Il est l’auteur du penalty qui a relancé la Juve contre Séville lors du dernier match de Ligue des Champions, Claudio Marchisio s’est présenté aujourd’hui face aux médias pour la conférence de presse d’avant match contre le Dinamo Zagreb. Rencontre prévue à 20h45 mercredi soir au Juventus Stadium.

La rencontre de demain face au Dinamo Zagreb : « Ce sera la première rencontre d’un mois très important. Nous avons affronté l’Atalanta qui venait d’une période très positive alors que nous revenions d’une défaite. Nous avons très bien réagis et nous savons que nous devrons démontrer beaucoup de choses tant en championnat qu’en Coupe. En championnat nous devons maintenir notre avantage ou l’augmenter, et ensuite, nous avons le 1er trophée de la saison, la Supercoppa italienne, que nous voulons absolument remporter. Nous devrons être très concentrés pour tout le mois. »

La réaction face à l’Atalanta : « Quand il y a des défaites comme cela, il est normal de se poser des questions. A Gênes ce n’était pas une défaite comme celle contre Milan. Nous nous sommes trompés dans l’approche, et une équipe comme la nôtre ne peut pas se permettre d’entrer sur le terrain et de jouer un match de ce genre. En semaine, nous avons travaillé comme il le fallait et avons répondu tout de suite sur le terrain. Les joueurs qui sont ici, qu’ils soient nouveaux ou qu’ils soient arrivés il y a de nombreuses années, sont habitués à gagner. A la Juve, l’envie de gagner est toujours présente. »

Sa forme physique : « Je suis heureux de la continuité toujours plus grande que je réussis à avoir jour après jour à l’entraînement. Je suis conscient que je dois encore travailler car il faudra encore un peu de temps pour être à 100% d’un point de vue de la réactivité et de la condition, mais je suis content de comment vont les choses. Dès que j’ai recommencé à m’entraîner avec l’équipe, l’envie de revenir était tellement grande que je n’avais pas peur de mettre ma jambe dans les oppositions ou de bouger avec liberté. En augmentant les charges de travail et en retournant travailler avec l’équipe, j’avais des moments de fatigue mais je sais qu’au retour d’une blessure comme la mienne, c’est quelque chose de normal. Cependant, je suis heureux de pouvoir m’entraîner tous les jours, c’est la chose la plus importante. »

Les 8èmes de la Ligue des Champions : « Comme tous mes coéquipiers, je voudrais arriver premier. Demain nous voulons gagner et maintenir la 1ère place. Ensuite, nous verrons le positionnement des autres poules et quels seront les adversaires possibles. L’expérience nous enseigne que faire des calculs ne sert pas à grand-chose : dans la saison où nous sommes arrivés en finale, l’équipe qui en théorie devait être la plus abordable, Monaco, est en fait celle qui nous avais mis le plus en difficulté. A ce niveau, chaque match peut être difficile. Ce qui compte c’est d’arriver dans de bonnes conditions. »

LAISSER UN COMMENTAIRE