La saison 2016/2017 a rendu son verdict il y a déjà deux semaines. Le temps pour vos serviteurs de se remettre des émotions bonnes comme mauvaises et vous proposer un bilan noté en (presque) toute objectivité ! L’occasion de faire le point sur les joueurs au cas par cas, et de distribuer les bons points comme les bonnets d’âne pour ce tout premier conseil de classe bianconero. 

Le principe : Les 27 joueurs formant l’effectif professionnel de la Juventus vont se soumettre à la plume impartiale et sans merci des 4 rédacteurs de Stile Juve : Emilie, Lea, Fiorenzo, et Captain. Chaque rédacteur attribue une note sur 10 à chaque joueur. Les 4 notes seront additionnées pour former un total sur 40 qui consistera en la note sur la saison du joueur.
Les joueurs sont divisés en 3 catégories : Gardiens/Defenseurs, Milieux de terrain, Attaquants.

Aujourd’hui, c’est le tour des attaquants !

 

Juan CUADRADO – 29 ans
45 matches, 3 buts, 7 assists

Emilie : Une bonne première partie de saison. La reprise l’aura vu sur la pente descendante. Des prestations aléatoires sur la fin de saison. Peu percutant. En parallèle lorsqu’il est en forme, sa rapidité en attaque et sa précision sur les centres sont des denrées précieuses.
NOTE : 6,5/10

Lea : L’un des plus utilisés cette saison, et pour cause. Ses accélérations ont souvent dynamisé le jeu de l’équipe, et il propose beaucoup pour ses coéquipiers. Une autre très belle saison à son actif.
NOTE : 7.5/10

Fiorenzo : C’est toujours pareil avec lui : il y a ces périodes où il renverse tout sur son chemin et semble incontournable, prêt à s’imposer une bonne fois pour toute. Et puis ces moments où on s’interroge sur sa place de titulaire. Sa médiocre fin de saison laisse un goût amer en bouche. A 29 ans, il fait face au plus grand défi de sa carrière : trouver de la continuité.
NOTE : 6/10

Captain : Il a littéralement foutu le feu sur le côté droit, s’est même permis quelques gourmandises (Face à Lyon en C1). Dribbleur percutant, la légende voulait même qu’à chaque dribble de Juan, une femme tombe enceinte en Colombie. De quoi faire exploser le taux de natalité, néanmoins il termine le dernier quart de la saison sur les essieux, complètement cuit. Ce qui donne une très bonne saison mais pas extraordinaire comme elle aurait dû l’être.
NOTE : 7.5/10

NOTE DE LA SAISON : 27.5/40

 

Mario MANDZUKIC – 31 ans
49 matches, 11 buts, 4 assists

Emilie : Engagé corps et âme sur chaque match qu’il aura joué, il se sera montré tel un guerrier prêt à tout pour défendre sa Vieille Dame. Tantôt attaquant avec 11 buts (dont son somptueux retourner acrobatique en finale de la Ligue des Champions), tantôt passeur avec 4 assists, tantôt aide à la récupération au milieu de terrain, souvent excellent défenseur lorsque le jeu le requiert, il pourrait même être gardien (cf : le double sauvetage devant les cages de Buffon lors de Juventus – Atalanta, le 3/12). Une très grande partition du croate cette saison.
NOTE : 9/10

Lea : Note maximale pour le croate. Certainement le meilleur sur le terrain, il incarne parfaitement l’esprit du club. Son grand sens du sacrifice lui permet d’assumer son tout nouveau rôle sur le terrain. Au revoir les buts de cannoniere et bonjour les accélérations, les centres, les récupérations et les retours défensifs. Belle reconversion, bravo champion.
NOTE : 10/10

Fiorenzo : Difficile de dire si c’est une qualité ou un défaut, mais Mandzukic n’est pas fait pour être numéro 2. Il ne sera jamais la doublure de personne et il est devenu l’idole des tifosi en se réinventant comme un ailier original. Attaquer, Défendre. Attaquer, Défendre.  Son esprit de sacrifice force le  respect. Les latéraux de Serie A (et pas seulement) ont eu des sueurs froides en apprenant sa prolongation.  Sur le banc la saison prochaine ? Y en a qui ont essayé…
NOTE : 8/10

