Après un début de saison compliqué avec la Juventus, Hernanes prend de plus en plus d’importance au sein du milieu de terrain de Massimiliano Allegri qui lui a répété plusieurs fois sa confiance : « un joueur précieux et important pour l’équipe. »

Le brésilien s’est exprimé aux micros de Jtv vendredi dernier : « Après un début de saison pas au mieux, tout s’est arrangé. Je me suis bien acclimaté et je suis content d’être à Turin. Je pense que cela se voit aussi sur le terrain. »

Sur le moment de forme de la Juventus, Hernanes a rappelé qu’il fallait rester concentrés car la saison n’est pas encore finie : « Nous sommes en train de vivre un bon moment, nous avons trouvons notre rythme et la mentalité juste après un début de saison pas exaltant. Maintenant, nous devons démontrer notre force car on reconnait les grands athlètes au moment du sprint final. Il reste encore 8 matchs plus la finale de la Coupe d’Italie. Nous devons pousser encore plus pour être toujours plus devant. Je pense que le championnat sera équilibré jusqu’à la fin car les équipes qui nous suivent sont dans un très bon moment aussi. Tout dépend de nous, nous ne devons juste nous concentrer sur nos matchs, pas regarder ceux des autres. En ce qui concerne la Coupe, c’est un seul match, tout pourra arriver mais nous voulons finir la saison avec style. Nous affronterons la finale avec toutes nos forces. »

Après la trève internationale, la prochaine rencontre de la Juventus se fera face à Empoli, un match où l’erreur ne sera pas permise : « Ce match contre les toscans sera à affronter avec l’approche juste car maintenant nous ne pouvons même pas penser une seconde à échouer. En Italie surtout, aucun match ne se gagne ou se perd avant de l’avoir joué. Tout doit se gagner sur le terrain, rien n’est joué d’avance. »

Un retour sur le 8ème de finale perdu en Ligue des Champions face au Bayern est inévitable, mais pour Hernanes, aucun regret n’est permis : « Nous ne devons pas avoir de regrets mais conscience d’avoir joué d’égal à égal, malgré que ce soit le Bayern, je n’étais pas plus préoccupé que cela parce que je pensais que nous pouvions passer. Ensuite, tout s’est déroulé comme nous le savons mais nous avons beaucoup appris de ces deux matchs. Nous n’avons pas de regrets, nous avançons la tête haute et nous pensons déjà à l’année prochaine car nous devons affronter les équipes de ce niveau en ayant encore plus conscience de nos capacités et de la conviction pour obtenir des satisfactions aussi en Europe. »

LAISSER UN COMMENTAIRE