Marcello Lippi s’est exprimé aujourd’hui à la Gazzetta dello Sport à propos de l’excellente forme de la Juventus. De la Ligue des champions au Scudetto, voici les paroles d’un entraîneur qui a tout gagné avec le club turinois.

Dimanche soir la Juve recevait le Genoa, et s’imposait 4-0 chez elle. Un match que Lippi n’a pas manqué: «J’ai vu le match, même si en Chine il faisait nuit. Ça en valait la peine. Cette envie de gagner jusqu’à la dernière minute, la croissance extraordinaire de l’équipe durant ces derniers mois et sa supériorité dans chaque situation m’ont impressionné. Cette Juve ne laisse rien aux autres. Sa suprématie italienne ne fait plus débat, et elle a enfin atteint le même niveau en Europe.»

Une Juve qui doit son évolution principalement à son expérience, acquise quelques années auparavant: «Ce niveau atteint est dû aux succès contre les grandes équipes durant ces dernières années. La Juve a éliminé le Real, a lutté à armes égales contre le Bayern, elle a été supérieure à Manchester City, à Dortmund, et à l’Atletico Madrid. Maintenant, elle est prête pour la Ligue des champions».

Encore en lice pour les trois coupes possibles cette saison, tout le monde en parle; la Juventus pourrait bien faire le triplé cette année. Lippi aussi y croit, et ne s’en cache pas: «Cette Juve peut faire le triplé. Pourquoi ne pas le dire? Il n’a jamais été aussi légitime d’y croire que cette année. Le championnat est presque clos, la Juve est en finale de la coupe d’Italie et la Ligue des champions n’est pas impossible à gagner. Parler de triplé, ce n’est pas prétentieux, c’est être convaincu de ses propres forces»

Le championnat serait presque plié, donc. Pourquoi pas, mais il reste toutefois quelques matchs à jouer, et pas des moindres. La Juve se déplace vendredi à l’Atalanta, très en forme cette saison. Lippi ne doute pas de la beauté d’un tel duel: «La Juve est affamée, elle se concentre sur chaque match comme si c’était une finale. Allegri n’a pas dit par hasard que la rencontre Juve-Genoa était décisive pour le Scudetto.»

Cependant, Lippi insiste aussi sur la dangerosité d’une telle équipe: « L’Atalanta détient plusieurs choses; de la force, de l’agressivité, des qualités, et Gomez. Ils croient à la Ligue Europa, et jouent la quatrième place en championnat contre la Lazio; ça serait leur Ligue des champions à eux».

Si Gomez est effectivement le meilleur buteur de cette équipe de Bergame, il n’est toutefois pas le seul joueur à apporter le danger. Caldara et Spinazzola, notamment, sont auteurs d’une excellente saison, et la rencontre aura un goût bien particulier pour les deux jeunes qui sont promis à la Juve dans les années à venir. «Caldara a la mentalité pour y jouer. Et il n’est pas le seul. Beaucoup sont prêts pour le très haut niveau.», explique Lippi. «Spinazzola a de grandes qualités, de la force et de l’enthousiasme: je crois qu’il reviendra à la Juve.»

Beaucoup attribuent le mérite de la réussite de la Juve à son entraîneur Max Allegri. «Il a pleins de bonnes idées au bon moment. Il ne fait pas que gérer. Au début, il a bien fait de respecter et de continuer le travail de Conte, mais ensuite il a fait comprendre qu’en Europe on pouvait faire plus. Il a de grandes qualités sur le terrain, et s’il a des joueurs techniquement extraordinaires comme le couple DybalaHiguain, c’est lui qui a réussi à les convaincre qu’on pouvait faire plus.»

«Allegri est comme moi», disait-il dans une autre interview. Il confirme aujourd’hui: «J’ai beaucoup de choses en commun avec lui; on est toscans, on est arrivés à la Juve au même âge et on a participé à la finale de la Ligue des champions tout de suite ou presque. On a l’envie d’apprendre, de s’améliorer, de changer; on ne voit jamais la même Juve durant la saison ou au cours d’un match.»

Il a également réussi à intégrer les nouvelles recrues, à l’image de Pjanic beaucoup critiqué à ses débuts:«Bravo à Allegri pour le replacement de Pjanic. Il a insisté et il a convaincu tout le monde».

Mais les autres joueurs méritent aussi ses éloges: « On ne peut pas quantifier l’importance de Mandzukic. Higuain est partout, il se sacrifie pour les autres. Dybala joue sur tout le terrain et quelque soit le rôle, il a des éclairs de génie. Personne ne peut couvrir et relancer comme Cuadrado dans son couloir. Et tout ça est enrichi par les éternels.»

Les éternels? Si on se doute bien de qui ils sont, il confirme cependant: «Buffon et les défenseurs. Ils ne s’arrêtent jamais, lui, Bonucci, Barzagli, Chiellini, Lichtsteiner, et les nouveaux.»

Les joueurs sont compétents, certes, mais le collectif est la vraie force de cette Juve: «Personne au monde ne défend comme la Juve, personne n’a la même organisation. Personne ne joue au phénomène depuis 20 ans comme Buffon. Mais tous se mettent au service des coéquipiers.»

Est-ce que cette Juve tant encensée doit craindre Monaco? Lippi nous éclaire: «Il pourrait y avoir un problème contre Monaco seulement si l’on fait l’erreur de les juger comme un adversaire facile. Mais ces choses n’arrivent pas à la Juve, elle ne sous-estime personne. Bien sur, il y a la rapidité des attaques françaises, avec les qualités de Mbappé et de Falcao, mais je crois qu’ils ont aussi quelques petits problèmes en défense.»

Et pour une éventuelle finale? Qui devraient supporter les juventini dans le derby madrilène? «Je préfère l’Atletico. Sur un match à élimination directe, le Real aurait plus de solutions.»

Si Lippi, en tant qu’entraîneur de la Juve ayant gagné tant de titres dont une Ligue des champions, ne peut nier l’Histoire en déclarant que cette équipe est la meilleure qu’il n’ait jamais vu, il admet cependant: «C’est l’une des Juve les plus fortes de tous les temps»

Espérons qu’elle tiendra son rang d’ici à la fin de la saison.

1 commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE