La rumeur agite le web depuis hier et enflamme la presse ce matin. Désireuse de renforcer son équipe avec des joueurs de très haut niveau, la Juventus a décidé de s’attaquer à deux joueurs du Barça : le latéral brésilien Dani Alves et le milieu de terrain argentin Javier Mascherano. Où en sont réellement ses affaires ? Stile Juve vous éclaire.

Dix ans plus tard, El Jeferito enfin à Turin ?

C’est le quotidien espagnol, Diario Sport, qui a lancé les hostilités hier matin avec ce tweet.

Accord de principe entre la Juventus et Mascherano. L’information est rapidement confirmée par la presse italienne et ibérique. La Juventus a bel et bien contacté l’entourage du Jefecito, qui aurait confirmé à la direction la disponibilité du joueur à rejoindre Turin. En d’autres termes, le joueur est favorable au transfert à condition que la Juventus se mette d’accord avec le Fc Barcelone et qu’elle définisse ensuite un terrain d’entente sur le salaire du joueur.

Deux obstacles se présentent et le premier est de taille. Le Barça n’entend pas se séparer de Javier Mascherano. C’est surtout l’Argentin, dont le contrat expire en juin 2018, qui aimerait changer d’air et pour plusieurs raisons : il a des déboires avec le fisc espagnol, il souhaiterait, à presque 32 ans, tenter une dernière grande expérience à l’étranger et ne veut plus jouer en défense centrale. Pour la Juventus, l’occasion est parfaite. Massimiliano Allegri est fan du profil du joueur : polyvalent, il pourrait parfaitement remplacer Marchisio devant la défense et pourrait occasionnellement prendre le rôle de Bonucci au centre de la défense. L’autre obstacle, c’est comme souvent le salaire du joueur : Javier Mascherano touche environ 6 millions d’euros au Barça, il devra accepter de faire un petit effort s’il souhaite rejoindre la Juventus, qui lui proposera un contrat de 3 ans. Reste à voir quelle sera la position du Barça face aux envies de départ de son homme à tout faire et quelles indemnités il pourrait exiger.

Javier Mascherano n’est pas un nom nouveau côté turinois. L’Argentin avait été tout proche de rejoindre la Juventus en janvier 2007, selon le directeur général de l’époque, Alessio Secco : « Je l’avais pris et il serait venu en Serie B. Mais on m’a dit qu’on ne pouvait pas car la propriété du joueur était partagée par plusieurs personnes et sociétés et que la Juve avait un plan éthique par rapport à cela. En apprenant ça, il s’est mis à pleurer ». Mascherano est finalement allé à Liverpool, la suite on la connait…

Dani Alves à la Juve gratuitement ?

En fin de journée, une autre rumeur a eu l’effet d’une bombe. La célèbre radio espagnole Cadena Ser annonce « Dani Alves quittera le Barça, il ira à la Juve à paramètre zéro et signera un contrat de trois ans ». Le club catalan, selon les dires de Mundo Deportivo, a démenti l’information mais à en croire la presse italienne, la direction est plutôt optimiste sur le dossier.

Le latéral brésilien, 33 ans tout de même, a en réalité un contrat valable jusqu’en 2017 qu’il a signé l’été dernier alors qu’il était sur le point de quitter le Barça. En juin 2015 donc, selon la Gazzetta Dello Sport, Dani Alves a prolongé avec un salaire à 4,5 millions d’euros net annuel. Cet hiver, des clubs chinois lui ont proposé plus du double mais le joueur veut rester protagoniste en Europe, un point positif pour la Juve. Il espère surtout un dernier contrat long, idéalement trois ans. Marotta lui en proposerait deux.

Ce qui intéresse surtout la Juve, c’est que Dani Alves a une clause dans son contrat qui lui permet de quitter le Fc Barcelone gratuitement. Pas d’indemnités de transfert à verser côté bianconero et les blaugrana se séparent d’un gros salaire en ayant déjà son successeur (Aleix Vidal, recruté l’été dernier pour 17M d’euros) : tout le monde est content ?

La position officielle

Beppe Marotta n’a pas pu éviter longtemps les questions des journalistes à ce sujet. A sa façon, le directeur général a laissé entendre que des contacts sont en cours. Mais rien n’est fait : « Dani Alves ne nous appartient pas mais c’est un joueur important. Nous verrons ce que nous pouvons faire, tout en rappelant que la Juventus est déjà une équipe capable de lutter sur tous les fronts. Mascherano ? Ce sont des situations médiatiques. L’arrivée des deux ? Pour le moment, il n’y a rien de fait : je ne confirme pas et je ne démens pas ».

LAISSER UN COMMENTAIRE