Ce soir, la Juventus est venue à bout du Genoa et a battu son précédent record de 12 victoires consécutives en le portant à 13. Sans être spectaculaire, elle aura assuré le travail minimum et gagné par le plus petit des scores grâce à un auto but suivant un gros travail de Cuadrado. Victoire importante car dans le même temps Naples l’a emporté et l’écart reste toujours à 2 points entre les deux premiers.

L’équipe qui prendra part au match est quelque peu remaniée et pour cause, l’enchainement des matchs actuel oblige Massimiliano Allegri à puiser dans son groupe et à faire appel à tout le monde. Chiellini laissé au repos, c’est Caceres qui le remplacera dans le trio défensif alors que Padoin remplace Khédira blessé. Et l’enchainement des matchs se fait vite ressentir, la Juventus n’est pas aussi brillante dans cette première mi-temps que dimanche dernier lors de sa large victoire à l’extérieur, bien que Dybala tente de débloquer la partie d’une superbe frappe bien repoussée par le gardien adverse. On assiste alors à peu de spectacle, aucune équipe ne parvenant à se créer de belles opportunités ni même à prendre le dessus sur l’autre mais à la 29ème minute, Cuadrado parvient à se libérer de son défenseur d’un superbe crochet et tente de centrer pour Morata mais le ballon sera dévié dans les filets par un défenseur du Genoa, donnant l’avantage aux bianconeri. Malgré ce but, les hommes d’Allegri ne parviendront pas à poser le ballon et à prendre le contrôle du match tout en se créant d’autres possibilités et, hormis la sortie d’Evra sur problème musculaire, il n’y aura rien d’autre à signaler.

La reprise du match démarre plutôt fort pour Gênes puisque quelques secondes à peine après le coup de sifflet, ils se procureront leur plus belle occasion du match sur une frappe lointaine repoussée par Buffon. Et Genoa semble être revenue avec de bonnes intentions puisqu’ils parviennent mieux à jouer au ballon mais c’est la Juve qui se procure une balle de match, par l’intermédiaire de Zaza rentré quelques instants plus tôt. Bien lancé en profondeur, il sera seul face au gardien mais ne parviendra pas à l’ajuster et à soigner, encore un peu, ses statistiques. Le reste du match est assez insipide et n’offrira rien de bien intéressant, la Juve ne semble pas au mieux de sa forme et tente de garder au moins le résultat pour ne pas laisser Naples filer. Elle y parviendra sans se faire de frayeurs et l’information à retenir de cette seconde période est la blessure de Caceres, sorti sur civière avec un visage inquiet. Autre information, l’exclusion de Zaza sur un carton rouge directe suite à une vilaine faute inutile qui prouve encore une fois qu’il est un joueur très, et parfois trop, impliqué. La Juventus, déjà privé de Mandzukic pour blessure, devra faire avec seulement deux attaquants pour le prochain match, au minimum.

La Juventus assure donc l’essentiel grâce à cette victoire et reste à deux unités de Naples, vainqueur contre la Lazio, tout en laissant ses autres adversaires à bonne distance. Prochain match dimanche contre Frosinone en attendant le grand duel du 13 février contre Naples.

LAISSER UN COMMENTAIRE