Événement spécial, avant-match spécial. Tout supporteur qui se respecte se doit de croire en une qualification de son équipe pour le tour suivant, peu importe le match aller, mais il est également logique de se poser des questions et d’avoir des doutes. « Doit-on y croire ? » est la question auquel nous tenterons de répondre, d’un point de vue optimiste comme pessimiste

Oui, nous devons y croire !

Beaucoup de suspension et blessures pour l’Atletico

Les cartons jaunes pris par Thomas et Diego Costa au match aller, les obligeront à rester en tribunes et ils ne pourront pas aider leurs coéquipiers. Mais ce n’est pas tout, Simeone ne devrait pas avoir un arrière gauche de métier avec les blessures de Lucas Hernandez et Filipe Luis, joueurs au combien important dans son système. Mais l’absence la plus préoccupante pourrait être celle du capitaine madrilène Godin, qui a reçu un coup à l’entrainement et qui n’a pas joué le match de championnat ce week-end. Avoir des joueurs de la colonne vertébrale Colchoneros en moins est une chance non négligeable.

L’Ajax et Manchester United ont montré la voie

« La remontada » est un mot que tout le football mondial à la bouche depuis un certain temps. Le 8 mars 2017, le Barça a réussi à faire ce qui était impensable pour la planète entière. Et depuis, les cas se répètent. Pas plus tard que la semaine dernière, l’Ajax et Manchester United sont venus s’imposer à l’extérieur au point de se qualifier. Si l’Ajax avait déjà montré de bonnes choses à l’aller même dans la défaite, Manchester s’est qualifié avec une équipe décimée. La Juve pourrait également suivre cet exemple, car rien n’est vraiment impossible et ne serait pas à son premier coup d’essai.

Tout peut arriver sur un match

La dynamique n’a jamais conditionné le résultat par avance. Même si l’on est d’accord que la Juve n’est pas dans la meilleure des formes, elle a très souvent renversé la situation quand on ne s’y attendait pas. Au-delà des matchs européens dont on parlera par la suite, les matchs comme ceux de la Lazio où la tendance s’est inversée en plein match sont des exemples de retournement de situation. La Juve ne meurt jamais, tant que le match n’est pas fini, il y a toujours de l’espoir.

Les remontées sont habituelles en Europe…

Qui aurait pu imaginer que la Juve arriverait à mettre 3 buts au Stade Bernabeu après s’être pris autant de buts à domicile lors du match aller ? Qui aurait pensé qu’avec seulement 2 joueurs offensifs de disponibles contre Tottenham et malmené de bout en bout pendant une heure, Dybala et Higuain inverseraient la situation en seulement 3 minutes ? Qui aurait pu penser qu’avec Chiellini, Marchisio et Dybala indisponibles, la Juve réalise un match excellent à l’Allianz Arena ? Personne n’aurait imaginé ces scénarios les plus fous. Ils ont réussi à nous transcender le temps d’un match même quand tous les indicateurs étaient dans le rouge, alors pourquoi pas ce soir ?

Non, nous nous faisons du mal…

… mais très cruelles !

Si on s’inquiète de la situation actuelle malgré les « remontada » réalisés par les joueurs d’Allegri ses dernières années, c’est parce qu’a part le match contre Tottenham, elles n’ont jamais abouti à une qualification. Entre le crochet d’Evra fait dans une zone dangereuse ou Alex Sandro qui ne joue pas le piège du hors-jeu et oblige donc Benatia à tenter le retour impossible, les éliminations sont terribles. Avoir une équipe de caractère pour renverser un score est une chose appréciable, mais quand cela devient systématique, la lassitude et frustration prennent le dessus.

L’Atletico, ce n’est pas le Real ou le Bayern

Oui, le Real et le Bayern disposent de fuoriclasse et sans réduire les qualités des joueurs Colchoneros, ils font moins peur dans l’ensemble. Mais là où l’Atletico est une confrontation encore plus ardue, c’est parce qu’elle à la capacité de défendre pendant 90min sans rien concéder. Même si l’équipe de Simeone ne ressemble pas à son top de forme comme en 2016, elle n’en reste pas moins l’une des meilleures défenses d’Europe et une référence en la matière. Tenir un match nul est une spécialité pour lui et c’est le plan qui voudra mettre à exécution.

La qualification, nous la rêvons et nous aimerions qu’elle devienne réalité. Être optimiste est une bonne chose, car c’est souvent ceux qui croient le plus en ce qu’ils font, qui réussissent. Être pessimiste, c’est juste être conscient que rien de dépend de nous, supporteurs, mais des joueurs. Ce qu’on veut c’est qu’un esprit irréprochable allié à une exigence technique, soit de rigueur pour ce match, car celui-ci ressemble au match de l’année : soit la saison tombera dans indifférence totale soit elle s’ouvrira sur un avenir glorieux.

Fino Alla Fine, Forza Juventus !

On ne divise pas jeu et résultats ! Lotta et non mollare mai...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here