Le Noël de la Juventus sera des plus heureux : Supercoppa en vitrine, qualification en huitième de finale de Champions League, Coupe d’Italie en objectif concret et, surtout, en pleine course pour le Scudetto. Après un début problématique et difficile, les Bianconeri ont réussi à résoudre leurs problèmes et reviennent, tout doucement mais sûrement, sur la tête du classement. Une note reste toutefois fausse : Le Prophète brésilien, arrivé cet été de l’Inter pour la modique somme de 11 millions d’euros, hors bonus.

Difficile de savoir si la Juventus réussira à sauver ce qu’il est possible de sauver. Le 3-5-2, module de jeu qui fait la réussite de la formation de Massimiliano Allegri en ce moment, réussit difficilement à valoriser les caractéristiques d’un joueur qui, principalement, est arrivé dans le chef-lieu piémontais pour jouer dans le 4-3-1-2, système de jeu ayant pourtant les grâces de l’entraîneur toscan. Allegri tenait à obtenir son cadeau de Noël à l’avance, après de nombreux mois de tractation avec les plus grands d’Europe, c’est finalement Hernanes qui débarque à Turin pour le plus grand bonheur d’Allegri qui pourra, enfin, porter son 4-3-1-2 comme il l’entend.

Et pourtant, cet investissement est, pour le moment, un véritable flop. Hernanes a fourni des preuves bien trop timides derrière les attaquants mais aussi en Regista lorsque Marchisio n’était pas présent Il ne semble pas avoir le talent pour pouvoir diriger le jeu turinois. Evolution étrange, le joyau oroverde dans son passé laziale s’était révélé être une certitude pour tous les effectifs du Calcio, alors qu’à l’Inter – même si entre l’ombre et la lumière – sa contribution globale n’était pas si négative. Hernanes semble évoluer à contre-courant, perdant ses qualités au fur et à mesure qu’il prenne de l’âge.

Certes, le discours vit toujours dans les paroles des entraîneurs tant les engagements sont nombreux et rapprochés, il y aura besoin de tout le monde pour les affronter. Mais le moment des choix est arrivé et, en effet, il existe beaucoup de curiosités concernant les prochains choix qu’effectuera la Juventus pour la liste de la Champions League. L’exclusion du Prophète ne sera pas exclusive, il faudra attendre, en parallèle, les éventuelles arrivées lors du Mercato hivernal.

Hernanes est pourtant bien physiquement, prêt à contribuer aux succès juventini après la trêve hivernale. Le trentenaire de Recife jouit de la bonne estimation de ses compagnons, considéré comme un personnage positif et joyeux, l’idéal pour s’acclimater de manière conforme à l’intérieur d’un vestiaire composé de vrais sénateurs habitués à gagner. Mais en ce qui concerne le rayon football, les choses sont allées plutôt mal. Le brésilien peine à comprendre les mécanismes d’Allegri et, dans une période de confusion totale, n’a pas réussi à se révéler être le pion essentiel qu’attendait le Mister.

Certains problèmes de personnalité, en outre, ont aussi bloqué celui qui aurait dû être une évolution tactique pour le jeu d’Allegri. Parce qu’il est vrai, comme il est vrai que Marotta s’est empressé dans les derniers jours du Mercato estival de le prendre, que peu de gens auraient pu prédire un rendement aussi décevant. Et d’ailleurs, ce qui a été vu jusqu’à maintenant par le brésilien est trop mauvais pour être vrai, le bénéfice du doute a le droit de s’imposer.

Marotta et Parataci, eux, essaient – pour le mercato hivernal – de trouver un regista de premier plan. Et si cette mission s’avérait être un échec, il faudrait alors se tourner vers la solution interne. Asamoah, à moins de rebondissements inattendus, devraient rentrer dans la liste Uefa pour la seconde partie de saison, lui qui en a été exclu pour cause de blessures. Et Hernanes risque fortement d’en faire les frais, avec les 11 millions d’euros hors bonus versés aux caisses de l’Inter.

Rejoignez-nous sur la Page Facebook et Twitter pour encore plus d’actualités

LAISSER UN COMMENTAIRE