Captain : Omniprésence (n.f) : Consiste en la capacité d’être présent en tout lieux ou en plusieurs lieux simultanément. Collez la trogne à Mario à coté de cette définition. Il est partout, offensivement, défensivement, et tellement bon à ce qu’il fait. Des prestations XXL et une gueule de dur au sens du sacrifice inégalé qui inspirent une affection toute particulière. Replacé à gauche, Mario s’est réinventé, toujours dans l’excellence. Il manque peut-être quelques bandrilles au compteur, mais il en claque un en finale de C1 qui en vaut largement 23, ce qui lui permet de finir meilleur buteur du club devant Higuain. Je m’en fous.
NOTE : 9.5/10

NOTE DE LA SAISON : 36.5/40
Marko PJACA – 22 ans
20 matches, 1 but

Emilie : Une première partie de saison réussie et prometteuse. On se souvient en particulier de son but en Ligue des Champions contre Porto. Sa blessure contractée par la suite aura stoppé son évolution. Affaire à suivre…
NOTE : 6,5/10

Lea : Difficile à juger, le jeune a quand même eu quelques matchs pour prouver son énorme potentiel. Espérons qu’il se remette vite sur pied et qu’il puisse se révéler totalement.
NOTE : 6.5/10

Fiorenzo : Annoncé comme la révélation de la saison par Allegri, le genou de Marko Pjaca a malheureusement craqué au moment où on commençait à voir l’étendue de son talent. Saura-t-il s’en remettre ?
NOTE : 6/10

Captain : Tellement pas de chance. La promesse du football de demain s’est fait tacler par des blessures successives, qui dénoncent tout de même un certain problème psychologique et sûrement du mal avec l’adaptation au calcio sur lequel même les plus grands champions trébuchent. Malgré ça, de belles prédispositions, une technique de feu, des jambes pétries de talent. La saison prochaine doit être la sienne.
NOTE : 6/10

NOTE DE LA SAISON : 25/40

 

Moise KEAN – 17 ans
4 matches (24 min.), 1 but

Emilie : Peu de temps de jeu pour réussir à le noter objectivement. Il conclue la saison avec 1 but. Un bon début pour son âge. Reste à voir s’il saura confirmer toutes les attentes et pressions qui reposent sur lui.
NOTE : Non noté

Lea : Peu de choses à disposition, mais tellement à prouver. La situation n’est pas simple pour le jeune Kean qui espérons le, saura gérer la situation afin d’exploser au plus haut niveau.
NOTE : Non noté

Fiorenzo : Son contrat se fait plus attendre que son premier but en Serie A. Drôle de personnage que ce Moise Kean, qui a pour le moment tout ce qu’il faut pour marcher dans les pas de Balotelli. Mais pour devenir tellement plus s’il choisit le bon chemin.
NOTE : Non noté

Captain : Une hype monstre autour de sa première titularisation à 16 ans et quelques jours, un joueur à surveiller autant pour son talent que pour son caractère qui semble déjà bien (trop) trempé. L’ombre de Raiola rôde et ça sent jamais bon pour la Juve (ni pour qui que ce soit d’autre, à part lui-même).
NOTE : Non noté

NOTE DE LA SAISON : Non noté

 

Paulo DYBALA – 23 ans
47 matches, 19 buts, 7 assists

Emilie : Déplacé par Allegri en début de saison pour aider Higuain, il aura moins eu l’occasion de marquer et de se mettre en avant que la saison précédente. Il réalise néanmoins une très bonne saison où il aura su prendre sa place dans le 11 et briller sur le terrain. Notamment sur coups de pieds arrêtés. 19 buts et 7 assists : un bilan plus qu’honorable pour le jeune argentin. Sa finale de Champions est à mettre entre parenthèse, à son âge il aura le temps de prendre  de l’expérience et d’apprendre à ne pas être dépassé par l’enjeu de ce genre de matchs.
NOTE : 7/10

Lea : Enorme saison de Dybala qui répond à toutes les attentes. Le jeune argentin est l’un des joueurs fondamentaux de cette saison, décidément. Il propose beaucoup à ses partenaires et sait être décisif quand il le faut.
NOTE : 8.5/10

