La Juventus avait rendez-vous avec l’un de ses principaux rivaux pour son premier match de 2018. Dès le troisième jour de l’année, c’est le Torino, autre club de Turin, que la Juventus affronte. Le club rival était prévenu : la Juventus est dans une forme exceptionnelle. Comme prévu, la Juventus l’emporte, et reste en lice pour les trois compétitions de l’année. La Vieille Dame affrontera l’Atalanta en demi-finale. Retour sur une soirée plaisante qui offre une place en demi-finale aux bianconeri.

LES POSTES

Le gardien

RAS pour Szczesny qui n’a pratiquement rien eu à faire, mais a été présent quand il le fallait.

La défense

Chiellini a été grandiose ce soir, en contraste avec Sturaro et Rugani qui n’ont pas fait un match resplendissant. Comme à son habitude, Giorgio répond présent en tant que capitaine quand c’est nécessaire.

Le milieu

Marchisio, Pjanic, Matuidi. Prononcer ces trois noms à la suite peut provoquer des frissons ; de plaisir pour les bianconeri, de peur pour les adversaires. Marchisio est tout de même sorti vers la 60ème minute de jeu, par précaution probablement : le joueur a directement posé un sac de glace sur ses genoux en sortant du terrain. A l’exception de quelques erreurs de ce dernier, le milieu de terrain a été très solide ce soir et les trois joueurs ont été très utiles, même indispensables.

L’attaque

Dybala a fourni une passe décisive, Douglas Costa et Mandzukic un but chacun. Difficile de faire mieux pour la triplette d’attaquants du soir, même si Mandzukic a dans l’ensemble été décevant et a manqué quelques occasions qui auraient pu élargir le score. On essaye de penser positif et e retenir ce qui compte : il est buteur ce soir et participe grandement à la qualification.

LES STATISTIQUES

Stats générales

Avec 68% de possession, Six tirs cadrés contre un seul et 536 passes réussies contre 365, la Juve a dominé ce match dans tous les domaines, sans vraiment flancher.

La stat insolite

Ce soir, la Juventus a marqué son 300ème but contre le Torino (qui n’en a inscrit « que » 236 contre la Juve). Un chiffre assez impressionnant après 111 ans de rivalité.

LE TOP

Douglas Costa est sûrement celui qui se dégage le plus du lot pendant ce match. Auteur du premier but ce soir et de dribbles tous aussi impressionnants les uns que les autres, il mérite d’être reconnu comme l’un des protagonistes de la qualification du club. Un tir, un but, six tentatives de dribbles, six réussies. Les statistiques parlent d’elles-mêmes : Douglas Costa était sur un nuage pour ce derby.

LE FLOP

Sturaro est encore une fois la grosse déception du soir et un poids pour la Juventus. Il offre une énorme opportunité de but à l’équipe adverse avant la demi-heure de match. De plus, il ne réussit que la moitié de ses duels, et est dépossédé deux fois du ballon.

LAISSER UN COMMENTAIRE