A l’approche du début officiel du mercato, le directeur général de la Juventus, Beppe Marotta, se livre dans la presse. Et il ne le fait pas à moitié puisqu’il est en interview dans les colonnes de nombreux quotidiens tels que La Repubblica, Il Corriere Della Sera ou encore La Stampa. Tour d’horizon des sujets évoqués :

Le cas Donnarumma (le jeune gardien de 18 ans ne prolongera pas son gardien avec l’Ac Milan) : « Pour les sociétés, c’est de plus en plus difficile de gérer ces situations. Nous sommes face à un changement radical du statut de jeune joueur : aujourd’hui ils sont entourés de professionnels et ils commencent tout de suite à programmer leur carrière, y-compris en opposition aux clubs qui les ont formés. C’est un fait et il faut en prendre acte. Nous vivons la même situation avec Kean. Les règles doivent être changées. Et les efforts des sociétés sur la formation doivent être protégés. Un peu comme une sorte d’apprentissage ».

La possibilité de le voir à la Juve : « Il est clair que la Juve a le droit d’examiner toutes les opportunités : quand un joueur est sur le mercato, nous avons le devoir d’essayer. Cependant, nous travaillons sur d’autres pistes, Szczesny notamment».

Les objectifs : « Continuer à être protagonistes, en cherchant l’équilibre entre les activités financières et économiques d’une part et les résultats d’autre part. Nous avons plus de revenus et nous avons donc plus d’argent à dépenser : notre puissance de feu a augmenté ».

Un « nouveau«  Higuain : « Non, ça reste une dépense extraordinaire. Restons dans l’ordinaire, même si les prix dont on parle maintenant sont fous ».

Verratti : « Pour des raisons tactiques et l’investissement qu’il représente, c’est un profil qui ne nous intéresse pas ».

Des grosses ventes : « Ce n’est pas notre volonté mais nous devons faire avec des sociétés qui peuvent offrir des salaires plus élevés. Cuadrado et Bonucci ? Nous n’avons rien reçu à ce sujet. Pour Alex Sandro, Chelsea a fait une offre très élevée (60 millions selon la presse ndlr). Nous avons dit non, mais aujourd’hui, les joueurs sont leurs propres patrons. Mandzukic reste à 100% ? Oui, et même chose pour Marchisio».

Neto : « Pour satisfaire ses demandes, il est sur le mercato. Un départ à Milan ? Nous n’avons reçu aucune demande pour le moment ».

Schick : « Il n’y a encore rien d’officiel mais c’est un profil que nous suivons et un patrimoine pour l’avenir » .

Douglas Costa : « Grâce au Bayern, nous avons contacté ses agents pour évaluer la disponibilité du joueur. Mais les Allemands doivent être d’accord pour le céder et le prix doit être convenable ».

Iniesta : « Il n’est pas à notre porté. Stabilité financière et continuité des résultats impliquent le respect de certains paramètres ».

Un clash Dybala-Bonucci à Cardiff : « J’y étais et je démens absolument une quelconque tension entre les joueurs à la mi-temps ».

LAISSER UN COMMENTAIRE