Vendredi 17 août. Alors que nous ne sommes qu’à quelques heures de la clôture d’un mercato presque parfait, nos supporters se réveillent avec la gueule de bois. En effet, sur son compte Twitter, la Juventus vient d’annoncer la fin de l’aventure en Bianconero pour notre bien aimé « Principino », Claudio Marchisio après 25 ans de bons et loyaux services. Alors que tout un peuple est sous le choc, les messages d’affection des supporters, mais également de ses coéquipiers et anciens coéquipiers ne cessent de s’accumuler (notre hommage au Petit Prince est à retrouver ici).

En ce mercredi 22 août, et après nous avoir fait découvrir via un live sur Instagram son petit coin de paradis à Turin, Marchisio publie une lettre d’adieu sur les réseaux. Âmes sensibles, s’abstenir… De la part de toute l’équipe de Stile Juve, Grazie Principino.

«J’ai passé les 25 dernières années de ma vie à imaginer ce que je serais devenu, et quels rêves j’aurais voulu réaliser avec la Juventus, mais à aucun moment je n’ai pensé devoir vivre un moment comme celui-ci. Peu importe les futures étapes de ma vie, que ce soit professionnelle ou non, il serait inutile et incorrect de cacher que mon cœur et mon ADN ont et auront seulement deux couleurs, pour toujours.

J’ai porté le maillot de la Juventus pour la première fois à l’âge de 7 ans et à partir de ce moment, je ne l’ai jamais retiré, ne serait-ce que pour un instant. J’ai grandi avec sa philosophie et j’ai d’abord tenté de l’absorber, puis d’en être un ambassadeur, que ce soit sur le terrain ou dans la vie de tous les jours.

On dit qu’à la Juventus, « Gagner n’est pas important, c’est l’unique chose qui compte ». Derrière cette phrase, à l’apparence si simple, et si appréciée de nous, supporters (oui car même si cela me semble toujours impossible, c’est ce que je suis aujourd’hui), et prononcée par le président Giampiero Boniperti, se cache la signification la plus profonde de notre mode de vie.

Gagner n’est pas important, c’est l’unique chose qui compte.

Quand tu es un enfant avec un rêve, un enfant parmi tant d’autres. Tu sais que pour pouvoir porter ce maillot, tu dois être le meilleur. Toujours.

Gagner n’est pas important, c’est l’unique chose qui compte.

Quand tu grandis, tes idoles deviennent finalement tes coéquipiers, tu dois être plus fort que le tremblement de tes jambes à l’idée de rentrer sur le terrain en file indienne, comme l’un d’entre eux, au milieu d’eux. Del Piero, Nedved, Buffon, Trezeguet, Camoranesi et tous les autres. Car chacun sait que, pour honorer ce maillot, il faut jouer son rôle. Et ce discours ne vaut pas seulement pour nous, footballeurs mais également pour chaque supporter. La Juventus gagne car elle est plus forte sur et en dehors du terrain.

Gagner n’est pas important, c’est l’unique chose qui compte.

Quand tu restes fidèle au pacte fait avec toi-même qui est de faire tout ce qui est possible pour ne jamais décevoir ces supporters, les plus fidèles, les plus sincères, les meilleurs qui puissent être au monde.

Quand tu te rends compte que ce qui a été ta vie pendant 25 ans d’un seul coup, la seule façon de continuer à gagner est de savoir que quoi qu’il arrive, je ne perdrais jamais rien de tout cela, car ce sera toujours une partie de moi et j’en ferais toujours partie, où que je puisse être.

Avec une affection éternelle, Claudio».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here