.

Vous avez conclu le championnat avec un doublé, vous reprenez la saison contre West Ham avec un but, un assist et une victoire. Vous êtes déjà prêt pour le championnat ?

« C’est toujours beau de marquer. J’essaie d’aider l’équipe aussi en marquant des buts. Je suis content pour cela et surtout car contre West Ham nous avons fait un très beau match. Au-delà de la victoire nous avons bien joué. C’était un match amical mais la mentalité du club nous impose de toujours gagner. »

Qu’est-ce que la Juve a en plus cette année ?

« Plus de confiance mais aussi des joueurs très forts qui ont des qualités très importantes et ce sera une arme formidable pour nous. Nous savons que nous sommes une des équipes les plus fortes maintenant à nous de jouer encore mieux que l’année dernière. »

Qu’est-ce que ça fait de jouer avec Dani Alves ?

« Il n’y a rien besoin de dire, le regarder suffit. C’est un joueur techniquement extraordinaire. Il est très fort et je pense que lui aussi a permis de rehausser le niveau technique de cette équipe. »

Vous donnez l’impression de beaucoup vous divertir sur le terrain. Vous le confirmez ?

« Avec des personnes comme Dani et Pjanic, on trouve plus facilement les passages et aussi les espaces. Bien sûr, les équipes anglaises laissent plus jouer. Cela nous arrive moins d’habitude car les adversaires ont des défenses plus fermées mais il est toujours plaisant de conserver le ballon, le faire tourner entre nous et ne pas avoir à forcer le jeu. Nous verrons comment nous nous débrouillerons une fois en championnat face à ces défenses plus difficiles à jouer. En attendant nous nous divertissons sur le terrain et nous espérons pouvoir divertir beaucoup le public aussi, c’est la chose la plus importante. »

Quelle a été votre première pensée quand vous avez su que Higuain vous rejoindrait à la Juve ?

« Je lui ai envoyé un message pour savoir où en étaient les choses, il m’a dit qu’il était en discussion et qu’il voulait venir. Quand j’ai su que tout était fait, j’était très content. »

Quel type de joueur est-il ?

« Gonzalo est un bomber et ce n’est pas moi qui le dit. L’année dernière il a marqué 36 buts, un record dans l’histoire de la Série A. Nous espérons pouvoir l’aider à beaucoup marquer et qu’il puisse nous aider en championnat. Bien sûr, ici à la Juve, ce sera plus difficile car il y a beaucoup de concurrence. Mario est très en forme aussi et il est en train de le démontrer. »

Qui tirera les penalty ?

« Le premier sera pour moi, ensuite ce sera à Landucci de décider. »

Et les coups francs ?

« Ces derniers jours de nombreux joueurs se sont entraînés à les tirer : Pjanic, Dani Alves, Pereyra, Higuain et moi, Bonucci nous rejoindra aussi. Nous avons agrandit notre petit clan du jeudi, qui reste après les entraînements à Vinovo pour s’entraîner à tirer. Nous nous amusons et nous améliorons. Nous voulons tous les tirer, mais il n’y en a pas tant que ça. Sur le terrain nous nous mettrons d’accord. »

Les attentes sont très hautes cette année. Cela peut-il être contreproductif ?

« Le risque existe. L’année dernière aussi tout le monde disait que si nous n’avions pas gagné cela aurait été un échec car on attendait tous le cinquième Scudetto de suite. Cette année nous voulons le sixième pour écrire l’histoire. Nous sommes la Juve, si nous ne faisons pas un grand championnat, ce sera un échec. La seule chose qui compte ici c’est gagner. Nous sommes prêts et nous lutterons pour tous les trophées. Nous nous sommes améliorés techniquement, nous nous préparons bien physiquement aussi car le championnat italien est très difficile. »

LAISSER UN COMMENTAIRE