HI-STO-RIQUE !! La Juventus remporte le 35e Scudetto de son histoire, le 6e consécutif, une performance absolument jamais vue dans le panorama du football Italien. Un triple-doublé coupe-championnat et un bilan sur 6 ans écrasant et dominateur, à l’image de cette Juve qui avait à cœur de valider son titre sur sa pelouse, devant ses tifosi. Une fois de plus, la fête est complète sur le plan national…

Le Juventus Stadium le sentait, c’était une après-midi de fête. Comme un signe, il n’y a aucun nuage pour découper le ciel azur au-dessus de Turin, les tifosi explosent les décibels sur Storia di un Grande Amore pour une ambiance plus qu’exceptionnelle. Gonzalo Higuain reçoit le titre de MVP de la saison avant que monsieur Mazzoleni, l’homme au sifflet du match, ne donne le coup d’envoi. Action.

Pas habitués à jouer à 15h et sûrement dans un premier temps aveuglés par les reflets stabylo-fluo du maillot des Calabresi, les Juventini mettent 10 minutes à mettre la machine en route, le temps qu’il faut à Mario Mandzukic, le jour de son anniversaire, pour faire un cadeau au Juventus Stadium en battant son défenseur et inscrire son 7e but de la saison sur un centre de Cuadrado, 1-0 (13e). La marche s’annonce d’ores et déjà trop grande pour Crotone qui réussit très peu à sortir de sa surface.
Paulo Dybala était d’humeur à la fête lui aussi, après avoir passé sa demi-heure à distribuer les petits ponts comme des parts de gâteau, l’argentin bénéficie d’un coup-franc. La Joya s’élance et nettoie littéralement la lucarne gauche de Cordaz, avant de dédier ce but à sa belle dans les tribunes. Passionnément, à la folie, ça fait 2-0 (39e). Crotone termine la première mi-temps sans avoir cadré un seul tir.

La Curva Sud a lancé campagne durant la rencontre, « Ballon d’Or pour Gigi ». Message que tout amoureux du football validera.

Seconde période. Prenez celle réalisée contre la Lazio et faites copier > coller. La Juve entre en phase de gestion et le spectacle est désormais en tribunes avec un Juventus Stadium en feu qui n’arrête pas de chanter ses héros. Si Crotone essaie légèrement de pousser un peu, Alex Sandro annihile les restes d’espoir calabres en claquant un coup de casque sur corner, Cordaz dévie sur la barre et le ballon rebondit sur la ligne mais la Goal Line valide le but, ça fait 3-0 (83e). Le reste n’est que festivités, sourires et amour, et au terme des 3 minutes de temps additionnel, l’arbitre officialise les faits : La Juventus l’a fait, elle a atteint un palier jamais atteint auparavant, elle est championne d’Italie pour la sixième fois consécutive ! Le 35e titre de sa belle histoire. Légendaire.

Avec ce 6e titre consécutif, et ce troisième doublé coupe-championnat consécutif, les chiffres vertigineux de la Juve ont de quoi donner mal au crâne. Retenez au moins celui-ci ; avec ce sacre, Gianluigi Buffon atteint la barre des 10 scudetti remportés. Cet homme est une étoile à lui tout seul… La plus belle d’une constellation de champions qui explosent les records de saison en saison !

Grazie ragazzi. Grazie Juventus.

Entre p'tits ponts lyriques et tacles à la jugulaire. S'est déjà fait les croisés à l'auriculaire gauche. Deux fois.

LAISSER UN COMMENTAIRE