C’est peut-être la surprise de l’été. Sami Khedira serait en phase de passer d’indésirable à vendre absolument à titulaire fixe du onze de Maurizio Sarri. Alors qu’une possible rupture de contrat à l’amiable était envisagée, le Mister aurait finalement été conquis par l’intelligence tactique de Khedira. Contre l’Atletico puis la Triestina, l’Allemand était bien titulaire au milieu et même buteur au premier match.

Dans une longue interview accordée au quotidien allemand Kicker, Sami Khedira confie lui aussi être séduit par son nouvel entraîneur : « J’ai une bonne relation avec Sarri et j’étais sûr de le convaincre avec mes qualités. Je suivais son jeu au Napoli et à Chelsea : il pratique un football différent : pressing, intensité, passion et intelligence. Autant de qualités qui me vont parfaitement. Si je suis le préféré de Sarri ? J’aurais du être le préféré de tous ceux qui m’ont fait jouer alors : Mourinho, Ancelotti, Allegri, Löw et maintenant Sarri. Que des entraîneurs différents mais qui ont apprécié mes prestations ».

« Je ne veux pas partir »

Alors que le départ lui était promis, Sami Khedira assure n’avoir jamais pris en considération cette possibilité : « Je n’ai jamais eu de contacts avec d’autres équipes, aucun. Je sais qu’on est nombreux dans l’effectif et que la Juve doit vendre. Pendant dix ans, j’ai toujours été remis en cause mais au final j’ai toujours joué. Et avec la Juve, ça a été clair dès le début de la préparation que je ne serais pas parti et que je ne voulais pas partir. J’ai été blessé d’avoir lu que je voulais resté pour l’argent, parce qu’ensuite les tifosi le croient. Je n’ai jamais joué pour gagner de l’argent mais pour gagner des titres. Je veux accomplir le rêve de gagner la Ligue des Champions avec la Juve parce que j’aime le club, l’équipe et la ville ».

Concernant sa condition physique, Khedira assure que le pire est passé : « Mon genou va bien, je me sens en pleine forme et j’ai confiance en mon corps. La saison dernière a été malheureuse avec beaucoup de blessures, le genou, l’opération au coeur. J’étais entré dans une spirale négative. Je me suis complètement remis en cause. Est-ce que j’ai encore la motivation ? Est-ce que j’ai encore la condition physique nécessaire ? J’ai répondu oui. Quand tu joues à la Juve, qui veut toujours tout gagner, tu dois progresser chaque année. Et je veux toujours être dans le onze titulaire ».

Il est revenu plus en détails sur l’arythmie cardiaque qui l’a frappé la saison dernière : « Après un entraînement, j’ai été pris de vertiges et je ne voyais pas bien. J’ai prévenu le médecin mais je me suis pas senti en danger de mort et l’opération a presqu’été une routine. On revient presque toujours et on est totalement contrôlé. Je suis convaincu de pouvoir rester au plus haut niveau athlétique, sinon tu parlerais avec un retraité et pas un joueur. Je peux encore jouer deux ou trois ans au niveau maximum ». 

« On ne recrute pas Ronaldo ou De Ligt pour sortir en quarts »

Khedira se veut confiant sur la saison à venir : « Sarri exige un football complètement différent de celui d’Allegri et c’est pour ça que nous rencontrons des difficultés. Nous avons besoin de temps pour s’adapter au nouveau système et trouver des automatismes mais c’est normal. (…). Nous avons une qualité et une quantité folles. Je n’ai jamais vu ça. A l’entraînement, les matchs à 11 contre 11 pourraient être des matchs de Ligue des Champions. En Europe, il n’y a que 5-6 équipes à ce niveau. Ce n’est pas qu’une question de qualité mais de mentalité, d’harmonie dans le vestiaire et de fonctionnement du groupe ».

Le championnat s’annonce relevé cette saison : « Ce sera une lutte plus intense que l’année dernière. L’Inter s’est renforcée et a pris un excellent entraîneur avec Conte, le Napoli est toujours là. Nous devons commencer le championnat en étant concentré et prendre la confiance pour l’Europe. On ne peut pas se cacher sinon on ne sera pas crédible : on n’achète pas Ronaldo ou De Ligt pour sortir en quarts ou en demi-finales. La société a pour objectif de gagner la Ligue des Champions, même si ce serait fatal de ne penser qu’à ce trophée ».

« Je veux jouer 80% des matchs »

Même s’il l’a connu au Real Madrid, Khedira est toujours fasciné par Ronaldo : « Dans le football, c’est la qualité et la condition qui compte, pas l’âge. Ronaldo est un exemple pour tous les sportifs comme LeBron James au basket ou Tom Brady au football américain. Ou comme Buffon. Quand les jeunes voient Gigi soulever de la fonte pendant 45 minutes à la salle, à 41 ans, ils comprennent son amour pour ce sport et ils ne peuvent que se dire qu’ils doivent le faire eux aussi. Les joueurs les plus vieux sont une grande motivation pour les jeunes ».

Exclu de l’équipe nationale par Löw, Khedira n’a pas tiré un trait sur sa carrière internationale. Mais il affirme que convaincre son sélectionneur ne sera pas sa priorité : « Ce serait une belle saison pour moi si j’arrivais à jouer 80% des matchs avec la Juve et gagner les trois titres principaux ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here