Deuxième rendez-vous de la saison pour la Juventus et pas n’importe lequel car l’adversaire du jour n’était autre que la Lazio de Simone Inzaghi. Sachant que les laziali sont les premiers à nous avoir battu à domicile la saison passée, un match compliqué attendait donc nos bianconeri. De plus, Allegri a opté pour une toute autre composition comparée à celle du dernier match. Confronté à un grand nombre de possibilités, le Mister a choisi d’aligner un 4-3-3 avec Mario Mandzukic en pointe et Cristiano Ronaldo sur l’aile gauche, laissant donc Paulo Dybala ainsi que Douglas Costa au rang des réservistes.

De retour à la maison

Après plus de deux mois sans compétition, la Juventus était de retour à l’Allianz Stadium. Véritable forteresse depuis sa création en 2011, la saison passée elle fût tout de même mise à rude épreuve. En effet, rien que lors de la saison 2017-2018, les turinois se sont inclinés chez eux à 3 reprises alors que depuis 2011 elle ne s’était inclinée que 7 fois TTC. Ce qui fait de la saison dernière celle où la Juventus s’est le plus de fois inclinée à domicile comme lors de la saison 2012-2013. Après une victoire à l’arrachée face au Chievo, la Juve se devait de se rassurer et d’enchaîner une énième victoire à domicile.

L’accueil des tifosi

Premier match à la maison donc, l’occasion pour nos nouvelles recrues de rencontrer les supporters et de fouler la pelouse de leur nouveau terrain de jeu. Aujourd’hui nous nous sommes surtout focalisés sur l’accueil de deux joueurs : celui de Cristiano Ronaldo et celui de Leonardo Bonucci. Si on ne doutait pas de la joie qu’éprouveraient les tifosi en découvrant la nouvelle star portugaise de l’équipe, nous étions moins sûrs de l’accueil qui serait apporté à Bonucci. Après son passage éclair à Milan, l’italien était de retour à Turin. Le moins que l’on puisse dire c’est que depuis que son arrivée a été officialisé, la plupart des tifosi étaient partagés sur le retour de celui qu’ils appellent : « le traître ». Si certains étaient heureux, d’autres ne voulaient tout simplement pas de lui. Alors comment devaient réagir les supporters lors du match ? Sifflement ou applaudissement ? En tout cas, un stade divisé ce samedi soir. La bataille entre les chants de la Curva et les applaudissement des autres tribunes faisait rage. La réponse de Leo ne se fait pas attendre, vu qu’il a tout bonnement fait une excellente prestation. Il faudra du temps pour qu’il se fasse pardonner mais pourquoi pas ?

Un match mené de bout en bout

Le match démarre avec beaucoup d’intensité de part et d’autre. La Lazio presse haut dès les premières minutes mais la Juventus est solide et contre toutes les attaques des romains. Szczesny a effectué une très belle parade face à Leiva et quelques arrêts nécessaires. Confiant dans ses buts, il n’a pas été plus inquiété que cela en première mi-temps. La défense marche également très bien. De très bonnes interceptions pour Bonucci et Chiellini. La première occasion de la Juventus vient d’ailleurs d’une excellente relance de Bonucci. Les latéraux se sont montrés un peu plus fébriles, si Alex Sandro arrive tout de même à gérer les attaques adverses, Joao Cancelo lui, se fait surprendre à plusieurs reprises dans le dos. Cela n’aura pas de conséquence. Il propose tout de même de très belles choses dans le secteur offensif.

Notre milieu de terrain reste bancal face à une équipe de la Lazio bien positionnée. Matuidi réalise une très bonne mi-temps. Concentré, il presse énormément et ne laisse pas respirer ses opposants. Le premier but turinois intervient à la 30èmeminute d’une volée magistrale de Miralem Pjanic. Malgré qu’il soit buteur, il perd énormément de ballons et commet quelques fautes techniques qui auraient pu coûter très cher comme sa perte de balle à 20 mètres de son but. Le bosnien nous a habitué à mieux. Khedira quant à lui reste transparent mais ne commet pas trop d’erreurs.

Notre secteur offensif peine à avoir des ballons à cause notamment à la bonne défense de la Lazio qui ne lâche pas Cristiano Ronaldo. Le portugais est patient, pas encore de buts pour lui mais propose énormément que ce soit lors de ses appels ou de ses positionnements. Autre homme fort de la période, Federico Bernardeschi qui, avec Blaise Matuidi, est un des meilleurs joueurs de ces 45 premières minutes. Il se porte plusieurs fois vers l’avant, se créant même une sublime occasion repoussée par Stratoska. Mandzukic replacé en pointe, n’apporte pas assez offensivement même si, d’autre part, il fait de bonnes interventions défensives.

Deuxième période à l’avantage de la Juventus qui garde la possession du ballon. La Lazio ne met plus le pied sur le ballon. Même si la Vieille Dame laisse parfois  l’initiative à la Lazio, les hommes d’Inzaghi ne se montrent pas dangereux pour autant. Cette suprématie permet à Mandzukic de marquer son but et d’assurer la victoire à son équipe sur le score de 2-0. Malgré cette victoire, on sent que la Juve peut faire mieux. Il manque quelques petits réglages et des automatismes pour que le jeu se développe.

Toujours pas de but pour Ronaldo

Il a soif de buts et ça se voit. Malheureusement à chaque match des obstacles se dressent face à lui. Quand ce n’est pas Sorrentino c’est la chance qui lui joue de mauvais tours. Mais il ne lui faut pas grand-chose pour qu’il trouve enfin le chemin des filets. On ne se fait pas de soucis pour lui, il ne lui faut qu’un petit but pour qu’il prenne confiance et que le jeu de la Juve se débloque. Ce sera pour une prochaine fois.

Les flops

Sami Khedira a été totalement transparent aujourd’hui. Même si il n’a pas commis de réelles erreurs, il est nettement en dessous des autres. Miralem Pjanic et Mario Mandzukic, les deux buteurs de la rencontre, ne sont pas des flops à proprement parler mais ils commettent quelques approximations et des erreurs techniques qui auraient pu coûter cher. Le bosnien est en dessous du niveau qu’on lui connaît.

Les tops

Plus en deuxième qu’en première période, Joao Cancelo a régalé lors de la sortie de Bernadeschi. Il propose énormément sur son flan ce qui mènera à plusieurs reprises à des occasions dangereuses. Il offre un centre magnifique sur le but de Mandzukic. Très solide, la charnière Chiellini-Bonucci a aussi fait son match. Comme un air de déjà-vu, la Juve semble avoir retrouvé sa défense de fer. Aucun but encaissé aujourd’hui. Federico Bernardeschi a mis le feu lors des premières 45 minutes. Moins en vue en seconde, il laisse sa place à Costa. Blaise Matuidi très solide au milieu, il offre aussi une très belle performance.

Prochain match face au promu. En effet, la Juve se déplacera sur le terrain de Parme le week-end prochain où on espère enfin le premier but de Ronaldo mais, évidemment la victoire. La Vieille Dame essaiera d’enchaîner une troisième victoire et de ramener les trois points à Turin.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here