En Italie, le mercato ne débute officiellement que le 4 janvier. Mais depuis plus d’une semaine, les clubs travaillent dur pour renforcer leurs effectifs en vue de la seconde partie de saison et des premières affaires ont déjà été annoncées. Ce mercato s’annonce passionnant car c’est aussi une session qui pourrait représenter un tournant dans la course au Scudetto. L’Inter, le Napoli, la Fiorentina et la Roma sont toutes en quête de joueurs de qualité dans l’espoir de lutter jusqu’au bout pour le titre. Naturellement la Juventus aussi cherche à comprendre quelles opportunités – le terme si souvent utilisé par Marotta – pourraient lui permettre de rendre le groupe un peu plus compétitif.

Maintenant que la Juventus semble s’être assurée le jeune Mandragora pour le futur (voir notre article), le plus gros chantier de ce mercato hivernal devrait se trouver au milieu de terrain. La direction continue de rêver de Ilkay Gundogan. Marotta et Paratici ont donc cherché à ouvrir un dialogue avec le Borussia Dortmund mais les allemands ont tout de suite fait savoir qu’ils ne se passeraient pas d’un tel joueur en cours de saison. Bien que les dirigeants étaient prêts à réaliser un sacrifice financier important pour le faire venir dès cet hiver, il faudrait un coup de théâtre pour que le Borussia change d’avis. La Juventus devra donc surveiller la situation et garde espoir pour le mercato estival. En attendant, elle doit revoir ses plans pour cet hiver. Allegri a déjà fait savoir à la direction qu’il ne voulait pas de ‘bouche-trous’ mais un ou des joueurs de qualité sinon rien. Un regista, capable de suppléer Marchisio, ne serait pas de trop. De nombreux noms ont déjà été avancés par la presse parmi lesquels Joao Moutinho (As Monaco), Ever Banega (Fc Séville), Adrien Rabiot (PSG), Lassana Diarra (OM)… Mais il est encore tôt pour savoir quel joueur a vraiment les faveurs de la direction. Dans un registre plus offensif, la piste menant à Roberto Soriano est aussi à prendre en considération. La direction l’avait jugé trop juste cet été pour ouvrir des négociations avec la Sampdoria mais l’échec de Hernanes pourrait la pousser à changer d’avis. Hier le président Ferrero n’a pas démenti un intérêt de la Juventus, même si il est resté évasif. Ce dernier espère déclencher une enchère entre le Napoli et la Juventus pour faire monter le prix du joueur. En revanche, la Juventus ne devrait pas tout de suite passer à l’action pour Riccardo Saponara malgré des contacts réguliers avec l’Empoli. Le joueur bénéficie d’une attention particulière et en cas de bonne seconde partie de saison, une arrivée cet été ne serait pas à exclure.

En attaque, tout dépend de Simone Zaza. Allegri veut voir le jeune attaquant italien se battre pour sa place mais ce dernier, en manque de temps de jeu, voit l’Euro et lui échapper et voudrait donc quitter la Juventus pour un club où il sera titulaire. La direction, à contrecoeur, pourrait satisfaire sa volonté mais pas en dessous d’un certain prix. Autrement dit, si un club veut Zaza, il faudra débourser entre 20 et 25 millions d’euros. Outre West Ham (club qui était à deux doigts de le recruter en Août), l’AS Monaco fait partie des clubs les plus intéressés et pourrait jouer le carte de l’échange. Les monégasques savent en effet que Joao Moutinho est un profil intéresse les bianconeri (comme mentionné plus haut). Et ce matin, La Stampa avance un autre nom : celui de Stephan El Shaawary. L’attaquant veut revenir en Italie et serait ravi de retrouver Allegri, l’entraîneur qui l’a lancé à Milan. Pour le moment, la Juventus y songe tandis que d’autres équipes comme la Fiorentina, le Genoa et la Roma seraient beaucoup plus intéressées. Toujours en cas de départ de Zaza, la Juve garde aussi un oeil sur la situation d’Alessandro Matri, qui pourrait revenir une nouvelle fois en prêt ! Enfin, l’arrivée de Lavezzi est de plus en plus improbable. La Juventus observe toujours sa situation mais avec l’abandon du 4-3-3, investir sur le joueur n’aurait pas beaucoup de sens.

LAISSER UN COMMENTAIRE