Deux Ligues des Champions, 36 Scudetti, une Coupe du monde des clubs champions, des Coupes d’Italie… plus besoin de parler de l’immense palmarès de la Juventus, l’un des quatre clubs les plus titrés d’Europe. La Vecchia Signora, qui est l’un des clubs les plus vieux d’Italie et les plus populaires, d’Europe et du monde, a marqué l’histoire à travers le temps, vêtue de noir et blanc… mais pas depuis toujours, selon la légende. Récit.

LA VIE EN ROSE

On le sait tous, la Juventus a été fondée en 1897. Ce sont de jeunes élèves du lycée D’Azeglio de Turin qui l’ont créée, à une époque où la ville de Turin est envahie par les clubs de football. Pour se dissocier des équipes locales, vêtues de rayures blanches et noires (maillot de l’Internazionale Torino) et de rayures noires et dorées (maillot du FC Torinese), la Juventus opte pour des tenues roses à cravates noires assez… atypiques. Cependant, les maillots roses se délavaient à chaque match, ce qui a fini par énerver les joueurs et les  différents membres du club, qui se mirent à la recherche d’un nouveau maillot.

NOTTINGHAM, SOURCE DE L’HISTOIRE BIANCONERA

Aucun doute, les maillots bianconeri viennent de Nottingham, et c’est John Savage, joueur de la Juve de l’époque, qui, étant fatigué de voir ce drôle de maillot rose se délaver après chaque lavage, propose au club de changer de couleurs. Seulement, la légende a deux versions : l’une évoque Nottingham Forest, l’autre Notts County. Pas de jaloux : comme nous ne savons pas laquelle est la vraie, nous vous exposons les deux.

La première histoire commence avant 1890 : il faut savoir que John Savage avait évolué à Notts County avant de venir en Italie, puis à la Juventus. A partir de 1890, le club commence à porter de charmants maillots aux rayures blanches et noires. John Savage, toujours dans sa quête d’un changement d’ère passant par un changement de couleurs, contacte son ancien club. En effet, l’Internazionale Torino fusionnant avec un autre club de Turin, il abandonne ses rayures noires et blanches. Savage commande donc des maillots noirs et blancs à Notts County. Si cette histoire est basique, il est très possible qu’elle soit vraie, la deuxième étant un peu plus tirée par les cheveux.

Même personnage, même ville, même époque : John Savage cherche des maillots, Nottingham va l’aider… cette fois sans le faire exprès. Notons que c’est la version transmise par les bianconeri de génération en génération, puisque c’est celles que les supporters préfèrent. Un peu plus tirée par les cheveux, elle a très probablement été quelque peu romancée. Toujours dans sa recherche d’un nouveau maillot, John Savage opte finalement pour des tuniques rouges et blanches, couleurs de Nottingham Forrest, autre club de la ville de Nottingham. Il passe la commande au fabricant anglais qui, voyant arrivé un maillot sale en guise de bon de commande, pense qu’il est fait de noir et de blanc, couleurs de Notts County. Il renvoie donc le colis aux bianconeri à quelques jours du début de la saison. Ceux-ci sont évidemment quelque peu surpris en ouvrant le paquet, mais trop tard : la saison débute. La Juventus arrive en finale du tournoi de Prima Categoria, puis remporte le championnat l’année qui suit, pour la première fois de son histoire. La malédiction rosanera est terminée, l’histoire bianconera commence.

La Juventus en 1903

LES AUTRES MAILLOTS MYTHIQUES

Il y a des couleurs qui reviennent à la Juventus : le rose, le bleu, le jaune, le vert. Couleurs historiques du club, elles ont chacune leur propre signification, à commencer par le bleu. En finale de la Coupe des Foires face à Leeds, perdue par la Vieille Dame, celle-ci met pour la première fois un maillot bleu pour ne pas être confondue avec celui de Leeds. Malgré la défaite, les bianconeri décident de le garder, avant de laisser place à la tenue aux couleurs de Turin : le short bleu et le maillot jaune.

Alessandro Del Piero, de bleu vêtu, et la Ligue des Champions

Aujourd’hui, la Juventus fait partie des trois plus grands clubs d’Italie. Une histoire étonnante, à commencer par celle de cette anecdote sur ses maillots, en a fait l’un des clubs les plus attractifs d’Italie. Dans d’autres articles du même type, nous parlerons du maillot plus en détail : sponsor, design, évènements marquants. Parce que la Juventus, c’est la storia di un grande amore, il est important de savoir d’où elle vient.

Auteur d'avant-matchs et de pleins d'autres trucs sympas.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here