Le mercato estival débutera dans un peu plus d’un mois. La Juventus se prépare et commence d’ores et déjà à définir ses objectifs. Cet été, Beppe Marotta et Fabio Paratici devront remplacer Neto, qui sera probablement prêté, compenser le départ de Caceres (fin de contrat), renforcer le milieu de terrain et probablement anticiper le retour de Morata au Real, hypothèse de plus en plus probable. Mais l’équipe d’Allegri sera aussi affaiblie par un autre départ: celui de Juan Cuadrado à Chelsea. Car même si la Juve fera tout pour le garder, il sera compliqué, en l’absence d’option d’achat, de faire changer d’avis Antonio Conte, admirateur de longue date du colombien. Et si le joueur aurait aimé rester à Turin, il ne semble pas enclin à démarrer un bras de fer avec le club londonien.

Beppe Marotta et Fabio Paratici doivent donc se mettre au travail pour remplacer Cuadrado mais aussi pour trouver un joueur capable de devenir le successeur d’un Stephan Lichtsteiner toujours performant mais vieillissant (32 ans). La direction de la Juve a plusieurs joueurs en tête et va donc devoir faire son casting. Voici les noms sur lesquels planche le tandem Marotta-Paratici :

Mattia De Sciglio, le favori d’Allegri

De-Sciglio-et-Allegri

Lancé dans le grand bain à Milan par le mister toscan, Mattia De Sciglio pourrait retrouver celui qu’il voit comme son « père footballistique ». Le respect entre les deux hommes est réciproque et Allegri est certain de pouvoir relancer le jeune joueur (23 ans), en difficulté depuis un moment à Milan. L’entraîneur a donc naturellement suggéré cette recrue dans la réunion qu’il a eue avec la direction pour prolonger son contrat et planifier le futur.

Capable de jouer aussi bien à droite qu’à gauche, à la fois dans une défense à 4 et un milieu à 5, sa polyvalence renforce aussi sa candidature. Sous contrat avec Milan jusqu’en 2018, les rossoneri n’ont pas encore pris de décision sur son avenir. Le joueur est un patrimoine du club : arrivé en 2002, il avait été maladroitement comparé à Maldini lors de ses débuts. Aujourd’hui, la situation a changé et Milan a quelques doutes sur sa capacité à retrouver un niveau satisfaisant. Face à une offre intéressante (minimum 10 millions d’euros), les rossoneri pourraient laisser filer leur latéral.

Sime Vrsaljko, le choix de Paratici

Sime-Vrsaljko-Juventus

Son nom est associé chaque année à la Vieille Dame. Suivi par la direction depuis un moment, la Juventus pourrait enfin se décider à faire une offre concrète pour le latéral croate de Sassuolo. C’est en tout cas ce qu’espère Fabio Paratici, admirateur de longue date du joueur. La concurrence est cependant forte : le Napoli, qui avait déjà essayé de le recruter la saison dernière, s’est renseigné. La Roma et plusieurs clubs étrangers, dont le Bayern Munich, sont également intéressés. La Juve espère pouvoir profiter de son excellente relation avec les neroverdi pour battre la concurrence. Elle pourrait ainsi formuler une offre financière et la renforcer avec le prêt voire la vente de quelques jeunes joueurs. Giovanni Carnevali, directeur général du club, a en tout cas laissé la porte à un départ entrouverte : « Nous évaluerons la situation et prendrons la meilleure décision, à la fois pour le joueur et le club ».

Matteo Darmian, l’hypothèse qui monte

Matteo-Darmian-Juventus

Non qualifié pour la Ligue des Champions, Manchester United est encore dans une situation chaotique au terme de cette saison. Alors que la direction n’a pas encore annoncé si Van Gaal sera l’entraîneur du club la saison prochaine ou si Mourinho le remplacera, la position des joueurs est très incertaine. Et le sulfureux Jorge Mendes souhaiterait en profiter pour placer quelques un de ses joueurs à Manchester. Pourtant auteur d’une saison positive en Premier League, Darmian pourrait donc être contraint à quitter l’Angleterre.

La Juventus, déjà intéressée par le joueur l’été dernier, pourrait donc en profiter pour ramener l’international italien à Turin malgré son passé granata (au Torino entre 2011 et 2015). L’année dernière, le Torino avait repoussé les assauts de Marotta et Paratici et faciliter son départ à l’étranger. Cette fois, si les Red Devils ouvrent la porte à un transfert, les négociations s’annoncent plus simples.

Danilo, pour négocier avec le Real Madrid

Sandro-et-Danilo

Le retour de Morata au Real Madrid est pratiquement acté. Même si les bianconeri discuteront avec les merengue après la finale de Ligue des Champions, Florentino Perez semble bien décidé à lever la clause de l’attaquant espagnol, versant ainsi 30 millions d’euros dans les caisses de la Juventus. La direction pourrait ainsi en profiter pour évoquer le cas du latéral brésilien, en difficulté depuis son arrivée au Real Madrid. Là aussi, Jorge Mendes aura son mot à dire et il est actuellement favorable à un départ de son client. La Juve pourrait ainsi reformer le tandem de latéraux du Fc Porto : Alex Sandro-Danilo.

Gregory Van Der Wiel, l’option low-cost

Van-Der-Wiel

Le Paris Saint Germain a décidé de ne pas prolonger le contrat du latéral droit néerlandais. Fort de ses bonnes relations avec la Juventus, Mino Raiola s’est empressé de le proposer à la direction. Si financièrement la solution semble intéressante, la Juve n’est pas forcément convaincue par le profil du joueur. Elle laisse donc cette piste en stand-by pour le moment. En attendant, Raiola a aussi proposé son client à l’Ac Milan, l’Inter et la Roma, qui semblent nettement plus intéressés.

Silvan Widmer, la dernière alternative

Silvan-Widmer

Avec les récents transferts d’Asamoah, Isla et Pereyra, la Juve entretient ses excellentes relations avec l’Udinese. Des relations qui pourraient la mener à négocier la venue du compatriote de Lichtsteiner, Silvan Widmer. La direction demande une quinzaine de millions pour lui, une somme jugée excessive par Beppe Marotta qui a relégué cette option au stade d’alternative pour le moment.

Si Marotta s’est déjà renseigné sur De Sciglio et qu’il ne manquera pas d’évoquer Vrsaljko lors de la négociation du cas Berardi avec Sassuolo, les autres pistes pour le moment ne sont qu’à l’état de suggestion. Mais, à mesure que le début officiel du mercato approche et que les opportunités se définissent, elles pourraient vite devenir concrètes. Si toutefois le marché des transferts ne devait pas apporter satisfaction à Allegri, la Vieille Dame pourrait considérer une promotion pour le jeune Pol Lirola. Titulaire indéboulonnable dans le couloir droit de la primavera cette saison, l’Espagnol pourrait être destiné à un grand avenir à Turin. Mais lancer directement des jeunes du centre de formation en équipe pro de manière durable n’a pas été dans les habitudes de la Vieille Dame ces dernières années. Cela pourrait changer avec Allegri, lui qui n’avait pas hésité à lancer Mattia De Sciglio dans un match de Ligue des Champions, à 18 ans seulement.

LAISSER UN COMMENTAIRE