Après une trêve internationale à laquelle un grand nombre de nos Bianconeri ont participé, nous sommes enfin de retour pour la réception du Genoa au Juventus Stadium. Avec un parcours uniquement composé de victoires, il était normal d’attendre une victoire ce samedi.

La compo :

Comme un classique, un 4-3-3 est aligné par Massimiliano Allegri. Quelques surprises cependant composent notre groupe. La première, et pas des moindres, concerne le capitaine qui n’est autre que Leonardo Bonucci, malgré que Mandzukic semblait être le plus prompt à avoir cette responsabilité en l’absence de Chiellini, laissé au repos pour l’occasion. Un geste fort, qui semble montrer une fois de plus l’assainissement des rapports entre le joueur et le Mister. La deuxième surprise concerne Douglas Costa qui, longtemps annoncé titulaire, débute finalement le match sur le banc au profit de Cuadrado.

Juventus (4-3-3) : Szczesny ; Cancelo ; Bonucci ; Benatia ; Alex Sandro ; Pjanic ; Bentancur ; Matuidi ; Cuadrado ; Mandzukic ; Ronaldo.

Le film du match

C’est une mi-temps pleine de maîtrise à laquelle nous avons assisté de la part de nos joueurs. Techniquement, mais également physiquement, la Juventus prend très clairement le contrôle du match avec une nette supériorité dans la possession de balle, comme souvent. Après quelques centres relativement imprécis de la part de nos latéraux, la première occasion arrive dès la dixième minute, avec une frappe de Ronaldo qui est trop en déséquilibre pour inquiéter Radu. A peine trois minutes plus tard, c’est une nouvelle fois Ronaldo qui s’illustre, voyant sa tête repoussée par le poteau droit sur un joli service de l’intenable Cuadrado, qui avait fait la différence sur son côté. La troisième sera finalement la bonne : après une frappe contrée de Cancelo, c’est Ronaldo qui finit enfin par pousser le ballon au fond des filets, 1-0 dès la 17ème minute.

Nos joueurs maîtrisent parfaitement la fin de la première mi-temps. Malgré de nombreux centres, aucune réelle occasion franche ne viendra perturber le gardien adverse, mais le point positif reste le fait de ne pas avoir subi la moindre occasion en 45 minutes.

Au retour des vestiaires, le Genoa doit évidemment réagir face au champion en titre.

Et pourtant, le début de la seconde période ressemble très clairement à la première mi-temps, avec des tentatives de centres (Alex Sandro) et des frappes (Ronaldo). Cependant, il faut faire attention à ne pas s’endormir. En effet, le Genoa commence à se découvrir, et enchaîne quelques phases offensives, mais rien de très dangereux pour le moment.

Et c’est finalement à la 67ème minute qu’arrive la punition. Le ballon semble filer en corner mais ne sort finalement et le Genoa en profite alors que la défense bianconera se prépare déjà au corner, totalement relâchée. Sur un très bon centre de Kouame, c’est Bessa qui vient tromper un Sczezcny complètement abandonné par Bonucci, qui semble ne pas vouloir intervenir sur un ballon qui semble pourtant à sa portée…

Malgré le temps restant, et les entrées successives de Douglas Costa, Dybala et Bernardeschi, aucune des deux équipes n’a réussi à arracher la victoire, et c’est donc sur le score de 1-1 que les deux équipes se séparent. Un match nul amère tant les occasions franches adverses ont été minces.

Cancelo a fait du Cancelo :

 Comme il nous l’a habitué depuis plusieurs matchs, Cancelo a encore une fois été intenable hier soir. Des centres, de bons retours défensifs, et en prime quelques jolis gestes techniques, avec notamment une roulette effectuée entre 3 adversaires, alors qu’il n’était qu’à quelques mètres de la surface de réparation de Sczezcny. Bien qu’il n’y ait pas grand-chose à redire sur sa prestation, ce sera pourtant son compère portugais Ronaldo qui sera élu homme du match.

Bonucci, encore une ?

Une fois n’est pas coutume, le but encaissé ce soir laisse une nouvelle fois penser que Chiellini est presque indispensable en défense centrale. Ce but aurait visiblement pu être évité, mais les largesses défensives de Bonucci semblent une nouvelle fois l’avoir rattrapé. Rien de dramatique, car nous sommes toujours leader invaincus de ce championnat, mais il est certain que le Mister tentera de rectifier tout ceci au plus vite.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here