Fiorenzo : Habitué à être en progression constante depuis son explosion à Palerme, La Joya a connu ses premiers coups d’arrêt cette saison. Des coups qui l’aideront à mûrir. Il a certes marqué moins que l’an passé mais dans son nouveau rôle de trequartista (ou 9,5), il a fait voir de nouvelles qualités telles que le sacrifice et le travail collectif. L’avenir nous le dira mais la saison qui vient de s’achever a peut-être été fondamentale pour son parcours.
NOTE : 8/10

Captain : Voir autant de football dans 1m77 de corps humain, c’est si beau. Cette saison, Paulo a laissé la place du buteur à son compatriote argentin pour descendre un cran plus bas. Résultat ? Plus que jamais, la présence de la Joya est fondamentale tant son apport au jeu bianconero est immense. Dans la conservation de balle, l’organisation et la distribution du jeu, mais aussi dans le dernier geste, quand il ne régale pas techniquement à coup de petits ponts et autres gourmandises oculaires. Il a rencontré sa limite physique et psychologique à Cardiff, il sait quel pallier il lui reste à franchir. Plus qu’un deuxième Leo Messi : le premier Paulo Dybala.
NOTE : 8/10

NOTE DE LA SAISON : 31.5/40

 

Gonzalo HIGUAIN – 29 ans
49 matches, 32 buts, 4 assists

Emilie : Arrivé pour faire passer un cap à la Juventus, notamment en Ligue des Champions, il est difficile d’oublier son prix d’achat lorsque l’on regarde ses prestations. S’il a confirmé son impact en Série A, il est difficile d’en dire autant de la compétition européenne. Néanmoins avec 32 buts et 4 assists, on peut dire qu’il aura réussi sa première saison et se sera bien intégré au groupe. Reste cependant un constat : son implication ne parait pas toujours totale pendant certains matchs, il ne cherche pas forcément à se créer des occasions ou à faire le dernier effort pour récupérer le ballon. En attente de progrès pour la suite…
NOTE : 6,5/10

Lea : Higuain a franchi un cap à la Juventus : il n’est plus le buteur qui attend le ballon dans la surface, mais il s’implique et participe à la construction du jeu. Une amélioration qui n’efface pas la déception des grands rendez-vous manqués, ce qui ternit malheureusement le bilan.
NOTE : 7/10

Fiorenzo : D’accord, en championnat, il reste un joueur incontournable et quasi-irréprochable. Il a marqué de nombreux buts décisifs et fait gagner des matchs. Mais concrètement : Higuain, joueur le plus cher de l’histoire du club, a-t-il fait passer un cap à la Juventus ? A l’arrivée, le bilan n’est pas meilleur qu’en 2015. Pour couronner pleinement un investissement de 90 millions, il aurait fallu voir une référence à son poste en Ligue des Champions aussi. Or, on ne l’a que trop peu vu.
NOTE : 7/10

Captain : 24 buts en Serie A, 5 en Champions League, le reste en Coppa. Sur le plan comptable on peut se dire que c’est plutôt une très bonne saison pour un attaquant. Sauf que Gonzalo Higuain a été ramené à la Juve pour la somme -toujours- traumatisante de 90 millions d’euros. Et quoi de plus logique pour gagner la Champions League que de ramener un mec trentenaire qui a perdu 3 finales en 3 ans pour une somme outrancière ? Il en aura perdu 4, maintenant. Est-ce que 32 buts en 49 matches valent réellement autant de pognon ? Quoiqu’on en dise, il n’a pas été à la hauteur de son montant ni des réelles attentes de cette saison.
NOTE : 7/10

NOTE DE LA SAISON : 27.5/40
Entre p'tits ponts lyriques et tacles à la jugulaire. S'est déjà fait les croisés à l'auriculaire gauche. Deux fois.

2 COMMENTAIRES

  1. Constat frustrant hélas pour Higuain… mais tellement juste.!
    Il est titulaire, on le voit, il marque…. puis il est titulaire, on le voit peu, il s’agisse, marque peu et…… disparaît 😭 ( Cardiff ).

    Y’a t-il un bon psychologue sportif sur Turin pour Gonzalo? Hell !!

LAISSER UN COMMENTAIRE