Il n’est jamais facile de reprendre le championnat après la trêve hivernale. Max Allegri le savait et il avait justement mis en garde ses joueurs avant le match. Un avertissement que l’équipe a accueilli positivement en s’imposant 3-0 contre l’Hellas, lanterne rouge du championnat. La Juventus poursuit donc sur sa lancée avec une huitième victoire consécutive.

Comme un symbole, c’est Paulo Dybala qui a marqué le premier but juventino de l’année 2016. D’un splendide coup-franc obtenu par Lichtsteiner, l’argentin a mystifié Gollini, gardien de l’Hellas (8ème). L’adversaire réagit tout de suite. Pazzini, qui remplaçait un Toni blessé de dernière minute, tente sa chance d’une volée mais Buffon sauve la Juve de l’égalisation. Quelques minutes plus tard, le super portier bianconero s’offrira la satisfaction de dépasser la barre des 50 000 minutes avec le maillot de la Juventus. Plus que jamais une légende.

La Juve est inspirée après ce but. Pogba, Morata et Marchisio tenteront successivement leurs chances. Mais verront leurs tentatives fuir le cadre ou bien être repoussées par Gollini. On semble se diriger vers un score de 1-0 à la mi-temps mais c’est sans compter sur Dybala. La Joya tire un coup-franc près du poteau de corner et trouve la tête de Bonucci qui double la mise d’un tir puissant (45ème). C’est le premier but de Leonardo Bonucci cette saison. Seule note négative avant le repos, Marchisio prend un carton jaune et manquera donc le match contre la Sampdoria dimanche.

En seconde période, la Juventus gère bien son match. Allegri effectue quelques changements. Sturaro remplace un Khedira pas très en jambe. Puis c’est au tour de Zaza d’entrer à la place de Morata. Le buteur italien n’a besoin que de 3 minutes pour marquer. Lancé par Pogba dans la profondeur, il évite la sortie de Gollini et perfectionne son incroyable ratio buts/minutes avec sa 6ème réalisation de la saison (82ème). La Juve évite donc le piège de la rentrée et va pouvoir savourer l’épiphanie avant de se remettre au travail en vue du déplacement à Gênes.

LAISSER UN COMMENTAIRE