De passage obligatoire en conférence de presse en vue du match qui attend leur équipe demain face à la Juventus, Andres Iniesta, capitaine et fer de lance des catalans, et Enrique, entraineur catalan, se sont exprimés pour donner leur vision du match que devra livrer leur équipe, la mentalité à afficher et le niveau de leur adversaire.

Luis Enrique

Le jour avant le match face au PSG, vous avez dit qu’il ne faudra pas être anxieux

« Si je dois me souvenir de ce match, je dirais que c’était difficile parce que nous devions être calmes avec le ballon tout en ayant un bon rythme. Nous avons bien fait les choses, sans être parfaits. En tenant compte de l’adversaire et de leurs possibilités à marquer, nous devrons en marquer cinq.« 

Vous devrez être parfaits demain ?

« Non, il n y’aura pas besoin d’être parfaits, il faudra être efficace, se créer des occasions de buts pour mettre le doute chez l’adversaire et lui faire perdre confiance. Nous pouvons y arriver, mais pour ça il faudra la bonne attitude, une agressivité avec et sans ballon. Il faut que le stade ait envie de sauter afin de vivre une soirée comme celle d’il y’a trois semaines. »

Comment est la situation mentale ?

« Très bonne, puisque nous parlons de choses que nous avons vécu il y’a quelque temps seulement. Le fait de devoir remonter un résultat n’est pas une chose à laquelle nous sommes habitués, mais nous avons dû le faire et ça arrive à nouveau. Nous sommes convaincus de ce que nous devons faire et comment le faire. Demain sera peut-être un match durant lequel il faudra calmer les joueurs, contrôler leur excitation et leurs émotions.« 

Quelle message envoyez-vous au public ?

« Tous ceux qui étaient au Camp Nou face au PSG ont l’occasion de vivre une autre soirée historique, nous ferons tout notre possible. Nous savons que le Barça peut faire trois buts en trois minutes, et ce jusqu’à la 95ème minute. »

C’est stimulant de devoir remonter un tel résultat ?

« Nous partons du principe qu’il s’agit d’un tour éliminatoire, mais avec le résultat que nous avons fait, nous n’avons rien à perdre. Ça libère de la pression, l’adversaire a pratiquement la demi-finale en poche et devra décider s’il attend en défense ou s’il attaque, il devra prendre des décisions importantes. Nous, nous n’avons qu’une seule possibilité : attaquer, attaquer et encore attaquer.« 

Le mot « miracle » te semble adéquat pour définir la partie de demain ?

« Non, demain sera le match retour d’un match que nous avons perdu 3-0. C’est un retour, on peut utiliser ce mot là, mais…« 

Ça vous aurait plu d’avoir plus de temps pour préparer ce match ?

« Mes préférences ne comptent pas. J’aurais évidemment préféré avoir un mois et des vacances aux Maldives avec les joueurs pour leur montrer, tranquillement, les vidéos. Mais le calendrier veut qu’en avril on ait beaucoup de matchs à jouer. »

Vous êtes convaincus d’avoir la qualification à portée de main ?

« Sans aucun doute, et pas seulement. Le 4-0 était plus compliqué, je suis sûr que si nous marquons le premier but, le deuxième sera marqué par le Camp Nou et le troisième viendra de lui-même. »

Allegri a dit que la Juve devra marquer deux buts. Comment voyez-vous le match de la Juve, elle attaquera ou défendera ?

« Je ne sais pas. Si Allegri a dit ça, alors mes calculs sont faux. Nous devrons en marquer six. Nous verrons donc demain. Ce qui est sûr, c’est que nous aurons une soirée spéciale, pour tout le monde, et j’espère que ça sera une soirée magique pour les tifosi du Barça.« 

Busquets sera présent ? Et Mascherano ?

« Busquets est toujours une bonne nouvelle. Je crois que, sans aucun doute, il est le joueur le plus intelligent que nous avons, d’un point de vue tactique. C’est un élément fondamental de notre jeu, il peut donc tout faire. Jouer devant, au centre, faire un pressing, marquer. Plus il réussit et mieux c’est pour l’équipe.

Mascherano s’est entraîné seul à bon niveau et aujourd’hui il s’est entraîné avec le groupe. Il est en parfaite conditions et sera disponible. »

La remontée est possible sans un Messi à son meilleur niveau ?

« Tout est possible en football, mais nous aurons besoin que tous les joueurs soient au maximum. Puis Messi jouant à 25% donne déjà beaucoup, car c’est un joueur unique. »

Que pouvez-vous faire pour arrêter Higuain ?

« Ce n’est pas le jour idéal pour complimenter les joueurs de la juve, ils sont tous très bons. Cependant, aujourd’hui, je dois motiver les joueurs du Barça, je répondrai donc un autre jour. »

Qu’est ce qui t’a impressionné chez la Juve à l’aller ?

« Je pense que la Juve a fait une belle première période et nous devions améliorer notre niveau durant tout le match. C’est une grande équipe qui sait jouer avec et sans le ballon. Il est difficile d’affronter une équipe de ce niveau.« 

Les prestations à domicile vous font croire en cette remontée ?

« À la vue de ce que l’on a fait depuis plusieurs années, et le fait d’avoir déjà fait une remontée aussi difficile, je pense que oui. Ca invite à l’optimisme, à pousser les tifosi qui viendront nous encourager, à créer une ambiance de folie grâce à laquelle nos joueurs pourront donner le meilleur. »

Andres Iniesta

Pour ce match face à la Juve, il faudra répéter le match face au PSG ou le plan sera différent ?

