La Coupe du Monde féminine vient tout juste de démarrer en France. L’occasion pour nous de revenir sur la saison de nos bianconere qui représentent leurs couleurs nationales dans cette compétition.

La saison

Après une première saison couronnée par un titre pour nos joueuses, la deuxième se devait d’être encore plus grandiose. Avec des recrues de taille et une coach toujours aussi déterminée à gagner, les bianconere avaient tout entre leurs mains pour réussir. Malgré un parcours en Ligue des Champions avorté après seulement quelques matchs, les filles ne se sont pas démoralisées et se sont concentrées sur le championnat et la Coupe d’Italie. Rappelons d’ailleurs que ce dernier trophée avait échappé la saison précédentes à nos joueuses qui ont été éliminées aux portes de la finale.

Et vous savez quoi ? Elles l’ont fait ! Elles ont réalisé le doublé : Coupe – Championnat en s’imposant en finale face à la Fiorentina (2-1). Malgré la concurrence avec le Milan AC et la Fiorentina, qui auront fait durer le suspense jusqu’au bout, les bianconere décrochent leur deuxième scudetto consécutif. En à peine 2 ans d’existence, le palmarès des Juventus Women se compose déjà de 2 Scudetti, 1 Coppa Italia, et une éventuelle Suppercoppa qui se jouera en début de saison prochaine.

Les statistiques

Le Scudetto s’est joué à 1 petit point. La Fiorentina est revenue en force lors de cette saison ce qui a donné du fil à retordre à nos bianconere. Suivi de près par le Milan AC, créé cette saison, qui termine le podium à 6 longueurs de la Juventus. Bilan de cette saison : 56 points, 22 matchs, 18 victoires, 2 nuls et 2 défaites (Milan, Sassuolo). Bilan plus que correct donc, sachant que les filles sont invaincues à domicile. Aluko (14), Girelli (13) et Bonansea (13) sont les meilleures buteuses de l’équipe. Le soulier d’or est décerné à une joueuse du Milan, Giacinti, qui termine avec 21 buts marqués.

La fête du Scudetto à l’Allianz Stadium

Grande première cette saison, les bianconere ont eu l’opportunité de présenter leur trophée aux tifosi dans l’enceinte de l’Allianz Stadium. Pendant la mi-temps qui opposait la Juventus et l’Atalanta (1-1), les Juventus Women ont pu être présentées dans leur entièreté. Elles ont également pu participer à la fête du Scudetto de leurs homonymes masculins. L’occasion pour elles de prendre quelques clichés avec nos joueurs et d’exhiber leur trophée sur la pelouse.

Les joueuses

Une équipe en forme sur l’ensemble de la saison, mais quelques joueuses sortent du lot. A commencé par Petronella Ekroth, qui malgré seulement deux buts, aura été décisive surtout en deuxième partie de saison. Son but marqué lors de la finale de Coppa Italia, offre le titre à l’équipe alors qu’on se dirigeait vers les prolongations.

Recrue phare de l’été dernier, notre numéro 10 Cristiana Girelli, aura tenu toutes ses promesses. Avec 13 buts, elle est la deuxième meilleure buteuse de l’équipe.

Eniola Aluko, arrivée aussi cet été, est quant à elle la première buteuse de l’équipe mais surtout 3ème meilleure buteuse du championnat. En bon numéro 9 qui se respecte, elle a inscrit 14 buts lors de sa première saison en bianconera.

Et pour terminer, Barbara Bonansea. Très appréciée par les tifosi, celle qu’on compare à Cristiano Ronaldo, a inscrit 13 buts cette saison.

Les blessures

Une grande absence cette saison, celle de Martina Rosucci. Vraie Juventina depuis toujours, elle s’est malheureusement blessée au genou en tout début de saison. Coup dur pour notre numéro 8 qui avait déjà dû faire face à ce genre de blessures quand elle était encore à l’ACF Brescia. Blessure qui l’avait privée d’une participation à la Ligue des Champions. Elle n’a donc pas pu participer à la première édition pour les Juventus Women. Heureusement pour nous et pour elle, la convalescence aura duré moins longtemps que prévu et Rosucci a pu reprendre les entraînements plus tôt et donc participer aux derniers matchs de la saison. Autre bonne nouvelle, la sélectionneuse de l’Italie l’a même convoquée pour la Coupe du Monde. Ce ne fût pas le cas pour Cecilia Salvai qui s’est blessée en toute fin de saison. Pas à 100% pour y participer, elle a tout de même suivi la Nazionale en France pour les supporter.

Un nouveau stade ?

Il semblerait que le président Agnelli travaille sur la construction d’un stade dédié à l’équipe féminine et à l’équipe des U23. Il devrait contenir entre 3500 et 5000 places et être construit aux abords de l’Allianz Stadium. Le but étant d’éviter les longs déplacements. Belle initiative du club pour mettre en évidence son équipe féminine ainsi que son équipe B. Il n’y pas encore de date précise pour le début des travaux.

Les bianconere et l’Italie. Direction la France !

On y est, la Coupe du Monde a démarré. Après une campagne de qualification parfaite avec une première place lors des phases de poules, les espoirs sont grands pour la Nazionale. De nombreuses bianconere ont été convoquées dans les 23 pour défendre les couleurs de l’Italie : Laura Giuliani, Lisa Boattin, Sara Gama, Barbara Bonansea, Valentina Cernoia, Aurora Galli, Martina Rosucci et Cristiana Girelli. Avec le Brésil, l’Australie et la Jamaïque, l’Italie a de quoi rivaliser et peut se qualifier pour la suite. Même si elles ne sont pas favorites dans la compétition comme les Etats-Unis, la France et les Pays-Bas, l’espoir est là. D’ailleurs, elles nous ont proposé un match d’anthologie face à l’Australie. Menées après une vingtaine de minutes, Barbara Bonansea égalise en seconde mi-temps. La Nazionale contrôle le match mais sans pour autant passer devant par manque de finition. La fin du match approche et l’on se dirige tout droit vers un nul, mais c’était sans compter sur Bonansea qui claque une tête et un doublé à la 95ème minute. Premier match et première victoire pour les italiennes. Rendez-vous vendredi pour le deuxième match face à la Jamaïque.

En espérant un beau parcours lors de cette Coupe du Monde, on retrouvera nos bianconere la saison prochaine pour une troisième saison qu’on espère, pleine de succès !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here