Il est la sensation du moment à Turin. Le jeune Moise Kean, 16 ans, ne cesse de faire parler de lui et la convocation d’Allegri pour le match contre l’Udinese ne devrait certainement pas faire retomber l’enthousiasme. Mais qui est vraiment Moise Kean ?

Des statistiques de prédestiné 

En cas d’entrée en jeu contre l’Udinese ce samedi soir, Moise Kean deviendra le premier joueur né en 2000 à participer à un match de Serie A. Un premier record mais peut-être pas le dernier tant l’avant-centre italien est habitué à brûler les étapes. Né à Vercelli, c’est dans une équipe locale qu’il fait ses débuts. Il est rapidement repéré par une équipe turinoise mais ce n’est pas la Juventus. En effet, c’est au Toro que Kean fait ses débuts. Mais à seulement dix ans, il change déjà d’équipe et rejoint la Juventus. Le Toro est impuissant, il est impossible d’offrir un contrat à un joueur avant ses 14 ans.

La Juve a flairé la bonne affaire et n’aura pas besoin de trop attendre pour que le potentiel du garçon se révèle. Physiquement monstrueux et impressionnant d’un point de vue technique, il joue constamment avec des jeunes plus grands que lui. Avec les moins de 15 ans, il inscrit 27 buts en seulement 10 apparitions et à seulement 13 ans. Envoyé chez les U17, il inscrit d’abord 14 buts en 15 apparitions puis, la saison dernière, 19 buts en 21 rencontres. Des statistiques incroyables qu’il confirme également avec la Nazionale, à tous les échelons. Kean fait alors ses premières apparitions en Primavera, avec à la clé un but en Coppa contre la Fiorentina. Il débute également en Youth League, à seulement 15 ans, et passe tout près de devenir le plus jeune buteur de la compétition.

Sa domination chez les jeunes est telle que la Juventus n’a pas eu le choix cette année. A seulement 16 ans, il rejoint la Primavera de Fabio Grosso de manière permanente. Le Mister essaie maintenant de préparer le joueur au plus haut niveau. Car jusque là, avec les U15 puis les U17, le joueur n’avait pas à participer à la phase défensive. Excentré dans un trio d’attaque, ses coéquipiers se pressaient de lui donner le ballon pour qu’il fasse la différence seul. Grosso attend aujourd’hui plus d’efforts de sa part mais Kean tient toujours ses promesses. Il a ainsi marqué 5 buts en 5 matchs (3 en championnat primavera et 2 en Youth League). Cette rapide confirmation a marqué Massimiliano Allegri qui n’a pas hésité à la convoquer en l’absence de Pjaca.

Le « nouveau » Balotelli ? 

En Italie, le joueur est déjà beaucoup comparé à Balotelli. Et pas seulement parce qu’il est un Italien de couleur (ses parents sont ivoiriens) mais aussi parce que lors d’un match d’une équipe jeune de la Juventus, le jeune garçon inscrit un but, soulève son maillot et laisse apparaître un propos bien connu « Why always me? ». Le geste fait polémique et l’étiquette de nouveau Balotelli lui est collé sur la tête. Kean s’en moque car SuperMario est bel et bien son idole. Si ils ont en commun une impressionnante palette technique, les tifosi de la Juve espèrent que son comportement sera bien plus professionnel. Kean est un fort caractère mais la Juve parvient à le canaliser… pour le moment en tout cas.

Moise Kean

Moise Kean partage aussi le même agent que Mario Balotelli : le sulfureux Mino Raiola. Après avoir fait fortune avec Pogba cet été, l’attaquant italien serait avec le gardien Gianluigi Donnarumma le joueur sur lequel l’agent néerlandais mise le plus. C’est aujourd’hui lui qui gère les négociations avec la Vieille Dame pour la signature de son premier contrat professionnel. Et fidèle à lui-même, l’agent ne rend pas les choses faciles à la direction. Il exigerait notamment que le joueur soit rapidement prêté en Belgique ou aux Pays-Bas, où Raiola a de nombreuses relations. Si l’agent estime que le joueur progresserait plus là-bas, la Juventus n’entend pas se faire dicter sa loi par un agent. En froid pendant un moment l’année dernière, les deux parties se sont récemment rapprochés et l’optimisme règne.

La Juve vigilante

Attention tout de même car son talent a déjà attiré de nombreux regards. En mars 2016, le Daily Mail l’insérait dans la liste des plus jeunes talents à suivre. Aujourd’hui, le Bayern Munich, Manchester City, Arsenal et le Paris Saint Germain l’observent avec attention et sont prêts à exploiter une ouverture puisque le joueur n’a pas toujours pas signé de contrat professionnel. La Juventus est donc très vigilante. En parallèle aux négociations avec Mino Raiola, la confiance accordée lui est totale comme le montre cette convocation.

LAISSER UN COMMENTAIRE