« Il y a beaucoup de similitudes avec ce match, du fait de devoir marquer beaucoup de buts, de concéder peu de possibilités, voire aucunes, à l’adversaire. Ça doit être notre mentalité, avoir la bonne approche du match dés le début. Il faudra chercher à marquer rapidement pour ensuite voir comment la partie évolue, être patients, savoir souffrir tout en étant efficace lors de nos possibilités. Pour moi, il n’y a pas d’autres possibilités. Il ne faudra pas s’énerver si le but ne tombe pas rapidement, il faudra travailler durant tout le match et minimiser leurs chances. »

C’est plus facile que contre le PSG ?

« C’est un mauvais résultat pour nous, parce que nous n’avons pas fait ce que nous devions faire. Et le résultat est difficile à remonter, surtout au vue du rival qui se dresse face à nous. Mais je dis ceci : nous avons le potentiel, les arguments et les joueurs qui permettent de remonter ce résultat. Et nous devons le faire, nous devons prendre le jeu à notre compte, créer les opportunités pour mettre à risque leur qualification. Tout se résume à faire une partie parfaite en tout point, nous devons y penser dés maintenant. »

La Juve peut avoir peur compte tenu de votre remontée face au PSG ?

« La Juventus n’a pris que 2-3 buts en Champions, ça aussi ça peut servir. Mais pour nous les choses ne changent pas, je continue de voir mon équipe avec un grand potentiel, capable d’inverser la donne. Je suis convaincu que la Juve sait que jouer Barcelone peut provoquer des problèmes. »

Ca ne te semble pas étrange de parler d’un match avec les mêmes caractéristiques que celui face au PSG ?

« La situation ne me semble pas étrange parce que nous avons mal joué. Cette situation nous oblige à vivre une autre situation très similaire. Ces choses arrivent et nous devrons inverser la situation. »

Quelle sorte de partie vous intéresse le plus ? Attaquer dés le début ou être patient ?

« Nous n’avons pas d’autres approches que l’attaque, être offensif et créer des occasions le plus possible. Nous verrons ce que fera la Juve, s’ils fermeront en défense ou s’ils iront plus en attaque. Notre schéma ne change pas car la situation l’exige, nous ne devons pas nous relâcher mais devons chercher à marquer et minimiser leurs possibilités. Durant la partie, il y’aura des moments lors desquels il faudra attaquer plus rapidement, élaborer notre jeu, tenir le ballon. Ce que nous devons faire est très clair, et nous devrons le faire dés le début du match. »

Les tifosi ont un peu de méfiance envers l’équipe ?

« Je ne pense pas, mais quand il y’a une défaite ou un problème comme celui vécu à Turin, c’est évident qu’il y’ait des doutes. Mais je suis certain que l’atmosphère au stade sera comme toujours, le public sera avec son équipe. L’important, c’est que l’équipe donne des signes positifs et qu’entre le public et nous se créé une énergie positive et contagieuse qui nous pousse à la qualification. »

Si certains tifosi n’y croient pas ou ne veulent pas venir au stade, comment les convaincrais-tu ?

« Je crois que le tifoso qui veut que Barcelone gagne n’aura aucun doute. Les tifosi, mais les joueurs également, doivent être convaincus que c’est possible.

Enrique a dit qu’il ne regrettait aucun choix tactique à Turin. Tu es d’accord ?

« Je suis d’accord, parce que nous n’avons pas fait les choses comme il fallait. La première période a été comme elle a été, nous n’avons pas créé d’occasions. La position n’était pas adéquate et, au-delà du résultat, en seconde période, nous avons vu d’autres choses et peut être qu’un but de notre part aurait été juste.

La Juve sait jouer des deux façons : Avec ou sans la possession de balle. Tu crois que demain ils feront un match d’attente ?

« Je ne saurai pas le dire, je ne sais pas deviner ce qu’ils vont faire. Ils ont un résultat en leur faveur, positif et ils ont deux possibilités : Chercher à défendre leur résultat et attendre, ou chercher à marquer un but. C’est un très bon résultat pour eux, mais je ne suis pas dans la tête de leur entraineur. La seule chose que je peux dire, c’est que le résultat est mauvais pour nous et l’unique chose à faire et d’attaquer pour marquer. »

Vous devrez faire la meilleure partie de la saison ?

« Certainement, oui. Nous devons créer cet environnement, ces occasions pour nous approcher de la qualification et nous le verrons demain. Contre le PSG, nous avons marqué un but très rapidement, ainsi qu’un autre à la fin de la première mi-temps. Demain, je ne sais pas ce qui peut arriver, peut être les buts arriveront au début, à la fin de la première mi-temps ou au début de la seconde. La Juve est une des meilleures équipes d’Europe aujourd’hui, ils le démontrent depuis plusieurs années. Ils dominent leur championnat dés le début, ont de grands joueurs, c’est un adversaire très compliqué.« 

Tu as pensé aux contre-attaques de la Juve ?

« Comme je l’ai dit précédemment, la Juve a deux manières de jouer ce match. Nous savons le match que nous devons faire, créer les occasions, prendre des risques. Il faudra en assumer certains, car nous savons que nous avons en face de nous un  des meilleurs adversaires, avec des joueurs de haut niveau. Nous verrons comment se déroulera la partie, mais notre mentalité ne change pas car le résultat et la situation nous indique le chemin à prendre.« 

LAISSER UN COMMENTAIRE