Ce soir, la Juventus affrontait la Roma en match de clôture pour le compte de la 21ème journée et avait l’occasion d’encore un peu plus s’affirmer comme le grand favori à sa propre succession et d’éloigner la Roma à 10 points d’elle. Objectif réalisé puisque Dybala a offert la victoire à son équipe à la 75ème minute à la suite d’une action rondement menée. La Juventus reste à deux points de Naples mais distance l’Inter, qui n’a pu faire mieux qu’un match nul en après-midi.

C’est dans un habituel 3-5-2 que les hommes d’Allegri se sont alignés sur le terrain avec un duo d’attaque retrouvé, Mandzukic étant de retour suite à sa dernière blessure. Du côté romain, Luciano Spaletti a tenté le pari de jouer en 3-4-1-2 afin d’essayer de retrouver une stabilité perdue ces derniers temps mais surtout pour tenter de ramener au minimum un point du Juventus Stadium. Et c’est la Juventus qui semble vouloir donner du rythme à la partie, mettant le pied sur le ballon et proposant un pressing haut afin d’étouffer la Roma. Malgré la pression mise sur les visiteurs qui ne savent pas comment sortir le ballon, la Juventus ne parvient pas à réellement inquiéter son adversaire et ne peut faire mieux que de timides incursions, comme cette première timide tentative de Bonucci à la 5ème minute ou le coup-franc mal négocié par Dybala à la 9ème. Dybala tentera bien d’offrir des solutions à ses partenaires en décrochant souvent, touchant énormément de ballon sans être pour autant dangereux, si ce n’est sur cette superbe louche qui terminera sa course sur la transversale. Malheureusement pour lui, l’arbitre l’avait signalé hors-jeu. Bien que faisant tourner le ballon, bien que se procurant quelques actions, les hommes d’Allegri ne parviennent pas à concrétiser leur supériorité technique et laissent petit à petit revenir la Roma dans le jeu qui se procurera à la 17ème minute sa première occasion par Florenzi. Les 15 dernières minutes de cette première période rééquilibreront quelque peu les statistiques, la Juventus baisse le rythme et la Roma en profite pour enfin toucher le ballon sans savoir l’utiliser à bon escient comme le démontre cette frappe dévissée de Florenzi à la 36ème minute alors qu’il semblait être en bonne position de frappe. L’action qui restera en tête est certainement cette faute de main non sifflée qui aurait pu offrir un pénalty à la Juve à la 38ème minute mais l’arbitre a vu sur l’action précédente une légère faute et reviendra sur celle-ci sans siffler pénalty. Il renverra ensuite les hommes aux vestiaires qui se quitteront sur des statistiques largement en faveur des bianconeri, mais malgré leur 58% de possession de balle, leurs 7 tirs à 2 dont 3 cadrés à 1 les deux équipes se quittent sur un score nul et vierge avant la reprise.

Et la seconde période n’offrira pas le spectacle que la Série A était en droit d’attendre, les deux équipes reviennent sur la pelouse sans véritable envie et bien que la Juventus tienne le ballon, les occasions se font rares. Les 15 premières minutes sont presque endormantes, le ballon circule de part et d’autres et la Roma tente de profiter de cette baisse de régime turinoise pour prendre l’avantage. En vain, la Juventus n’est guère inquiétée et procèdera à un changement plutôt offensif pour faire sauter la défense romaine. Cuadrado rentre alors en jeu et la Juventus décide de reprendre ses bonnes intentions, et par son intermédiaire à la 67ème minute elle se procurera une belle occasion avant qu’il ne délivre, une minute plus tard, un centre pour Pogba qui d’un contrôle magique trouvera Mandzukic avant de décaler Evra qui ne parviendra pas à tromper Szczęsny. Il aura fallu attendre la 68ème minute pour voir la Juventus se procurer la plus belle occasion du match, elle parviendra ensuite à se procurer d’autres occasions de but avant d’enfin parvenir à marquer. A la 75ème minute, Evra intercepte de la tête une passe romaine mal ajustée qui trouvera Khedira qui sera à la base de la contre-attaque éclaire qui amènera le but. L’allemand trouvera d’abord Dybala qui la lui remettra en une touche avant de trouver Pogba qui transmettra d’une passe délicieuse la balle de but à Paulo Dybala qui ne se fera pas prier pour tromper le gardien romain. La Juventus prend l’avantage dans un match qui semblait se diriger vers un nul et peut remercier ses talents que sont Pogba et Dybala pour débloquer la situation. Les romains tenteront bien de revenir au score dans diverses situations, comme sur ce coup-franc de Pjanic qui passera fort heureusement au-dessus des cages de Buffon, qui n’aura été que peu sollicité sur l’ensemble de la rencontre, mais n’y parviendront pas.

L’arbitre sifflera la fin de la rencontre actant par la même occasion la 11ème victoire consécutive turinoise, permettant aux bianconeri de revenir à 2 points de Naples, vainqueur plus tôt, et prendre 2 points à l’Inter et 3 à la Roma. Au classement, la Juve reste donc 2ème et semble de plus en plus être la grande favorite, mais comme le dit si bien Allegri, la Juve n’a encore rien fait.

LAISSER UN COMMENTAIRE